Archives de janvier 2021

Chine : LIDAR un satellite bientôt capable de détecter les sous-marins en immersion ?

guanlan8

Crédit article et images :vmf214.net

Notre prospection n’ a pas beaucoup de limites alors cet article de 2018 nous permet de voir certaines réalisations , certains projets en Chine notamment, devenue la troisième force militaire au monde.

Publié: 28 octobre 2018 par vmf214.net dont l’administrateur est docteur en bio informatique est « spécialiste de l’innovation militaire ».

Un satellite LIDAR chinois bientôt capable de détecter les sous-marins en immersion ?

L’innovation navale de défense est décidément en plein boom. Après une semaine pendant laquelle j’ai pu parcourir l’excellent salon Euronaval 2018 et découvrir de véritables innovations sur les stands des grands, des moins grands, et des tout petits (notamment au sein de l’exposition Seannovation), un petit retour sur une nouvelle de début octobre, passée relativement inaperçue.

Le sujet ? Un projet chinois baptisé Guanlan (traduction approximative : « observer les grandes vagues ») qui vise à développer un satellite LIDAR capable de détecter les sous-marins en plongée. En premier lieu, et pour bien expliquer le concept, je me permets un petit rappel sur le LIDAR.

guanlan7

Pour faire simple, un LIDAR est un radar qui émet des impulsions à fréquences très élevées, dans le spectre visible ou infrarouge des ondes électromagnétiques, en utilisant généralement un laser. L’acronyme LIDAR signifie « light detection and ranging » (le « r » de radar signifiant quant à lui « radio »). Si l’on en parle beaucoup aujourd’hui (toutes les voitures autonomes utilisent un LIDAR – p.ex illustration ci-dessus), cette technologie est en réalité relativement ancienne. Elle a été développée dans le domaine spatial dans les années 70: sa première application était l’établissement d’une cartographie de la Lune lors de la mission Apollo 15.

Le LIDAR est également utilisé en archéologie, pour permettre de cartographier une zone en révélant ce qui se cache sous la surface. Et, bien entendu, sous l’eau.

guanlan5

Le projet Guanlan repose sur l’émission d’impulsion laser de différentes couleurs (donc de différentes fréquences) permettant de détecter des cibles à différentes profondeurs.

guanlan2

L’idée est de scanner une bande de 100 km de large, tout en étant capable de focaliser le faisceau sur un rectangle de 1 km de large. La question : comment détecter un sous-marin caché dans une zone d’une telle taille ?

guanlan1

L’équipe chinoise a donc dévoilé sa stratégie : coupler le LIDAR à un radar micro-ondes, capable de mesurer le mouvement de la surface de manière extrêmement précise. Le radar recherche ainsi les perturbations de la surface de l’eau qui pourraient témoigner de la présence d’un sous-marin immergé, afin de pouvoir focaliser le faisceau laser sur l’emplacement de la cible présumée.

Le faisceau se focalisera sur la thermocline, c’est-à-dire la couche dans laquelle on observe une inflexion brutale de la température, c’est à dire la frontière entre une masse d’eau froide, profonde et une masse d’eau superficielle plus chaude. Cette zone est généralement exploitée par les sous-marins afin d’éviter la détection (les ondes sonar se propageant différemment en fonction de la thermique sous-marine).

guanlan3

Les chinois annoncent une détection théorique jusqu’à une profondeur de 500 m. Le satellite serait en cours de développement (comme à l’accoutumée, il faut prendre les déclarations chinoises avec une certaine prudence) par plus de 20 instituts chinois disséminés sur le territoire. L’institut responsable du projet serait le Pilot National Laboratory for Marine Science and Technology situé à Qingdao (sud-est de la Chine).

Maintenant, une certaine prudence s’impose, surtout si l’on considère que cette technologie a déjà été examinée dans un tel contexte, notamment mais non exclusivement par la DARPA (voir par exemple le Deep Sea Operations Program) avec des résultats mitigés . Il conviendra également de se poser la question de la sensibilité aux conditions de surface et de mer, ou à la présence d’organismes vivants comme les bancs de poissons. Quid également de la turbidité de l’eau, ou de la présence de nuages (puisque le laser est déporté en orbite)…  Enfin, les LIDAR peuvent être diffractés, notamment lorsqu’ils traversent des milieux de températures ou de salinité différents – les expérimentations réalisés par les Etats-Unis ou la Russie n’ont pas été concluants au-delà de 200 m de fond. Alors même si le Laser semble développé par le très sérieux institut Xian Institute of Optics and Precision Mechanics Institute, percer la mer par 500 m de fond semble très complexe, voire impossible.

