Archives de octobre 2012

RAYON DE LUMIÈRE SOUS L’EAU

POTENTIELLE RENCONTRE RAPPROCHEE AU LARGE DES PLAGES DU NEW JERSEY

UN ARTICLE DE  KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS

15-3-1971  SURF CITY NEW JERSEY

Nous avons observé une lumière verdâtre apparaitre près de la ligne de l’eau. Cela a duré pendant une seconde ou plus, puis c’est parti. CA s’est répété encore et encore, comme si quelqu’un avec une lampe de poche (militaire, filtre vert) se promenait sur ​​la plage dans notre direction tout en restant hors de la ligne où les  vagues qui se brisent.

Nous avons pensé que, jusqu’à ce que la lumière se rapproche de notre position relative, assez près pour voir que nul ne tenait  une lampe de poche, juste le  , cercle de lumière verdâtre.

J’ai rapidement fait des suppositions, et dit: «c’est probablement une très grande luciole » et j’ai quitté le groupe sur les dunes de sable, pour voir par moi-même.  Accordant mon approche sur la séquence ON/OFF des lumières (environ 5 foulées humaines par clignotement), j’ai pu scruter la lumière vers le sud (circulaire, 3 pieds de diamètre, brillant, vert-jaune clair) et observé rien de plus que le niveau de l’eau en mouvement brillamment éclairé,  des fragments de coquilles marines  et du  sable,

 Incrédule,  je m’émerveillai bruyamment tout en regardant vers le ciel pour en chercher la source, un rayon ? un son ?   « Les gars, voyez vous un rayon ? » « Non » la réponse vint suivie par un « Mets toi dans la lumière! » « Non! » répondis-je tout en marchant à côté (foulées) pendant encore 2 ou 3 clignotements au sud avant de retourner sur notre dune perchoir. On a regardé la lumière silencieuse sans rayon aussi longtemps qu’on put la voir, descendant la plage vers le sud, semblant rester juste hors de l’océan Atlantique.

REMARQUE : L’image ci-dessus est une illustration.

Ce cas fait l’objet d’une enquête de  Ken Pfeifer du  MUFON du New Jersey.

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG   ……..   WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

Etrange et Insolite

crédits : US COAST GUARD. crédits : US COAST GUARD

Le HMS Bounty, trois-mâts de 55 mètres, a sombré le 29 octobre à 90 milles du cap Hatteras (Caroline du Nord aux Etats-Unis) après avoir été pris dans une mer déchaînée par le passage de l’ouragan Sandy.

View original post 150 mots de plus

Publié 31 octobre 2012 par Sylv1 dans archéologie sous- marine / archéologie

Quand un bateau du Vendée Globe se transforme en navire océanographique

(Source : Mer & Marine)

Article source:http://jack35.wordpress.com/

La science et la course au large s’aligneront ensemble sur la ligne de départ de la course du Vendée Globe, qui s’élancera des Sables d’Olonne le 10 novembre prochain. A bord du voilier 60 pieds Cheminée Poujoulat, le skipper suisse Bernard Stamm va devenir, le temps de ce tour du monde en solitaire, le relais sur le terrain, des scientifiques et du parc brestois des océans Océanopolis.

Grâce au mécénat de la famille Sandoz et à la volonté de Bernard Stamm de faire profiter le monde scientifique de son aventure, le bateau a pu être équipéd’une station de prélèvement embarquée qui permettra de récupérer des échantillons sous toutes les latitudes traversées le long de la course. Le « minilab » a été pensé, avec l’aide des ingénieurs de l’Institut Polytechnique Fédérale de Lausanne et de l’Institut Universitaire Européen de la Mer, pour allier performance, sobriété énergétique et encombrement minimum. Le boîtier, équipé de capteurs, va mesurer la température, l’oxygène dissous, la conductivité, la turbidité, la fluorescence et l’acidité des eaux de surface. Une fois par heure, un prélèvement automatique sera effectué. Les mesures seront ensuite décryptées puis transmises à terre quand le skipper se connectera pour récupérer ses infos météos.

