Archives de septembre 2018

Le H-ROV Ariane, sur son 31 avant un départ en mission…

Mer et Océan

Le robot sous-marin Ariane, capable de plonger jusqu’à 2500 mètres de profondeur, est un concentré de technologies. Avant une campagne océanographique, la préparation est minutieuse… Rencontre avec Ewen, qui a participé au développement de cet engin.

La websérie « It’s sea time » vous invite à l’heure du thé ou lors d’une pause-café à découvrir les activités de l’Ifremer et à partager le quotidien de ses scientifiques.

Voir l’article original

LES OBJETS AQUATIQUES NON-IDENTIFIES (OANIS) AUX REPAS UFOLOGIQUES DE PARIS, EN OCTOBRE

Bonjour à toutes et à tous.

Le samedi 13 octobre, nous recevrons par vidéo Sylvain Matisse, un passionné et spécialiste français des Objets Aquatiques Non-Identifiés (OANIs). Webmaster du site « Investigations océanographiques et OANIs », il viendra nous parler du lien entre les OVNIs et l’élément liquide (océans, mers, lacs, rivières,…), de cas plus ou moins célèbres, de bases aquatiques, etc. Des informations peu ou pas connues en France y seront présentées en avant-première de la sortie de son nouveau livre.

Le site de Sylvain Matisse : https://investigationsoanisetoceanographiee.com/

Nous vous accueillerons à partir de 18h30 au lieu habituel : le restaurant « Chez Cyrille » 

15 rue Marc Seguin 75018 PARIS – (Métro Ligne 12, station Marx Dormoy – de préférence – ou Porte de la Chapelle). Pour venir : PLAN

Samuel propose pour 21€ (sans com)+ 1€ pour les repas UFO: total 22€

Suite 

 

Publié 27 septembre 2018 par Sylv1 dans Agenda/ évènemnent, Journal de Bord

Un sous-marin nucléaire de l’US Navy rencontre un grand ovni en forme de V avec des effets électromagnétiques

Source image : George Filer (directeur de l’Est du MUFON), Dossiers du déposant # 43-1998, 10-30-98

Article source : ufosightingsdaily.com

Traduction ERA pour

Date: 24 Octobre 1989
Lieu: Floride, Etats Unis

 

D’après le témoin : « Mon navire était en patrouille à environ 150 miles (241,402 km) de la côte de Floride. Nous naviguions à environ 500 pieds (152,4 m) lorsque le sous-marin a commencé à avoir des problèmes électroniques … J’ai vu un grand OVNI en forme de V renversé du côté bâbord. … Cet immense vaisseau était à plus de 800 mètres. L’OVNI a fait un demi-cercle autour de notre vaisseau, puis a traversé la poupe ... « 

Source: George Filer (Directeur du MUFONsecteur Est),
Dossiers du déposant # 43-1998, 10-30-98

Un marin parle de l’observation d’OVNI dans la marine. 

 

« J’ai été affecté à l’USS Memphis (SSN-698), port d’attache de Titusville, en Floride (Cap Canaveral).

Notre mission faisait partie  des missions spéciales, ce qui signifie que nous protégions le programme spatial. Nous allions en mer et patrouillions pendant que la navette était sur le tapis.

Il y a neuf ans, les 24 et 25 octobre, mon navire patrouillait à environ 150 kilomètres des côtes de Floride. Nous naviguions à environ 500 pieds ( 152,4 m)  lorsque le sous-marin a commencé à avoir des problèmes d’électronique. Le navire fonctionnait mal, nos chars étaient hors de contrôle, nous perdions la capacité de navigation et la zone de communication était totalement perdue.

Nous nous sommes arrêtés et avons essayé d’accéder à ce qui se passait. Les commandes dans la zone du réacteur ont commencé à mal fonctionner. Cela représentait un grave danger pour notre sécurité, alors le commandant nous a ordonné de fermer le réacteur, de faire surface et de nous rendre aux moteurs diesel. Lorsque le navire a fait surface, je suis allé à ma station de surveillance. Le navire connaissait encore des difficultés électroniques, mais les dispositifs mécaniques tels que les moteurs diesel, les cuisinières et les turbines fonctionnaient bien. Il pleuvait et tout le ciel était rouge comme un néon rouge. J’ai vu un grand OVNI en forme de V inversé du côté du port. L’agent exécutif m’a dit de me lever et qu’il parlerait au capitaine. Une minute plus tard, le capitaine est apparu sur la tour et m’a demandé la distance par rapport à l’engin.