_99999155_reuters1

En tout cas, encore une nouvelle annonce provenant de la Chine et destinée à démontrer le sérieux de la volonté du pays à s’imposer comme une superpuissance technologique militaire comme en témoigne (mais ce sera pour un nouvel article) le projet Deep Blue Brain destiné à développer un ordinateur exaflopique (1000 fois plus puissant que le plus puissant superordinateur actuel) avant 2020.

Source

Publié 9 janvier 2021 par Sylv1 dans Armement

OANI/OVNI : les militaires sont -ils incapables de comprendre ce phénomène et de l’expliquer, est -ce au-delà de leurs compétences?

Spatial militaire: la France veut pouvoir riposter
Centre Opérationnel de Surveillance militaire des Objets Spatiaux (Cosmos) et du Centre Militaire d’Observation par Satellites (CMOS) «Des satellites espionnés, brouillés, ou encore éblouis: les moyens de gêner, neutraliser ou détruire les capacités spatiales adverses existent et se développent», a souligné Mme Parly, en rappelant le cas du «satellite-espion» russe Louch-Olympe qui avait tenté en 2017 de s’approcher du satellite militaire franco-italien Athena-Fidus et qui «a, depuis, laissé sa carte de visite à 8 nouveaux satellites» de différentes nationalité. Crédit :la-croix.com

Matisse Sylvain – Mercredi – janvier 2021 13H45

Notre ufologue et ami Thierry a posté un sujet intéressant . Ce sujet qui figure dans le titre interrogatif me permet de donner mon sentiment concernant ce sujet.

 Il y aurait une spécialité dans la marine nationale en charge de réaliser une étude très spécifique sur ces anomalies d’après Thierry.

Certainement !

Petite analyse .

Le problème avec l’armée est que celle-ci ne communique pas alors, comment pouvons nous oser parler à sa place ? Chaque ufologue a sa version qui se base d’abord sur de l’intuition et sa propre idée. Les recherches ne doivent pas se concentrer uniquement sur les témoignages et quelques à priori . En outre c’est pour cette raison que je prospecte avec le plus grand soin les activités militaires d’une part et les applications et les réalisations industrielles d’autre part dont découlent ou bénéficient tôt ou tard les programmes spatiaux gouvernementaux ou privés. Les gens veulent du croustillant tout de suite ce qui n’est pas gênant en soi pour un témoin mais qui l’est beaucoup plus pour un soi disant chercheur. L’impatience est un défaut à gommer ! Alors le bagage technico-scientifique n’est pas exploré ce qui entraîne une carence dommageable dans les connaissances du genre que font les humains en matière de recherche scientifique d’une part , mais et surtout technologique d’autre -part ? Parlons des programmes spéciaux cachés au public et qui pourtant existent jusqu’à ce que des réalisations inondent le marché d’abord militaire, et civile par la suite. La seule recherche scientifique qui émerge chez beaucoup d’ufologues et l’aspect neuronal du cerveau, philosophique et psychologique, (Une sorte de mode à l’heure actuelle ) il le faut, mais manque tout le reste de la science, c’est à dire l’exobiologie, l’astronomie et de surcroît l’astrophysique.Oui les militaires ont des scientifiques et des ingénieurs et certains ont un très haut niveau. Pour avoir accès à leur base de données,il y a un prix à payer qui n’est pas financier, ou bien il faut avoir la chance de connaître quelqu’un qui possède une habilitation qui permet l’accès à tout ou presque et vous livre quelques unes de leurs informations. Mais diffuser au public sera de toute façon totalement impossible à cause du sceau secret défense. Alors ne reste que les fuites ! Bien sûr nous ne savons pas ce que savent, maîtrisent ou pas les militaires, c’est bien tout le problème .

Publié 6 janvier 2021 par Sylv1 dans Journal de Bord

MUFON – Correspondance entre le Contre-Amiral Hebert Knoles et Wilbert Smith

Nous ouvrons ici une catégorie Mufon -France .

