Archives de mai 2017

Fluidics, l’expérience de l’eau dans l’ISS

Photo Thomas Pesquet,  crédit: ESA/NSA

Ce 2 juin, Thomas Pesquet sera de retour sur Terre…

Le Soyouz doit quitter la station ISS à 12h47 (heure française) et se poser dans les plaines du Kazakhstan à 16h09. Le dispositif mis en place par la Cité de l’espace vous permettra de suivre toutes les phases du retour du dixième français dans l’espace et de son collègue russe Oleg Novitskiy (l’Américaine Peggy Whitson reste dans l’ISS 3 mois de plus).  Un direct vidéo sur le web sera  organisé par la Cité de l’ Espace de Toulouse.

J’attendais  quelques images  de l’expérience FLUIDICS (expérience en sciences de la matière) proposée par le CNES pour la mission Proxima à bord de l’ISS. Difficile d’obtenir plus d’images ou de renseignements, si ce n’est  ici :  une info concernant l’ Expérience des fluides du 22/02/2017 Nasa.

Fluidics, l’expérience de l’eau dans l’ISS, suite

Vidéo CNES via Youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Suite

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanisgeysergif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le :31/05/2017 à :09h30.

Publicités

Une vision sous-marine. Baptisé « Blue Eye »

Le Blue Eye (© JACQUES ROUGERIE)

« Confortablement installés, les hôtes sont à l’écoute du monde sous-marin, grâce à des hydrophones, développés en consultation avec les spécialistes d’IFREMER, intégrés sous la quille. La symphonie naturelle des grands fonds est ainsi captée sur un rayon de cinq kilomètres et transmise en direct dans le salon sous forme de vagues acoustiques se propageant dans les trois dimensions de l’architecture de Jacques Rougerie. Une expérience sonore immersive qui sera ressentie jusque dans des sofas de Body Listening, vibrant discrètement à l’unisson en offrant une écoute sensorielle inédite par résonance corporelle.  Cette écoute globale par tout le corps, en harmonie avec les cycles naturels de l’océan, rapprochera l’auditeur des mammifères marins qui pourront être vus et entendus derrière les hublots géants. Cette expérience sonore exclusive se décline également au cours de concerts subaquatiques diffusés en mer ou dans la piscine » explique la compagnie. Extrait article de meretmarine.com

suite

Vidéo et texte  PONANT via Youtube

Ajoutée le 29 mai 2017

PONANT, fidèle à son esprit pionnier, lance une première mondiale : Le Lapérouse sera le premier navire de croisière au monde doté d’un espace sous-marin multi sensoriel, baptisé Blue Eye. Il en sera de même pour les 3 yachts suivants : Le Champlain, Le Bougainville et Le Dumont-d’Urville

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

image de  JACQUES ROUGERIE

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanisgeysergif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le :31/05/2017 à :09h05

Le navire retrouvé au large de la Caroline du Nord est bien celui de Barbe Noire (vidéo)

Etrange et Insolite

Après 15 ans d’incertitudes, les autorités ont confirmé que l’épave du navire retrouvée au large des côtes de Caroline du Nord est bien celle du redoutable pirate du 18e siècle, Barbe Noire.

View original post 683 mots de plus

Publié 26 mai 2017 par Sylv1 dans archéologie sous- marine / archéologie

Les O.A.N.I.S présentés à Dijon les 2 et 3 septembre 2017 .


Les intervenants

Site Web

Billetterie

Facebook

 

Billets sur place

Pass 1 journée……….12 Euros

RESERVER SON BILLET

Billets en Pré Ventes

Pass 1 journée……….10 Euros

Pass 2 jours……………15 Euros

RESERVER SON BILLET
   

HISTOIRE

Bienvenue au Salon ParaExperience : au cœur du Paranormal.

​Vous êtes passionnés de Paranormal? Juste curieux ? Ou même très sceptiques ?