Océanopolis va ainsi collecter une importante banque de données qui sera mise à disposition des chercheurs. Par ailleurs, dès le 5 novembre, le public pourra découvrir, dans l’enceinte du parc, une exposition temporaire sur l’expédition de Bernard Stamm.

(Source : Mer & Marine)

Le Minilab (PHOTO : OCEANOPOLIS)
(Source : Mer & Marine)

Bernard Stamm, skipper de Cheminée Poujoulat (PHOTO : OCEANOPOLIS)
(Source : Mer & Marine)

Un ROV compact pour explorer les grands fonds

crédits : CADDEN

(Source : Mer & Marine) via : http://jack35.wordpress.com/

La société nantaise Cadden, spécialisée dans les systèmes de mesure électronique pour la géolocalisation et l’océanographie, a récemment fourni  au bureau d’étude Copetech-SM un système complet destiné à la réalisation de levés bathymétriques « grands fonds » de haute précision.

 .Ces derniers font partie des études menées en amont dans le cadre d’un vaste projet de climatisation à l’eau de mer mis en œuvre à La Réunion par GDF-Suez Energie Services et utilisant le principe du système SWAC (Sea Water Air Conditioning _ Climatisation à l’eau de mer). Ce projet consiste à puiser l’eau froide marine à plus de 1000 m de profondeur, puis à la remonter grâce à une station de pompage vers les 27 sites à climatiser, localisés à Saint-Denis et à Sainte-Marie.

.

Les travaux confiés au bureau d’études marseillais avaient pour but de déterminer une route fiable pour la pose des 20 km de canalisations sous-marines nécessaires.  Les levés de haute précision à ces profondeurs abyssales ne peuvent être réalisés qu’à l’aide de capteurs immergés,  capables de saisir les données au plus près des zones de levés. Les ROV (véhicule sous-marins téléguidés) sur lesquels sont montés les équipements pèsent généralement près d’une tonne et nécessitent, de ce fait, d’être embarqués à bord de bateaux adéquats.

.
L’originalité de la démarche de Copetech-SM a été de proposer un autre type de solution. Le ROV de Cadden se distingue en effet par sa compacité. Pesant moins de 200 kg, avec une charge utile ajustable de 18 à 40 kg, il peut être déplacé et embarqué plus facilement, avec une incidence sensible sur le coût global des opérations. Ce véhicule sous-marin vendu était complété, pour cette étude, d’un sondeur multi-faisceau Sonic 2022 (R2 Sonic), d’une centrale d’attitude Lodestar (Sonardyne) et d’un lock Doppler (LinkQuest).

(PHOTO : CADDEN)

Publié 28 octobre 2012 par Sylv1 dans océanographie

Tag(s) associé(s) :

Ovni pris en chasse par des Jets au dessus de l’Atlantique

Information envoyée par notre Ami Gilles Thomas – Source NUFORC – Traduction Era

Petit mot pour gilles Thomas.

Notre partenaire et ami Gilles Thomas, a des problèmes de santé, de ce fait ses projets de direct et autres sont remis à des dates ultérieures dont dans une période indéterminée suivant son état de santé sérieux.

Je salue à juste titre Gilles qui est toujours accessible et disponible, de plus ce garçon est sérieux et se démène sans compter , en prenant sur son temps libre.

Je lui souhaite prompt rétablissement et courage pour sa maman qui a pris soin de m’informer de son dernier bulletin de santé.

Gilles nous te n’oublions pas et à bientôt en pleine forme, je l’espère de tout coeur mon ami.

 Je me joins à Sylv1 pour te souhaiter un prompt rétablissement Gilles, nous pensons beaucoup à toi et j’espère aussi te retrouver en pleine santé. Tu abats un  travail considérable et tu es toujours au front,  mais l’heure est au repos, alors prend soin de toi pour nous revenir plein d’énergie. Plein de pensées positives pour toi.

Centre National des Rapports d’OVNIS
Rapport d’observation

Date :17/6/2000 00:35
Raporté: 19/12/2000 17:05
Posted: 5/82001
Localisation : Ocean Atlantique (NC/250+nm off the coast), NC
Forme : Inconnue
Durée :12min

Un objet pris en chasse par des Jets parcourt 180 miles sur le radar en 1.5 secondes

English: Atlantic Ocean (Sept. 21, 2003) -- Th...