Nous partageons ici certains articles et certaines mises à jour de Mufon France comme cet article ci-dessous.

EXCLUSIVITÉ : Correspondance entre le Contre-Amiral Hebert Knoles et Wilbert Smith

Article source : mufonfrance.fr

Cet échange de courrier a été autorisé à la traduction par Kathleen Marden ufologue et auteure et nièce Betty et Barney Hill. Nous remercions chaleureusement Kathleen pour cet extraordinaire partage.

Kathleen Marden : Mon cadeau du Nouvel An est un document important du Contre-amiral Herbert Knowles à Wilbert Smith ( bio bas de page ), qui est l’ingénieur radio principal de la section de radiodiffusion et des mesures de transport Canada et directeur du Project Magnet and Project Second Storey.

J ‘ai acquis la lettre en 2010 de la petite-fille de l’amiral Knowle.

Cette information m’a été remise dans un paquet épais de lettres et d’autres matériels au festival Exeter OVNI il y a plus de 10 ans. J ‘ avais essayé de joindre les membres de la famille Knowles pour obtenir des informations. J ‘ ai écrit sur la relation de ma tante et de mon oncle ( Betty et Barney Hill) avec l’amiral et Helen Knowles dans ′′ captured « .

Quelques informations supplémentaires

Amiral Knowles et Wilbert Smith essayent de trouver des preuves scientifiques pour vérifier ou réfuter les informations qui leur ont été données par des individus qui auraient communiqué avec des extraterrestres.

Les documents du FBI indiquent que le gouvernement est impliqué dans l’enquête.

De plus, j’ai une lettre qui a été écrite par Helen Knowles à ma tante Betty Hill *. Mme Knowles raconte comment les hauts gradés de Washington sont descendus chez eux après que son mari ait envoyé par courrier à Washington DC un paquet d’informations, qui lui avait été remis par Francies Swan.

K.M

Lettre du Contre-Amiral Hebert Knoles à Wilbert Smith

3 décembre 1956

Cher Wib : –

(Je suis très reconnaissant pour le Binding Mater que vous m’avez renvoyé et je vous en remercie. Jusqu’à présent, je n’ai constaté aucun changement dans le relevé du compteur : il est resté stable à un peu moins de -1. Geaner a écrit que vous lui en aviez envoyé un également et je me demande si des résultats ont été obtenus de sa part).

Je suppose que vous savez maintenant quel échec a été celui de Dick Miller.

Il semble maintenant que rien de ce qu’il a donné ne peut être cru.

Il a simulé son voyage dans une soucoupe volante et il a simulé la dope (dans le texte) distribuée dans ces cassettes ( film). Même la visite promise de la soucoupe volante sur la côte ouest, prévue pour le 7 novembre, a été un flop retentissant. J’ai appris que Miller a lancé la rumeur qu’il a finalement traversé l’atlantique et nous est revenue d’Angleterre et que cela était de vraiment authentique! Il est curieux de constater qu’aucun de ceux qui ont été associés à Miller n’en a reconnu les teneurs lorsqu’il est finalement revenu d’Europe!

Je crois que les illusions font que beaucoup de gens sont trompés dans cette affaire de soucoupe volante.

Je pense que toutes les sources d’information qui nous sont présentées devraient faire l’objet d’une enquête approfondie avant d’être acceptées. Les sources semblent se citer les unes les autres sans donner la source originelle, établissant ainsi une hypothèse fausse ou non prouvée comme étant la vérité.

Nous devons garder à l’esprit à tout moment le désir humain d’être le grand JE SUIS,- le désir de célébrité, de prestige, de pouvoir – l’envie d’être le premier, le plus grand, le meilleur, etc.

Je regarde d’un oeil aigri toutes ces organisations qui ont un président, un troupeau d’officiers, un nom haut en couleur, une sorte de hache à broyer. Méfiez-vous de ceux qui voudraient que l’on rejoigne leurs rangs – toujours à un certain coût ou sacrifice, peut-être l’accomplissement d’un devoir quelconque pour prouver sa valeur, la sincérité, la volonté d’obéir, etc. Le plus difficile, en ce moment, est de maintenir son sens de l’équilibre, sa santé mentale et sa responsabilité envers ceux qui nous entourent.

De tout cela, je crois que les faits fondamentaux suivants ont été établis.