​Le Salon est là pour vous répondre. Chaque représentation de ce concept a été étudiée de près et sera présente.

​L’objectif ?

Rassembler la communauté intéressée par le Paranormal, quelle que soit la vision ou le point de vue des visiteurs, quelles que soient leurs origines, leurs croyances ou leur éducation.

Si le concept de « Paranormal » a traversé les siècles, attisant toujours plus de curiosité, de réflexion, il demeure encore, néanmoins, aujourd’hui un sujet tabou.

Mais qui ne s’est jamais interrogé sur cette thématique ? Qui n’a jamais participé à une discussion qui l’abordait ? Qui n’a jamais entendu parler des agents Mulder et Scully (X-files), de Casper, des fêtes d’Halloween et des fantômes qui se cachent sous son lit?

​Paranormal ?

Des fantômes ? Des extraterrestres ? Des pratiques occultes ? De la physique quantique ? Un simple produit issu de la culture cinématographique ?  Tout dépend de la représentation que vous associez à ce concept.

​​Des intervenants venus de toute la France vous accueilleront dans leurs stands et lors de conférences minutieusement préparées. Des boutiques satisferont vos envies en présentant des produits hors du commun.

​Pourquoi commander votre billet en ligne ?

​Chaque billet commandé en ligne permet d’améliorer et de développer les infrastructures liées au Salon. Plus le nombre de billets en prévente s’accroit, plus le nombre d’intervenants se multiplie, plus grand est le Salon.

​​

    Le Salon ParaExperience

Dossier UFO: « United States Space Ships ».

Area51


(Histoire censurée des serveurs au Daily Mail du Royaume-Uni)
Image crédit:
theidylwildgroup.wordpress.com

Le dossier OVNI est complexe nous le savons. Ce qui rend celui-ci difficile à traiter dans une juste mesure ce sont les différentes informations. Parmi ces informations nous avons de l’intox ( désinformation du fait des sources officielles), il y a  parfois des montages réalistes issus de personnes peu scrupuleuses qui veulent tellement alerter qu’elles fabriquent des faux , pendant que d’autres personnes veulent s’amuser de nous car elles nous dupent plus ou moins facilement et ceci décrédibilise toute la filière ufologique auprès des lecteurs. Après tout ça, il reste le manque de détails précis dans l’information à traiter, et ce dernier point est souvent le cas des affaires qui resteront du coup non classées, donc inexpliqués.

Comment dans ce cas valider certains dires ?  Prenons Gary Mc kinnnon par exemple.

Ce hacker anglais s’est introduit dans les systèmes…

View original post 1 170 mots de plus

Publié 26 mai 2017 par Sylv1 dans Armement, documents et articles divers

Dossier: L’USS Zumwalt, le destroyer furtif du futur

«Si Batman avait un navire, ce serait l’USS Zumwalt» [U.S. Navy]
Crédit:
cnewsmatin.fr

Si nous avons une idée plus précise concernant les nouvelles technologies étudiées pour les avions, les lanceurs spatiaux, les drones, les robots, c’est plus difficile pour les bâtiments de surface ou les sous-marins concernant la filière navale militaire à travers le monde.

Cependant nous avons une réalité. La marine n’est pas en reste et n’a rien a envier à l’armée de l’air et ceci est valable pour toutes les puissances de la planète.

Bien entendu les U.S.A mettent toujours autant de moyens financiers pour aiguiser leur défense. Les budgets alloués pour l’ US Navy sont aussi onéreux et bien au-dessus des autres nations. Alors de toute évidence ils ne peuvent avoir que de l’avance sur leurs rivaux et la concurrence.

Le contenu des réalisations maritimes doivent constituées un dossier si l’on ne veut pas être larguer dans le futur. Ceci serait préjudiciable pour nos investigations concernant les O.A.N.I ( Observations Aquatiques Non-Identifiées qui recense des structures mobiles marines, sous-marines aéronavales et aériennes lorsque un O.V.N.I est observé près d’un lac , d’une mer , d’un estuaire, d’ un océan ou même au dessus d’ une base navale ou d’un site sensible protègé tout simplement).