The aircraft carrier USS Enterprise (CVN 65) U.S. Navy photo by Photographer’s Mate 2nd Class Douglas M. Pearlman. (RELEASED) (Photo credit: Wikipedia)

Maintenant que je ne suis plus dans la Marine, je peux raconter cette histoire et vous pouvez en faire ce que bon vous semble. Je pilotais un F-14 sur le CVN-65 au large de Norfolk Virginie et nous volions en formation. Ce que nous appelons une flotte de protection, deux avions ou plus volent autour du groupe et surveillent tous les contacts aériens ou de surface qui pourraient poser le moindre problème au groupe.  Il était environ 00:35 et moi et mon équipier étions à 12 000 mètres et avions réglé le radar sur 100 miles et nous dirigions vers 226 lorsque mon équipier derrière moi me dit de vérifier mon 10, en regardant dehors  je dis que je ne voyais rien, il me répondit si, il y a quelque chose. Je demandais à mon équipier si son radar avait le moindre contact, il en avait un à 226 miles  à 13 000 mètres mais il restait dans le coin de l’écran alors que nous tournions vers lui, il se déplaça juste assez pour  rester jors de la portée du radar.  Nous avons donc pris un virage tactique et les avons éclairé et nous sommes dirigés dessus et la satanée chose parcourut 180 miles (sur l’écran du radar) en environ 1,5 seconde d’après les indications du radar selon les réglages. Nous étions choqués c’est peu de le dire ! Nous avons donc fait demi-tour vers le porte avion et avons été débriefés  pendant une heure ce qui s’était passé. Je ne me suis jamais intéressé aux ovnis avant cet incident. Mais je peux vous dire une chose, il est certain que nous n’aurions jamais été capables de nous en approcher et si les Etats Unis avaient ce genre d’appareil, je ne suis pas au courant !!!!!

 

Des nouvelles de la Mer Baltique Suite 2

Le tout nouveau dessin artistique de Hauke Vagt sur l’anomalie N°1

Article source:http://www.sciences-fictions-histoires.com/

Voici une toute nouvelle page de blog pour suivre les évènements récents concernant les anomalies de la Mer Baltique. Toutes les précédentes pages ont été regroupées dans la rubrique spéciale ici : http://www.sciences-fictions-histoires.com/pages/ecrits/les-anomalies-de-la-mer-baltique.html

Les recherches et données photos ont été regroupées ici : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/recherches-et-theories-sfh-sur-les-anomalies-de-la-mer-baltique.html

MAJ 08-10-2012 : Une nouvelle interview est parue sur le site de l’Expressen suédois, en voici un extrait traduit en français (http://www.expressen.se/nyheter/dokument/pa-havsbotten-blev-fragorna-bara-fler/?partner=m)

(…)  » bien que les plongeurs ont été là bas et ont documenté l ‘« objet circulaire inconnu » et qu’il a également été dit y avoir des « traces » (pour indiquer que l’objet s’est posé sur le fond marin et a glissé en morceaux).

– Nous ne savons toujours pas ce que c’est, disent-ils en chœur uni quand nous demandons.

Il est un fait en particulier, c’est que l’une des parties du mystère est dans les mains de la société de production Titan.
– C’est nous qui avons été droit sur eux, dit que le directeur de la programmation et du développement Lolo Westerman.
Elle a regardé l’interview de Peter Lindberg à TV4 où il a parlé de l’objet qui ressemblait beaucoup au vaisseau de Han Solo de « Star Wars », le Faucon Millenium. Ils l’avaient découvert par accident alors qu’ils recherchaient quelque chose d’autre (toujours secret). L’image sonar du fond était quelque chose qui ne pouvait pas s’expliquer, en fait. Personne ne pouvait arriver à une réponse sensée. En outre, il pourrait bien être un OVNI.
– J’ai aimé l’idée. Lorsque nous nous sommes rapprochés d’eux, ils avaient déjà commencé une collaboration sur un film avec une entreprise aux États-Unis. Mais il semblait y avoir beaucoup de problèmes et nous avons pris le relais, ditLolo Westerman.
Ocean Team X, comme Peter Lindberg appelle son entreprise, a son site Internet et son message, mais n’a pas la vraie connaissance de la façon de commercialiser l’aventure pour un maximum de profits.
– On est venu et on a travaillé sur le site, entre autres choses. C’était comme si ils avaient besoin de beaucoup d’aide avec cela. Nous ne travaillons pas avec PR alors nous avons dû lier certains de ces contacts au projet, dit-elle.
Le résultat de ce voyage – la première phase a été achevée ce week-end – sera un documentaire unique sur le marché international.  » Dans le genre de Discovery Channel « , selon Lolo Westerman.
– Nous espérons faire jouer certains canaux les uns contre les autres. Bien sûr, nous espérons qu’il sera diffusé en Suède aussi.

