Archives de novembre 2019

Le programme Fast Mover de la NAVY.   Leave a comment

La US Navy exécute un programme très secret pour détecter des objets immergés non identifiés – ou USOs – sous la mer, selon un expert en OVNIS. Marc D’Antonio, astronome et analyste vidéo en chef pour l’organisation  le MUFON, a déclaré avoir été témoin de ce qu’il pensait être un vaisseau extraterrestre voyageant à des vitesses impossibles alors qu’il était à bord d’un sous-marin de la US Navy dans l’Atlantique Nord.

Marc a ensuite entendu un officier de la marine ordonner à l’opérateur de sonar de consigner l’objet non identifié – qui se déplaçait à « plusieurs centaines de nœuds » – dans le cadre du «programme Fast Mover». Actuellement, la plupart des sous-marins et des torpilles ne peuvent atteindre que 40 nœuds, en raison de la résistance de l’eau.

Les Russes auraient une torpille pouvant dépasser les 200 nœuds – mais une vitesse de « plusieurs centaines de nœuds » semblerait être impossible pour les embarcations construites par l’homme.

Marc, qui dirige une société d’effets spéciaux appelée FX Models qui sous-traite des contrats avec la Navale, a déclaré: «En guise de remerciement, elle a demandé à la Navy de me demander si je voulais aller faire un tour dans un sous-marin, alors j’ai dit oui.

«Une fois que nous sommes arrivés, j’étais assis à la station de sonar et l’opérateur de sonar était assis juste à côté de moi.

-Les sous-marins sont bruyants – les gens pensent qu’ils sont très calmes et c’est vrai qu’ils sont à l’extérieur car le son ne sort pas. Mais à l’intérieur, vous entendez  du bruit – c’est un vacarme constant sur un sous-marin.

«J’étais assis là à zoner un peu parce que j’avais le mal de mer et tout à coup le gamin sonar a crié: » je bouge vite, je bouge vite « et je me suis réveillé en me réveillant en pensant: » Qu’est-ce qui se passe? Est-ce une torpille?

«Le cadre supérieur sort et l’opérateur lui montre le chemin de l’objet et l’agent dit« à quelle vitesse cela va-t-il ?

«Et le gamin a dit ‘plusieurs centaines de nœuds’. Je commence à me pencher pour écouter – et l’officier dit: « Pouvez-vous le confirmer? »

«Alors, il a consulté un autre sonar et a confirmé que ce n’était pas une anomalie: c’était réel. Je me suis dit « Waouh, c’est incroyable ».

«Quand le gars du sonar a dit ‘Qu’est-ce que je fais avec ça?’ l’officier a dit: « connecte-le et garde-le » – en d’autres termes, connecte-le et enterre-le. « 

Quatre ans plus tard, Marc a déclaré qu’il travaillait sur un contrat pour la Marine lorsqu’il a parlé de ce qu’il a vu à une personnalité de la marine.

«Je lui ai demandé » Pouvez-vous me parler du programme Fast Mover? « , A expliqué Marc.

«Il m’a regardé et a dit:« Désolé Marc, je ne peux pas parler de ce programme ».

«Il m’a donc essentiellement confirmé que le programme existe – il a tout dit sans rien voir.

« Ce qui m’a été dit, c’est que les obligations de service universel sont communes – nous avons même un programme en place pour classer et consigner et déterminer leur vitesse, qui va dans un coffre-fort. »

Marc a fait ces déclarations au Rendez-vous UFO de la Devil’s Tower, à Hulett, dans le Wyoming – où des passionnés d’OVNI de partout en Amérique se sont réunis sur le site de Close Encounters Of The Third Kind pour discuter des découvertes relatives aux extraterrestres.

Il a également révélé qu’il travaillait actuellement sur un projet avec le superviseur des effets visuels de Close Encounters, Douglas Trumbell, qui, il l’espère, prouverait scientifiquement l’existence d’une vie extraterrestre.

La paire a conçu des unités au sol détectant les OVNIS qu’elle espère pouvoir placer dans des pays du monde entier.

Marc, qui dirige également la chaîne YouTube SkyTour LiveStream, où il emmène les téléspectateurs pour des visites en direct du ciel nocturne, teste actuellement les unités dans son observatoire.

Il a déclaré: « Le système UFOTOG II fera entrer l’ufologie dans le 21ème siècle en mariant une science réelle à une observation standard.

« Le système cherchera des phénomènes dans le ciel et s’il trouve quelque chose qui n’est pas un satellite, un avion ou un objet connu auquel nous pouvons accéder dans une base de données, il nous alertera en envoyant un message par satellite GPS à notre téléphones portables.

« Nous rendrons toutes les données que nous recueillons ouvertes et accessibles à tous.

« Nous sommes ouverts d’esprit et croyons que les visites d’une race extraterrestre avancée ne sont pas une improbabilité scientifique. »

Source

 

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook
oanis
 Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 08/ 11/2018 à 17H20.

OANI -Repas ufologique à Bruxelles   Leave a comment

Bruxelles -repas ufologique du samedi 02 novembre 2019

 

Le 02 novembre 2019 , nous avons présenté mon second ouvrage intitulé OANI Compléments d’investigation ( éditions SAINT MARTIN).

Nous remercions Marianne l’organisatrice de l’événement pour son accueil formidable et pour son organisation.

Nous remercions les gens présents ainsi que le personnel du restaurant pour le service.

Je laisse ici deux interviews que nous avons accordé à la chaîne du web belge intitulée impossible ou pas ?

Impossible ou pas ? Sylvain Matisse Ufologue OANI et OVNI

Bruxelles conférence Matisse sylvain les Observations Aquatiques Non-Identifiées-

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Impossible ou pas ? Rencontre avec Era.

ERA interviewée par « impossible ou pas ?  » chaîne belge du web

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Publié 7 novembre 2019 par Era dans Actualité /Agenda/ Evènement, Journal de Bord

Tag(s) associé(s) :

%d blogueurs aiment cette page :