1. Les soucoupes volantes sont réelles et viennent de quelque part dans l’espace.

2. La chose la plus importante à savoir à leur sujet est pourquoi elles sont ici ; leur source et leur mécanisme ne sont qu’accessoires.

3. Leurs habitants ont contacté des gens partout sur la terre de diverses manières pour essayer de nous faire parvenir un message commun sur les événements à venir.

4. Ils n’ont pas de préférence pour une nation, un peuple ou une région en particulier et n’en auront pas.

5. toute connaissance technique acquise par eux sera si incomplète qu’aucune nation ne pourra en tirer profit au détriment des autres nations.

6. Une neutralité absolue est requise dans tous leurs contacts avec nous : Méfiez-vous de tous les rapports qui montrent une préférence ou une partialité de leur part.

2e partie

NOTE de Kathleen Marden :

Avertissement : Si les pensées sur les ′′ temps de fin ′′ vous troublent, veuillez ne pas lire la page 2 de mon post. Étant donné que tant de mes amis Facebook ont demandé la page 2, j’ai pris la décision de la poster. Malheureusement, la photocopie n’inclut pas la signature de l’amiral Knowles. Cependant, j’ai la réponse de Wilbert Smith et elle a ′′ Wib ′′ sur la ligne de signature. Je l’enverrai aussi.

Suite page 2 :

7. Le jour que nous vivons actuellement est celui qui se rapproche le plus des derniers jours décrits dans les prophéties bibliques dont l’humanité a fait l’expérience au cours des 3 ou 4 derniers millénaires.

De ce qui précède, je tire les conclusions suivantes :-

a) Que les jours de la fin sont proches.

b) Que la terre ne sera pas détruite, mais qu’elle subira un énorme soulèvement avec de grandes pertes en vies humaines et des destructions

c) Que le peuple des soucoupes est là pour aider à la réalisation des prophéties et à la génération (création) et au gouvernement de la terre par la suite.

d) Que lorsque nous aurons appris sur terre à vivre en paix et en amitié les uns avec les autres et à vivre en Dieu, alors la création sur terre aura à nouveau le privilège de se gouverner elle-même sous le contrôle spirituel du Christ.

e) Que lorsque ce moment viendra, nous serons en possession des connaissances du peuple des soucoupes et serons prêts à prendre la place qui nous revient dans le fonctionnement du système solaire et donc de l’univers.

J’espère vivre pour voir tout cela se réaliser… soyons patients !

J’ai reçu beaucoup de cassettes de Gesner et dans les derniers arrivages, j’en ai une spécialement pour vous – en 16 mm, film de cinéma ou un soi-disant scanner en fonctionnement dans un endroit quelconque en Californie. Gesner me charge très spécifiquement de ne pas envoyer l’une ou l’autre par la poste, donc j’attendrai votre décision à ce sujet. Si, par hasard, vous deviez venir ici dans un futur pas trop lointain, comme suggéré dans la dernière lettre de Mul, suggérez que vous apportiez un projecteur 16 mm, car de telles choses sont assez rares dans la ville d’Eliot, Kaine. Autre chose, l’opérateur du projecteur ne doit pas être une personne extérieure.

Maintenant, je vais laisser Helen faire une lettre à Murl.

Permettez-moi de me joindre à Helen pour vous souhaiter, à vous et à votre famille, un très joyeux Noël et une nouvelle année très heureuse et prospère.

Pouvons-nous vous voir bientôt

QUI EST WILBERT SMITH ? :

Dans sa proposition de projet du 21 novembre 1950, Smith décrit sept domaines de recherche en géomagnétisme ; la recherche sur les OVNI n’est pas mentionnée. Le commandant C.P. Edwards, sous-ministre des transports pour les services aériens, accepta la proposition. Le projet, nommé Magnet, a été gardé secret, car il y avait un potentiel de création de nouvelles technologies aux potentialités inconnues.

En 1953, le projet Magnet s’installe dans les locaux empruntés du ministère des transports à Shirley’s Bay, sur la rivière des Outaouais. Son équipement de recherche comprenait un magnétomètre, un détecteur de rayons gamma, un puissant récepteur radio et un gravimètre pour mesurer les champs de gravité dans l’atmosphère.