Alors commençons par L’USS Zumwalt, ce spécimen de l’US.NAVY est l’un des derniers fleurons mis à l’eau. Avec cette petite nuance. A ce jour n’existe-t-il pas encore mieux que ce bateau aux allures certes, futuristes? Ceci sera l’éternel débat. Nous n’avons pas accès aux » projets noirs  » pour le savoir, et nous n’aurons jamais cet accès, c’est la réalité.

Est-il nécessaire de rappeler qu’un programme désigne la partie administrative et financière, alors qu’un projet désigne plutôt une réalisation technique particulière? Les armes, les vaisseaux espions, les modes de propulsion, les alliages, les blindages,  les contre mesures, les moyens de détection comme les radars, les sonars  ou les satellites etc , bref la liste est encore longue.

Ce ( » budget noir »black budget) aux U.S.A serait compris entre 10 et 40 milliards de dollars par an!

Les hautes technologies  classées Top-Secret  bénéficient de cet argent. Les employés  pour la recherche et le développement travaillent en secret. Les techniciens , les ingénieurs et d’autres personnes qui réaliseront un appareil ou une arme dernier cri ne savent pas forcément ce qu’elles réalisent mis à part la pièce qu’elles fabriquent et n’assisteront jamais à l’assemblage final d’un vaisseau, d’une arme ou autre.

Le tableau dressé ici est utile pour notre compréhension de certains mécanismes et rouages fermés et interdit au public!

A présent ci-dessous nous reprenons un article présentant l’USS Zumwalt. Bonne lecture .

La classe Zumwalt (DDG-1000, ex-DDX, ex-DD 21)
Caractéristiques prévues en 2006 pour l’USS Zumwalt.
crédit illustration Wikipédia /
Michael Monsoor · Lyndon B. Johnson

Article source : cnewsmatin.fr

Par CNEWS Matin, publié le 17/10/2016 à 12:52.

L’USS Zumwalt est présenté comme le destroyer américain du futur. Bardé d’électronique, furtif et puissant comme aucun autre navire avant lui, c’est surtout le bateau le plus cher jamais construit par les Etats-Unis : 7,5 milliards de dollars.

Il a officiellement été incorporé à l’US Navy samedi dernier lors d’une cérémonie à Baltimore, après une année de tests et de vérifications. Le navire frappe immédiatement par ses formes anguleuses et planes. Un profil qui le rendrait beaucoup plus difficile à détecter sur un radar qu’un destroyer conventionnel.

«Selon l’US Navy, la signature radar est 50 fois inférieure à celle des précédents destroyers. Le témoignage d’un pêcheur de la région de Bath, qui a croisé la route du mastodonte lors de ses essais, est à ce titre intéressant. Il a en effet indiqué que, sur son radar, l’écho renvoyé par l’USS Zumwalt était minime, faisant passer le destroyer pour un minuscule bateau de pêche de 40 à 50 pieds (12 à 15 mètres)», écrit le site spécialisé Mer et Marine.

Vidéos youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Sur le papier, l’USS Zumwalt passe également pour une arme redoutable. Jugez plutôt. Il dissimulerait 80 silos à missiles dans sa coque en forme de flèche. Il pourrait combattre avec les derniers chasseurs et les derniers hélicoptères mis en service par l’armée. Et surtout, il peut pilonner avec des pièces d’artillerie de 155 mm jusqu’à 100 km dans les terres. Cerise sur le gâteau, enfin, il sera capable d’utiliser de futures armes laser ou micro-ondes grâce à l’énergie de ses moteurs.

Le navire de Batman

«Si Batman avait un navire, ce serait l’USS Zumwalt» a ironisé l’amiral Harry B. Harris, Jr. qui commande l’armada américaine dans le pacifique où le navire sera affecté. «Il ne ressemble à aucun autres navires et peut faire des choses qu’aucun autre ne peut faire» a vanté un autre officiel. Un optimisme de bon ton alors que, pour beaucoup, l’USS Zumwalt résonne avant tout comme un programme militaire en échec.

En effet, la Navy devait au départ en acquérir 32 exemplaires. Elle ne s’en fera finalement livrer que trois autres. La faute à un dérapage budgétaire conséquent et à une efficacité opérationnelle discutable. Certains critiquent le coût exorbitant de ce programme et comparent les 7,5 milliards de dollars (environ 6,8 milliards d’euros) dépensés pour un navire de cette classe aux 2,2 milliards de dollars (environ 2 milliards d’euros) nécessaires pour lancer un sous-marin nucléaire, bâtiment jugé plus efficace.

Deux autres navires de la même classe sont actuellement en construction et doivent sortir prochainement des chantiers de Bath Iron dans le Maine. Il s’agira du Michael Mansoor et du Lyndon B. Johnson.

SOURCE

Voir aussi

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanisgeysergif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le :22/05/2017 à :12h10.

 

Observations aériennes et maritimes inexpliquées en Normandie.

Le Havre – Baie de Seine – Cap d’Antifer
crédit carte:
data.gouv.fr

Article source: paris-normadie.fr via activite-paranormale.blogspot.fr

Ces dernières années, de surprenants OVNI ont été observés un peu partout en Normandie, au Nord-Ouest de la France. Le site Internet « paris-normadie.fr » est revenu sur quelques-unes des plus étonnantes affaires.
Dans les années 1980, Christophe Diologent, un retraité qui vit à Montivilliers, a raconté avoir vu un objet mystérieux au-dessus de la ville du Havre. Il se livre :
« On était un groupe de dix ou douze, on se baladait en bord de mer, vers la digue. On a vu une étoile filante. Et hop ! Elle s’arrête et repart à angle droit… Ce n’était pas une étoile filante, c’était un ovni. J’en ai vu plusieurs fois. Après une sortie au casino d’Etretat, on était dans une voiture, vers 4 heures du matin, et on attendait qu’une boulangerie ouvre. On a vu un truc qui descendait tout doucement… Ça se passait au-dessus de la rue Saint-Jacques, à Notre-Dame. »
Au cours de la nuit du 18 au 19 novembre 1998, un nombre incalculable de témoins ont contacté la vigie du port, la gendarmerie et la police après qu’ils aient observé un « cylindre lumineux accompagné de deux boules luminescentes », dans le ciel, au-dessus de la baie de Seine.
Des spécialistes de la société astronomique du Havre ont indiqué que dans ce dernier cas il pouvait s’agir de la planète Jupiter.
 
Le 15 décembre 2006, trois personnes ont vu des engins en forme de « palet » alignés horizontalement au-dessus de la Mare-au-Clerc.
 
Le 12 janvier 2007, un témoin a été surpris par la présence de trois OVNI orange de forme ovale, toujours au Havre.
 
Le 21 octobre 2011, l’équipe de football du Havre Athletic Club affrontait La Berrichonne de Châteauroux pour le compte de la 12ème journée de Ligue 2. Pendant cette rencontre, plusieurs spectateurs ont raconté avoir aperçu un « objet brillant qui s’est mis à accélérer à une vitesse jugée anormale ». Celui-ci a laissé derrière un panache de fumée avant de disparaître.
Le 5 septembre 2013, des personnes ont indiqué avoir observé des boules lumineuses se mouvoir conjointement au Havre.
 
Enfin le 3 septembre 2016 aux alentours de 23 heures, des dizaines d’habitants ont été témoins « d’un énorme flash au-dessus de la mer » ainsi que d’une « étrange lueur orange ».

Source

Via

http://activite-paranormale.blogspot.fr/

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanisgeysergif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le :19/05/2017 à :18h40.

%d blogueurs aiment cette page :