Le télémètre laser a déterminé que le point le plus proche était à 200 mètres et que le point le plus éloigné se trouvait à 1 000 mètres du port. L’OVNI n’était pas perpendiculaire à notre navire mais à un angle d’environ 45 pieds (14 mètres). Cet immense vaisseau était à plus de 800 mètres. L’OVNI a fait un demi-cercle autour de notre navire, puis a traversé la poupe, affolant nos systèmes électroniques. Nous avons eu des dommages permanents dans les communications et la salle de sonar. Alors que l’engin survolait l’arrière, je pouvais voir la pluie s’arrêter sous sa lueur rouge.

L’eau semblait monter presque d’un pied (30 cm) alors que l’OVNI  la survolait silencieusement. Quand l’OVNI eut fini son balancement à l’arrière il s’ arrêta – le ciel  devint plus rouge et il décolla tout simplement  à une vitesse de 15 secondes. Lorsque l’OVNI a quitté notre bateau, tout  est revenu à la normale à l’exception de la radio et du sonar. Nous avons procédé à une rapide vérification du système et le commandant nous a ordonné de remettre en marche les réacteurs et de démarrer.

Le capitaine a emmené deux sous-officiers, l’officier exécutif et moi-même dans le vestiaire. Il nous a dit de ne pas répandre de rumeurs jusqu’à ce que nous ayons la chance de parler au commandant de la flotte de sous-marins – Atlantique. Nous avons atteint le port en  7 heures environ, où j’ai été emmené dans une « prison de protection ». Deux hommes enrôlés et moi-même avons convenu que nous avions été témoins d’un véritable OVNI. C’est moi qui l’ai filmé avec un télémètre laser, j’étais donc le seul à avoir ses dimensions exactes. J’ai tiré sur ce vaisseau pendant qu’il planait et j’ai eu des lectures solides pas comme celles que j’aurais obtenues sur des débris.

Nous avons tenu environ trois heures quand un officier de l’armée de l’air est arrivé et nous a raconté des bêtises au sujet d’un satellite météorologique qui explosait. La Marine a ensuite transféré pratiquement tous les membres de l’équipage vers de nouvelles missions. Cela incluait son capitaine, l’officier exécutif et tout l’équipage. Ils ont été divisés, ce qui n’arrive presque jamais à moins que l’un d’eux ne reçoive une promotion ou un nouveau commandement, ce qui n’est pas le cas. L’armée vient de diviser une équipe de 4 ans. Je regardais un programme ce soir qui m’a donné le courage de le partager.

Note du rédacteur : Lorsqu’une équipe signale une rencontre sérieuse avec un OVNI, la procédure standard consiste à transférer les individus à de nouvelles affectations. Cette procédure coûte des millions, car il faudra peut-être un an pour que l’équipage soit au point pour le combat. Je me demande ce qu’il y a de si sinistre dans ces engins ?

 

 

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 19/09/2018 à 21H55.

Sea Shadow (USA) ( Ombre de mer )

© PHOTO. US NAVY
Sea Shadow IX-529

Nous poursuivons nos investigations tous azimuts. 

Sea Shadow (USA) ( Ombre de mer )

Le 25.06.2018 le média Sputnik avait rédigé un article concernant une embarcation aux allures futuristes.

En 1985, la firme  Lockheed Martin a réalisé le prototype d’un  navire  furtif expérimental connu sous le nom de Sea Shadow (IX-529). Inspiré de l’avion furtif F-117 A Night Hawk ce prototype n’aurait servi que pour de la démonstration car il ne possédait pas de technologies.

Mais voila, le IX-529 a été assemblé à l’intérieur d’une immense barge sur la côte californienne. Le navire sortait en mer uniquement de nuit. Mais une photo d’un «objet flottant non identifié» sur fond de crépuscule s’est tout de même retrouvée dans les journaux locaux. Le Sea Shadow a été présenté au grand public en 1993, quand le navire a été transféré à la base navale de San Diego.

Mais comme le média Sputnik est souvent décrié bien souvent à tort de mon point de vue alors je suis allé fouiner sur le site  web même de la firme . Lockheed Martin

Lockheed Martin  a bien présenté le spécimen: son histoire et la finalité de ce projet  – résumé ( traduit à l’aide de traducteur) pour  

« -La conception initiale consistait en une coque en forme de cigare qui était protégée par une paroi extérieure de surfaces plates et angulaires. Ces surfaces pourraient renvoyer les signaux sonar et atténuer les bruits du moteur et les bruits internes du membre d’équipage à l’intérieur du navire. L’équipe Skunk Works a effectué de nombreux tests acoustiques dans des installations spéciales de mesure du son et a obtenu des améliorations spectaculaires. 