La presse a assez rapidement remarqué les travaux de Smith sur les OVNI, et des questions ont été posées au ministère des transports. Des dénégations ont été faites, mais il est devenu évident que quelque chose d’inhabituel était en cours à Shirley’s Bay.

Le 8 août 1954, un « contact » est établi à 15h01. Les résultats du gravimètre, enregistrés sur du papier graphique, ont montré une déflexion très importante et inexplicable, et les chercheurs se sont précipités dehors pour jeter un coup d’œil. Tout ce qu’ils ont vu était une couverture nuageuse dense.

Le 10 août 1954, le ministère des transports publia un rapport/communiqué de presse admettant qu’ils effectuaient des recherches sur les OVNI depuis trois ans et demi, et que des données considérables avaient été recueillies, sans toutefois parvenir à des conclusions définitives. Bien que le rapport/communiqué de presse ait indiqué que les données initiales avaient été étayées par des recherches supplémentaires, le ministère des transports a mis fin au projet Magnet. Il semble que Smith ait subi des pressions pour nier les résultats de ses recherches, et le 17 mai 1955, Smith a témoigné devant une commission spéciale des Communes sur la radiodiffusion qu’aucun OVNI n’avait été détecté à Shirley’s Bay.

Smith continua à travailler sur la recherche en matière de gravité, et fit une présentation en 1959 à la Conférence régionale canadienne de l’Illuminating Engineering Society. Il a déclaré que la gravité est une « fonction dérivée », que les chercheurs savent ce qu’est la gravité et qu’ils ont une bonne idée de la manière de la contrôler. Smith a affirmé que des expériences avaient vérifié que la gravité « artificielle » pouvait être créée, et qu’il était possible de modifier le champ gravitationnel de la Terre, et qu’en fait, ces deux objectifs avaient été atteints.

Bien que Smith n’ait pas officiellement affirmé qu’il n’y avait pas d’OVNI, il a alimenté les feux un peu avant sa mort. Smith a affirmé qu’en 1952, au moment de la grande vague d’OVNI, l’U.S.A.F. avait récupéré un morceau d’un OVNI qui avait été abattu près de Washington, D.C. Il a dit que l’U.S. Air Force lui avait prêté un morceau de la récupération. Il l’a montré à un ami, le contre-amiral H. B. Knowles. Lorsqu’on lui a demandé plus tard s’il avait rendu la pièce à l’armée de l’air, il a répondu : « Pas l’armée de l’air. Bien plus que cela. » « C’était la CIA ? » lui a-t-on demandé. La réponse de Smith fut : « Je suis désolé, messieurs, mais je ne veux pas aller plus loin. Je peux vous dire qu’il est tombé entre les mains d’un groupe hautement classifié. Vous devrez résoudre ce problème, leur identité, pour vous-mêmes. »

Vers la fin de sa vie, Smith a publié nombre de ses idées dans un livre intitulé « The New Science ». Wilbert Smith est mort d’un cancer le 27 décembre 1962. Il a reçu à titre posthume le Lieutenant-Colonel Keith S. Rogers Memorial Engineering Award. Pour son dévouement à l’avancement des normes techniques dans le domaine de la radiodiffusion canadienne.

L’ancien laboratoire de Smith existe toujours à Shirley’s Bay, bien qu’il ait beaucoup changé par rapport à ses débuts de recherche. La plupart des documents concernant le projet Magnet restent classés secrets.

Note de K. Marden : Ceci est une photo du Contre-amiral et de Mme. Knowles de la collection de Betty Hill. Elle et Barney ont été invitées à la maison de Knowles à Eliot, ME, pour un déjeuner buffet à travers la rivière de Portsmouth, NH, après que Knowles ait pris connaissance de leur événement OVNI. Le chapitre 16 de ′′ Capturé ! The Betty and Barney Hill OVNI Experience ′′ présente mes premières découvertes sur la famille Knowles, Wilbert Smith, Frances Swan et les États-Unis et le gouvernement canadien pour les OVNIS et la communication avec E.T.S. Vous trouverez d’autres informations supplémentaires informations au chapitre 7, pages 457-465 à 457-465 dans ′′ Beyond OVNIs : The Science of Consciousness and Contact with Non Human Intelligence, volume 1 « . Jacque Vallee a écrit sur les expériences du gouvernement qui ont suivi dans ′′ Forbidden Science ′′ sur 123. page 123.