La question est, bien sûr, après avoir été filmé pendant plusieurs jours sur le site, est-ce que le résultat a été obtenu ?
– Nous n’avons eu aucunes attentes, dit-elle, et continue :
– Le pire scénario, cela aurait été qu’il n’y avait rien du tout … de l’argile ou quelque chose comme ça. Là, nous pouvons être calmes dans tous les cas. Les plongeurs qui ont été là-bas disent qu’ils n’ont jamsi vécu quelque chose comme ça avant. Etant donné qu’un suédois n’est pas aussi sujet aux OVNI, il y a certainement quelque chose de différent.
Le mythe OVNI entier en Suède fait l’objet d’un niveau de gravité modéré dans la couverture médiatique classique, mais globalement précisément, cela rend la surveillance sous-marine utile.
– Aux États-Unis et dans certaines parties de l’Asie, il y a un traitement complètement différent de telles théories. Il y a des « croyants » avec de bonnes théories et d’autres drôles. Et il y a eu un très gros « buzz » sur ceci. Peut-être un peu moins en Suède, dit Lolo Westerman.

Il y a ceux qui pensent que cette histoire est allée un peu trop loin. Parmi eux, le président de UFO Suède Clas Svahn.
Il a été contacté par l’équipe océan x il y a un an, juste après que la découverte de l’image sonar ait été faite.
La question était: « Qu’en pensez-vous?  »
– J’ai dit à l’époque que je ne pouvais pas voir un lien entre la découverte et le phénomène OVNI, dit-il aujourd’hui.
Son opinion n’a pas changé au cours de la dernière année, ou de l’information qui est sortie.
Mais il a su personnellement comment le mystère Baltique s’est propagé et a pris des proportions sans précédents.
– Je reçois des courriels de personnes dans le monde qui se demandent. Je ne sais pas plus que ceux qui écrivent, mais ils doivent penser que quelqu’un qui est encore en Suède peut en dire plus.
Il peut, toutefois, donner aux amateurs assoiffés la même réponse ennuyeuse.
C’est probablement l’équipe océan X que le marketing manipule.
– C’est un peu triste en fait. Ils écrivent de manière très vague tout le temps. Il est regrettable qu’ils alimentent la mystique, dit-il, et il poursuit :
– J’ai été sur et enquêté sur le phénomène OVNI depuis 1974. C’est souvent un fait que les cas authentiques disparaissent dans le bruit des autres… On pensait alors que les caméras mobiles étaient venues pour que nous puissions en voir plus. Mais au lieu de cela, ça a seulement augmenté le bruit. Les bonnes observations sont très peu nombreuses, nous le savons.

Il résume:
– Le degré de mystère n’a aucun rapport avec l’intérêt du peuple. Les choses deviennent virales sur Internet très rapidement.
Stefan Hogeborn qui était sur le terrain sur l’objet inconnu reconnaît qu’il est quelque chose de nouveau qu’il rencontrait. Et les circonstances, au-delà de la question de ce que la forme géométrique en fait, le déconcertent.
– Quand nous nous tenions avec le bateau directement au-dessus, les téléphones satellites s’arrêtent de fonctionner, dit-il, et se taisent un instant.
– C’est comme s’il n’y avait pas de champ magnétique qui interfère avec elle. Quand on va un peu plus loin, ils n’hésitent pas à appeler de nouveau.
Quand il a fait sa première plongée sur le site à environ 80 mètres de profondeur, ça a été sa première ampoule cassée. Commence alors la caméra qui refuse de marcher obstinément et nécessite un nettoyage.
– L’appareil photo ne fonctionne pas. Il s’agit d’une caméra DV, vous devez donc disposer de cartouches. Quand nous étions à 50 mètres de profondeur, sur le chemin vers le bas, le système s’est arrêté dans l’appareil photo tourné vers le bas. Je suis arrivé à plonger pour le redémarrer. Quand j’ai enfin réussi, ça va et ça a commencé à filmer, tout semblait fonctionner, mais quand nous sommes remontés, il n’y avait rien sur la cassette, dit-il.
Tout ce qu’il avait avec lui étaient les ampoules de son appareil photo.
 Il y a des choses étranges, explique Stefan Hogeborn.

Peter Lindberg est plus intrigué par un trou de 25 cm dans la formation de ce qui en soi constitue également un pilier.
– Il semble être assez proche de roches communes. Mais on dirait que quelque chose a été renversé. Comme du magma, mais qui aurait été arraché par l’ère glaciaire, dit Lindberg.
Aucun des deux ne pensent utile de penser que c’est un OVNI, prennent-ils soin de souligner. Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas quelque chose d’intéressant.
– Au pied de l’objet lui-même il y a comme une trace, elle ressemble à un rift continental. Ce n’est pas sans rappeler l’activité volcanique. Peut-être que c’est quelque chose comme ça ? Il est bien entendu que c’est ma propre spéculation sauvage.

 » C’est hautement improbable, dit le marin géologue Anders Elhammer de la Commission géologique de Suède, Uppsala.
– Vous pouvez aller plusieurs millions d’années en arrière pour en trouver dans la mer Baltique. Le socle en Suède est très fissuré – il y a des fissures courtes et transversales partout. Il dit que les fonds marins de la mer Baltique sont en grande partie couverts par de l’argile glaciaire et que dans certaines dépressions surviennent de plus jeunes argiles. Mais ce qui a été vu à l’image sonar de l’équipe océan X, il n’en a aucune idée.
– Mais c’est difficile à dire parce qu’ils ont été très secrets quelque part avec ça. Sinon, nous pourrions avoir d’autres données sur le terrain, dit Elhammer. Est-ce un rift continental de la mer Baltique ? – Non, cela ne semble pas probable. « 

Ce qu’ils cherchaient le 19 Juin 2011, l’année dernière lorsque l’objet inconnu est apparu n’est pas encore officiel.
D’après ce qu’ils nous ont dit, cependant, il y a un navire suédois (l’Astrid) qui a été coulé par un sous-marin allemand en Novembre 1916 à l’ouest de Rauma en Finlande qui les intéresse.
La raison : La cargaison était de 1.680 bouteilles de champagne, peut-être du Louis Roederer. (YH= célèbre Maison de champagne française fondée en 1776.

Lorsque Peter Lindberg a trouvé le navire Jönköping avec du Champagne Heidsieck moins connu, il a été vendu aux enchères à Londres pour plusieurs millions.
L’équipe Océan X est également à la recherche de trois œufs de Fabergé qui devraient avoir disparu de la famille du Tzar pendant la révolution russe – comme l’indique l’histoire d’un navire qui a coulé pour des raisons inconnues, après avoir tiré l’ancre de ce qui est aujourd’hui Saint-Pétersbourg.

– Ce qui nous fait trouver tant de ruines en ce moment, c’est deux choses, explique Stefan Hogeborn.
– Une technologie sonar : Vous envoyez vers le bas ce qui ressemble à un mètre de long thermos en acier avec ailettes. Il ressemble à une fusée. Il émet des ondes sur tous les objets sur le fond marin et permet de numériser de grandes surfaces relativement rapidement.
– La deuxième raison est la carte d’aujourd’hui, liée à l’équipement GPS qui permet d’avoir une partie déjà numérisées de la mer, où il n’y a pas d’incertitudes ou d’erreurs à scanner à nouveau.
– Dans le passé, quand nous n’avions que le sonar, on ne trouvait que ce qu’on appelle « l’épave Cold Duck » qui, fondamentalement, était la position verticale. La position couchée était difficile à voir, dit Hogeborn.
Peter Lindberg sait une chose. Qu’il a fait une découverte qu’il est susceptible de se rappeler, quel que soit le résultat des tests:
– Nous avons trouvé une montagne sous-marine. Nous avons pensé à la nommer Mont Estelle. » (YH en réference à la Princesse Estelle qui vient de naître).

Lolo Westerman est un développeur de logiciels chez Titan qui a réussi à décrocher un contrat avec Ocean Team X afin de faire un documentaire sur la plongée sur l’objet inconnu.
Stefan Hogeborn est l’un des quelques plongeurs suédois qui peuvent plonger et rester en profondeur, à savoir plus de 80 mètres, et qui a été nécessaire.
Clas Svahn, président de UFO Suède, est vite venu demander ce qu’ils pensaient trouver. Sa condamnation initiale est maintenue.
Anders Elhammer est un géologue marin et est un de ceux qui n’avaient pas osé deviner de quoi il s’agissait, mais peut émettre quelques théories.

Traductions fr et commentaires Yves Herbo SFH MAJ 09-10-2012

Dennis Asberg a un peu parlé de lui sur le site de l’équipe, ici : http://oceanxteam.blogspot.fr/2012/10/what-you-do-not-know-about-me.html

YH : C’est assez étonnant pour moi car ses paroles confirment d’une certaine façon mes propres expériences de la vie et je pense comprendre son sentiment, renouveau et ses nouvelles appréciations de ce qu’est la vie après cette épreuve… voici une traduction de Philippe Guégan (un compagnon de groupe francophone sur le sujet), légèrement corrigée par mes soins :

 » Ce que vous ne savez pas sur moi !
Maintenant, je veux écrire à ce sujet, cela a été la meilleure et la pire année de ma vie. L’an dernier, le 19 Juin 2011, tout a changé pour moi et ce que je crois possible.
Nous avons trouvé quelque chose qui est incroyable comme je l’ai mentionné à plusieurs reprises maintenant. Mais ce que je ne vous ai pas dit, c’est que ma vie était sur le point de s’épuiser en novembre 2011 .
J’étais tellement heureux de trouver et de travailler dur… jusqu’au jour où une veine dans ma tête s’est cassée …
J’ai obtenu de l’aide à temps et je suis encore en vie aujourd’hui… les médecins m’ont dit que j’avais une chance incroyable d’être vivant. Ils n’ont jamais trouvé la cause du saignement dans la tête !

Alors croyez-moi, je tiens également à trouver des réponses à beaucoup de choses avant qu’il ne soit trop tard.
Ce que j’ai éprouvé avant de trouver l’objet reçoit maintenant une réponse … Les morceaux du puzzle ont fini au bon endroit maintenant. .. Il n’est pas si facile d’écrire sur mes secrets, et ce n’est pas facile à expliquer non plus. Mais je vous promets que je ferai tout ça bientôt. « 

11-10-2012 : Une des toutes premières images scanners a été retrouvée et va être étudiée à son tour, mais la distance mesurée ne permet pas d’y voir la « montagne » ou 3ème anomalie plus au sud à priori et un autre montage démonstratif a été fait :

MAJ 14-10-2012 : De nouveaux travaux artistiques sont apparus dans les groupes de recherches, entre autres ceux de Peter Löf directement inspirés par les déclarations de Peter Lindberg et des plongeurs (pas des photos donc mais surtout de l’interprétation à priori), avec de gauche à droite une perspective de l’anomalie 1 avec un jeu de lumière permettant de voir la séparation entre l’objet et le « pilier », une perspective des « arches » reliées à l’anomalie 2 et une perspective de 1200 mètres en direction de la « montagne coupée en deux » appelée anomalie 3  :

Un nouveau petit reportage à la télévision a été diffusé par , en réponse aux premières analyses des pierres trouvées sur et autour de l’objet principal (ce dernier n’étant pas encore analysé lui-même). L’équipe insiste sur ce qu’ils ont vu, des angles à 90 degrès et le fait que ce ne peut être de simples « dépôts » de roches glaciaires mais quelque chose de plus complexe :

Vidéo Youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Commentaires et trad. Yves Herbo SFH MAJ 14-10-2012

MAJ 17-10-12 : Cette très belle animation 3D vient d’être ajoutée aux travaux en cours par Ante Johansson, on se demande si ce n’est pas en rapport avec le documentaire prévu :

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

MAJ 20-10-2012 : Ce weekend, quelques chanceux proches des lieux ont pu assister à une conférence organisée à bord d’un bateau croisière. Le genre de bateau croisière que tout touriste peut empreinter pour faire le tour de la Baltique dans de bonnes conditions. J’attends la fin du weekend pour savoir si des nouvelles importantes sont apparues, mais nous avons déjà eu un schéma fait par Peter Lindberg précisant mieux certaines choses, notamment sur le relief général du fond à cet endroit, qui pourrait ressembler à un ancien lit de rivière avec ses rives suivant le dessin tout en bas, l’anomalie 1 se situant donc le long d’une ancienne rive et semblant donc avoir été projeté violemment, soit du lit de la rivière vers la rive, soit juste le long de la rive (en position presque verticale ou penchée dans le sens de la pente de la rive) pour échouer là où il est et en ayant repoussé ses propres matières devant lui, créant sa pente et son pilier. La position de la pente ascendante en direction du Nord contredit la possibilité d’un dépôt glaciaire : la glace n’est jamais arrivée par le sud mais par le nord, et quand celle-ci reflue, elle ne fait pas de « dégâts » comme à son arrivée : elle fond sur place et crée des ruisseaux et rivières d’eaux douces… Probablement pas un objet poussé par la glace donc dans cette direction, mais il y a possibilité d’un lien avec cette éventuelle ancienne rivière antique : j’ai (entre autres) imaginé qu’il pourrait bien s’agir d’un navire néandertalien, étant donné la période estimée (140.000 ans) pour l’instant, ou mieux encore, d’un espèce de bateau-traineau, capable de supporter des passages dans des régions semi-gelées, marécageuses et semi-inondées. Les preuves concernant les capacités des néandertaliens à la pèche se sont accumulées ces dernières années, y compris les découvertes de glyphes de navires, de pièges, de nasses et d’outils trop vieux pour être de l’homme moderne sur des îles inatteignables par la nage… on suppose qu’ils possédaient probablement des canoës et empreintaient les rivières et longeaient les continents, s’aventuraient probablement parfois plus loin. Mais rien n’empêche d’admettre qu’ils n’aient pas pu évoluer jusqu’à créer quelques vrais navires capables de résister aux conditions climatiques : ces navires seraient en toute logiques composés de bois mais aussi d’un ciment ou plutôt de l’hydrocarbure du type asphalte, trouvable naturellement… peut-être même de flotteurs amovibles pour la plus haute mer…

Une autre hypothèse, en considérant qu’il y a plusieurs anomalies, serait un antique village neandertalien (ou autre Atlantes ?) construit sur les rives d’une rivière ou du lac et qui aurait été détruit, à 90% enterré par les dépôts glaciaires et alluvions, seuls quelques sommets de constructions seraient visibles.

Philippe Guégan a émis une hypothèse intéressante concernant un objet qui aurait été pris dans de l’ambre, ce qui lui aurait permis de rester intact très longtemps (des millions d’années) avant de remonter. Cet objet pourrait être un fossile ou les traces d’un être vivant il y a très longtemps dans ce cas (j’ai lu la mention d’un mollusque géant entre autres…). Voilà le schéma accompagnant l’hypothèse de Philippe.

il va probablement le modifier pour être plus en correspondance avec les positions et pentes mentionnées dans le schéma de Peter Lindberg :

Quelques scans originaux ont été ajoutés en haut. Un groupe de recherche francophone s’est créé sur Facebook avec l’agrément et la participation de l’équipe Océan X, qui nous suit grâce à des relais suédois qui traduisent (comme ils peuvent) notre français. Si (et seulement si) vous êtes réellement motivé pour partager vos idées et participer positivement aux recherches, sans aucun à-priori ni d’idées préconçues ou héritées, vous pouvez demander à rejoindre ce groupe Facebook, qui est comme un forum spécial pour ces Anomalies de la Baltique, et plus facile d’utilisation : http://www.facebook.com/groups/FrancOceanXteam/


Des nouvelles intéressantes provenant de cette conférence-croisière de ce week-end dans la Mer Baltique : le plongeur de profondeur Stefan Hogborn a parlé de ses plongées et a confirmé qu’il n’avait jamais vu ça de sa vie pour sa part, mieux, il a dit qu’en enlevant les quelques centimètres de sédiments recouvrant l’objet, ils ont été surpris de découvrir sa vraie couleur noir, gris foncé, lisse et tout l’endroit aurait subi une forte chaleur. De plus, l’objet n’est pas un rocher a affirmé le plongeur.

 

Une partie des iles Alands, lors de la croisière. La péninsule s’élève lentement, les sommets du fond réapparaissent…

L’un des visiteurs participant à la conférence-croisière rentrait dans son pays, Israël, après la croisière : il a emmené avec lui plusieurs échantillons de matières trouvées sur place pour des analyses dans un labo dans son pays. C’est un jeune scientifique qui donnera des nouvelles rapidement.

Dennis Asberg a mis en ligne une vidéo animation-3D sous une musique de Peter Löf, grand participant à l’équipe Océan X dès les débuts : Edited with iMovie. Song is named « Shadows of an ancient people » by Peter Löf. :

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Pour finir, plusieurs échantillons de roches trouvées autour et au-dessus de l’anomalie 1 ont été montrées et photographiées. La pierre noire, très dure et très lourde en fait partie, la voici sous trois angles différents :

MAJ 26-10-2012 : Voici la vidéo de la conférence donnée à bord du bateau de croisière mentionné plus haut. Il s’agit du détail des différents scans et on nous y explique entre autre que les négatifs sont inversés pour mieux voir mais que curieusement, il y a des effets de profondeurs qui apparaissent. On nous montre la ligne de visée du scanner, orienté nord-sud, en partant du sud et en remontant. Les premières visées intéressantes concernent, d’après ce qu’on entend, un probable ancien canal et aussi l’épave d’un bateau. On découvre ensuite la « montagne », grosse colline avec quelques détails qui m’ont paru intéressants vers le bas. Puis on remonde les 2 km de « rides » ou petites élévations jusqu’à ce qui ressemble à une colline « fendue » et deux rides ou traces qui rejoignent l’anomalie 1 (qui dénote vraiment dans l’environnement) et l’anomalie 2 au bout à droite et en haut. Pas toujours facile de suivre les paroles des intervenants et les questions mais un point va être fait sur les mises au point de l’équipe, avec la mension des endroits de la « meringue » ou « dôme », du trou et des « escaliers » :

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

http://thebalticanomaly.se/current-facts/

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

A suivre, Yves Herbo – MAJ 26-10-2012

SFH 10-2012

FAIR USE NOTICE: These pages/video may contain copyrighted (© ) material the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. Such material is made available to advance understanding of ecological, POLITICAL, HUMAN RIGHTS, economic, DEMOCRACY, scientific, MORAL, ETHICAL, and SOCIAL JUSTICE ISSUES, etc. It is believed that this constitutes a ‘fair use’ of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior general interest in receiving similar information for research and educational.

Publié 26 octobre 2012 par Sylv1 dans archéologie sous- marine / archéologie

Tag(s) associé(s) :

Etrange et Insolite

Merci à Argan Merlin pour cet articleLes blocs mesurent de 1m à 1,60 m. Photos Thomas Abiven

Plus de 230 menhirs ont été retrouvés ces dernières années, sous la mer, entre Saint-Pierre- Quiberon et Carnac (56). Un grand pas pour les scientifiques qui tentent de percer le secret des mégalithes du Morbihan.

View original post 509 mots de plus

Publié 26 octobre 2012 par Sylv1 dans archéologie sous- marine / archéologie

%d blogueurs aiment cette page :