Une équipe de quatre hommes composée d’un commandant, d’un timonier, d’un navigateur et d’un ingénieur a dû construire les pièces du navire pour empêcher les regards indiscrets de voir le travail en cours. Les pièces ont ensuite été transportées dans une immense barge submersible à Redwood City, en Californie, où elles ont été assemblées comme un puzzle. 

Lors de ses premiers essais en mer en 1981, l’équipage a subi des sillages inattendus faciles à repérer sur les radars et dans les airs, ce qui était déconcertant. Peu de temps après, ils ont découvert que les hélices du moteur étaient installées en arrière. Ils ont rapidement corrigé le problème et ils ont continué de progresser, prouvant ainsi les capacités du navire.

À l’époque, l’une des plus grandes menaces contre les navires de surface américains était le satellite soviétique RORS, qui utilisait un radar en bande X. Sachant que la forme était la clé pour vaincre ce radar, Rich et son équipe ont conçu le navire en utilisant des plans plats sévères d’angles à 45 degrés qui ressemblaient beaucoup au Nighthawk. L’équipe d’ingénieurs, dirigée par Ugo Cody, a testé son concept en emmenant le navire dans un ancien lit de lac dans la Vallée de la Mort, en Californie. Là, ils ont rempli une piscine en plastique de 100 pieds ( 30 m 50)et installé un radar qui reproduisait le radar soviétique. Satellite. Les essais ont été couronnés de succès, ce qui a permis à la Marine de fournir un financement supplémentaire pour créer le prototype de l’ombre marine.

Néanmoins, le Sea Shadow a été mis en cale sèche avant même d’être lancé au-delà des tests. Cependant, ses technologies ont finalement été appliquées à la section inférieure des périscopes sous-marins et à la section transversale radar de la nouvelle classe de destroyers de la Marine. »

Alors depuis les années 1980 les américains doivent avoir d’autres vaisseaux certainement plus élaborés.

Matisse sylvain -le 17-09-2018.©2018

Vidéo YouTube

 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici


Références  :

Richard Paquette

Youtube

sputniknews.com

Lockheedmartin

 


 

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 17/09/2018 à 17H35.

Entretien ( vidéo ) pour la revue LDLN sur le sujet des OANI ( Observations Aquatiques Non -Identifiées )

Au salon paraexperience 2 à Dijon 8 & 9 septembre 2018 . Jean-Louis Lagneau LDLN et Sylvain Matisse auteur des livres sur les OANIS et webmaster.
©2018

Nous vous partageons ici mon interview livrée à Jean – Louis Lagneau directeur de la revue LDLN ( Lumières Dans La Nuit ), au salon para expérience 2 à Dijon les 08 et 09 septembre. ( voir la vidéo en bas de cette page)

Par ailleurs nous en profitons pour vous annoncer la sortie de LDLN n°432 juillet 2018.

Le site web  LDLN accessible en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Interview les « OANIs », Sylvain Matisse

Vidéo LDLN via Youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 17/09/2018 à 12H20.

Septembre 2018 – Méditerranée, porte-avions américain. Une fuite vidéo du pilote américain révèle un étrange OVNI en forme de triangle garé sur un porte-avions , un fake .

 

Cette image issue de la vidéo mise en ligne est un fake !
Crédit photo : section51-ufo.com

Le dimanche 16 septembre 2018 à 12h50. (mise à jour )

La vidéo mise en ligne serait un fake !

L’avantage des réseaux sociaux s’il en existe un ( avantage ) est celui là .

Des gens aguerris en analyse vidéo et photos, peuvent ainsi vous aider.

Pour nous c’est le cas.

Plusieurs personnes et certaines de confiance interprètent cette vidéo comme fausse  en argumentant  par exemple ce détail important- « L’ombre de l’appareil me paraît trop clair par rapport a celle des autres avions ! « signalé par Christian.

Notre but est d’avancer et se mettre à l’endroit lorsque nous dérivons, en gardant le cap du sérieux,  c’est important et c’est l’essence même de notre but. Accéder à ce qui est vrai. Nous sommes des gens honnêtes et responsables alors notre démarche ici suit logiquement notre ligne de conduite, il y a trop de gens malhonnêtes et nous ne voulons pas leur ressembler !

Alors je fais mon *mea- culpa ( * aveu de faute commise) même si j’ai été prudent sur ce cas ( c’est moi et pas Era qui a mis en ligne l’article ).

Quelque fois un fake mérite une petite réflexion , un petit examen.

Dans quel but fabriquer un fake et  de le propager si nous excluons l’amusement  ainsi que le plaisir de duper des gens comme nous par exemple ?

Nous avons voulu chercher plus loin que cette vidéo et nous avons cet article (Septembre 2018 – Méditerranée, porte-avions américain. Une fuite vidéo du pilote américain révèle un étrange OVNI en forme de triangle garé sur un porte-avions …) que nous avons traduit .

Alors le site web en question cherche -t-il à faire du sensationnel pour créer le buzz comme on dit souvent, ou bien est-ce une mise en scène plus sournoise afin de camoufler un événement en diffusant un faux afin de discréditer des faits ?

A bien y regarder cela arrange bien les autorités que des fake circulent !

Cependant l’article mentionne plusieurs témoignages avec ces triangles et dans les commentaires certains les valident. N’oublions pas de signaler que des observations d’OVNI triangulaires sont des faits ainsi plusieurs témoins sur la planète les ont vus ils sont des milliers à travers le monde en Belgique,en France, en Grande Bretagne, aux USA( pour ne citer que ces pays ) et tous ces gens ne sont pas des imposteurs, des menteurs ou des hurluberlus , ils sont tout simplement témoins !

Ceci est en prendre en considération, ô combien même que la vidéo et la photographie soient fausses ( pour la photo, nous n’avons pas reçu  de commentaire concernant celle-ci ) !  Comme nous le disons souvent, une vidéo ou une photo ne sont pas des preuves  irréfutables si derrière nous n’avons aucun récit qui décrit l’observation, les circonstances, l’endroit supposé des captures etc. Simplement les supports sont des pièces additionnelles  ( à conviction ) qui révèlent ou non les faits supposés.

La supercherie cache -t-elle la vrai nature d’une observation, d’un événement ?

Cette question pertinente  est sensible et très importante , car les médias mainstream utilisent ceci pour la propagande, à travers ce genre de support . En effet,  il est assez facile de tromper et de formater les gens. Naturellement ceci est aussi valable dans l’autre sens, je pense à ceux qui  réalisent des fake news pour faire le buzz .

Que cherche véritablement leurs auteurs ?

Il faudrait les rencontrer et leur poser la question pour obtenir la réponse. 

Nous remercions les personnes qui nous ont permis de déceler l’anomalie de cette vidéo.

A présent cet article est archivé ici à sa place, c’est à dire dans la catégorie des hoax et des fake .

Pour avancer même s’il faut débusquer ces fausses informations , il faut les archiver  ce qui permet d’éclairer aussi nos lanternes et celles des gens crédules, car à notre époque tout et n’importe quoi circule .

                                             Matisse – Sylvain 

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 16/09/2018 à 12H50.

Disparition du sous-marin argentin San Juan – un avion d’observation de la marine américaine a repéré un objet dans la zone des recherches, sans pouvoir l’identifier formellement. Dossier en suspend ?

Voir l'image sur Twitter

NavyLookout@NavyLookout

Analysis of Acoustic Detection of the loss of the Argentine Submarine by US Office of Naval Intelligence

 Crédit : NavyLookout -@ NavyLookout
Analyse de la détection acoustique de la perte du sous-marin argentin

Era & Sylvain investigation océanographique et OANIS

Ci-dessous cet article publié le 03/11/2017 par Ouest-France n’a apparemment toujours pas reçu d’explication  .  C’est aussi l’une des Affaires que nous suivons attentivement.

 

Sous-marin argentin disparu. Un avion repère un objet non-identifié

 

Une semaine après la disparition du sous-marin argentin San Juan avec 44 hommes à bord, l’inquiétude grandit.

Après l’annonce qu’un bruit inquiétant avait été enregistré la semaine dernière, un avion d’observation de la marine américaine a repéré mercredi un objet dans la zone des recherches, sans pouvoir l’identifier formellement.

Un avion de la Marine américaine a repéré ce mercredi un objet près de la zone où le sous-marin argentin San Juan a émis son dernier signal avant de disparaître, il y a plus d’une semaine dans l’Atlantique Sud, a indiqué un journaliste de Reuters présent à bord de l’appareil jeudi.

Suite 


Le sous-marin argentin « San Juan » a implosé en « quarante millisecondes »


Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 15/09/2018 à 16H30.

%d blogueurs aiment cette page :