Vous pouvez retrouver ces informations sur la page Facebook de K.Marden et dans ces ouvrages.

Autre lien projet Magnet :

Un « grand OVNI bleu  » semble tomber dans l’océan au-dessus d’Oahu : La FAA a été avertie

Source : Hawaï News Now

Par Allyson Blair | 31 décembre 2020 à 17h19 HST – Mis à jour le 1er janvier à 18h22

Traduction Era pour Investigation Océanographique et OANIS

HONOLULU, Hawaii (HawaiiNewsNow) – Un objet volant non identifié repéré dans le ciel du soir au-dessus de Leeward Oahu a incité des témoins à appeler le 911 mardi.

L’observation a eu lieu vers 20h30.

Il y a plusieurs vidéos de ce qui semble être une masse lumineuse‚ oblongue – à la fois dans le ciel et dans l’eau.

Des responsables de l’Administration Fédérale de l’Aviation ont déclaré qu’il n’y a eu aucun incident ni accident d’avion dans cette zone à ce moment. Mais plusieurs témoins ont rapporté avoir vu un gros objet bleu tomber du ciel et dans l’océan.

Capture d’écran Vidéo Hawaï News Now

Dans une vidéo, on entend une femme dire: «Il y a quelque chose dans le ciel. Qu’est-ce que c’est? »

Misitina Sape a déclaré à Hawaii News Now qu’elle avait capturé l’image à 20h26. près de l’avenue Haleakala à Nanakuli.

Peu de temps après, une femme nommée Moriah a repéré ce qui ressemblait au même objet passant au-dessus des Domaines de la princesse Kahanu.

«J’ai levé les yeux et puis j’ai dit oh merde !,» dit-elle. «J’ai appelé mon mari et les autres parce qu’ils étaient tous dans le garage. J’ai dit  » hey. Venez regarder là-haut. Est ce que vous voyez ce que je vois ?. Ils ont tous dit oui! »

La femme de 38 ans dit qu’elle n’a jamais vraiment cru aux OVNIS, mais l’objet bleu vif les a tellement intrigués qu’ils ont sauté dans la voiture et ont commencé à le suivre.

«Je ne sais pas ce que c’était», dit-elle. « Celui-ci allait si vite. »

Le voyage s’est terminé à moins de cinq km de son point de départ. Elle dit qu’ils ont arrêté la voiture sur Farrington Highway devant le bâtiment du conseil de l’approvisionnement en eau après que l’objet ait semblé tomber dans l’océan.

Dans l’une des vidéos de Moriah, vous pouvez l’entendre dire: «(Il) a atterri dans l’eau. Peu importe ce que c’est. »

Elle l’a décrit comme étant plus gros qu’un poteau de téléphone et dit qu’elle ne l’a jamais entendu émettre de son.

«Nous avons appelé le 911», a déclaré Moriah, «pour que la police ou quelqu’un vienne jeter un coup d’oeil.»

Alors que les officiers étaient sur les lieux, Moriah dit qu’ils ont repéré une deuxième lumière.

«Mon mari a levé les yeux et a vu le blanc arriver», dit-elle. «Le blanc était plus petit. Venait dans la même direction que le bleue.

Ils ont perdu de vue l’objet après son passage au-dessus d’une montagne voisine.

Jeudi matin, nous avons demandé à la police d’Honolulu si les enquêteurs avaient compris ce qui était tombé dans l’eau. Un porte-parole nous a dit qu’ils n’avaient aucune information.

Pendant ce temps, le porte-parole de la FAA, Ian Gregor, a déclaré que l’agence avait reçu un rapport de la police mardi soir au sujet d’un possible avion descendu dans la région «mais qu’aucun avion n’avait disparu des radars. Et aucun rapport d’aéronef en retard ou manquant. »

Bien que Moriah ait eu quelques jours pour y réfléchir, elle dit qu’elle est toujours déconcertée par ce qu’elle a vu.

«À ce jour, je ne sais pas», dit-elle en riant. «Si vous pouvez découvrir ce que c’était, j’aimerai le savoir, vous savez?»

Copyright 2020 Hawaii News Now. Tous les droits sont réservés.

Publié 2 janvier 2021 par Era dans Appel à témoins, OANIS/OSNiS/USOS/Ufo/OVNI( s), Témoignages

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :