Archives de juillet 2020

Angleterre : Une sphère plonge dans l’océan.

Crédit image :
ufosnw.com/newsite/

Crédit image: ufosnw.com/newsite/

Merci à R Fischer qui nous a transmis cet article.

 
Article  et photos source : ufosnw.com/newsite
Royaume-Uni / Angleterre Une sphère plonge dans l’océan
Torquay, Devon – Le 7 juillet 2020, je regardais depuis les falaises de Torquay et la vue était absolument magnifique. Je pouvais voir à des kilomètres dans toutes les directions. J’ai pris un tas de photos du littoral et de la mer avant de me tourner vers les deux bateaux de croisière qui étaient ancrés juste à côté de Hopes Nose. J’ai zoomé sur le bateau de croisière Carnival Magic avec mon appareil photo Nikon P900 et juste au moment où j’étais en train de prendre des photos, un objet non identifié a survolé le navire avant qu’il ne plonge directement dans la mer et disparaisse de ma vue. L’objet n’a même pas provoqué d’éclaboussure lorsqu’il est entré dans la mer. J’ai pu voir que j’avais réussi à capturer l’objet non identifié sur l’une des photographies.
Base d’OVNI possible dans la Manche à 6 miles au large des côtes
L’objet était en forme de sphère et semblait avoir une sorte de champ de force autour de lui.
Je crois que c’est ainsi que l’objet a pu entrer dans la mer à grande vitesse sans provoquer d’éclaboussures. Je garde toujours mon appareil photo Nikon P900 réglé en mode rafale avec une vitesse d’obturation élevée. La photographie a été prise à 16 h 47. Merci à Will Pucket.
Géolocalisation ( ajout bann oani
Torquay est une ville britannique, située en bordure de la Manche, dans le Sud de l’Angleterre, dans le comté de Devon.

MAPS

Hope’s Nose est un promontoire côtier, formant le bras nord de la baie de Tor à proximité de la ville de Torquay, Devon. C’est un site d’intérêt scientifique spécial avec la colline Wall’s Hill depuis 1986. 

Hope’s Nose – Une promenade à Torquay
Crédit photo:
devonlife.co.uk

MAPS

 Ce récit mérite une véritable enquête, et ceci nous intéresse fortement pour deux raisons :
La première nous semblons avoir un objet qui plonge dans l’eau, ce qui confirmerait encore un cas d’ OANI ou objet volant non-identifié Amphibie, et la seconde raison, ce témoignage est très récent, juillet 2020, ce qui veut dire qu’il existe encore à ce jour une activité potentielle. Et nous pourrions ajouter, que cette observation se situe en Europe pas loin de notre pays et pas à 10 mille kilomètres. Affaire à suivre et peut-être d’autres à venir dans la Manche.

Encore un affaire à suivre !

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook

oanisMise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 31/07/2020 à 12H50.

Ils enquêtent sur une prétendue rencontre rapprochée du troisième type entre Ensenada et Punta Lara .

La Plata et la région, encore une fois avec un cas passionnant pour les étudiants du phénomène OVNI.
Crédit : 0221.com.ar

Traduction de la coupure de journal ci-dessus :

C’était en 1947, quand pour la première fois un OVNI a été signalé en Argentine. Le cas, qui apparaît dans toutes les annales des savants du sujet, a eu lieu le 10 juillet.

Cette nuit-là nombreux.,les voisins de la ville ont vu une flottille composée de vaisseaux sphériques rougeâtres qui se sont déplacés vers l’ouest ,c’est-à-dire dans la direction opposée à la rivière. L’événement de La Plata a eu lieu presque simultanément qui est considéré comme la première observation du siècle, dénoncée par le pilote nord-américain Kenneth Arnold en 1947.Oui, en cela, nous, les habitants de La Plata, avons également été les premiers.


 

La période estivale est commencée, j’ai annoncé sur le réseau social Facebook une coopération avec la nouvelle direction du MUFON France, je rédigerai dans le courant du mois d’Août un communiqué ici sur ce site.

Cela ne changera rien par rapport à nos blogues que nous alimenterons toujours.

Nous serons avec Era ( Emma) co-administratrice de ce blog et administratrice du blog AREA51 dans la vallée de l’Aude pour deux conférences que nous animerons les 8 et 10 Août prochain, nous vous attendons à ce rendez-vous qui est surtout celui des témoins.

Pour autant nos recherches et recueils de témoignages continuent afin d’alimenter nos archives et notre base de données déjà riche et variée dans bien des filières que nous avons exploré depuis une décennie environ.

J’ai mis la main sur un article d’un média argentin,  publié par 0221.com ar le mardi 22 janvier 2019.

(Merci à vous ,nous vous souhaitons un bon été )

Article ci-dessous source 0221.com.ar ( traduit à l’aide de traducteur en ligne)

bann oani

ARGENTINE

Ils enquêtent sur une prétendue rencontre rapprochée du troisième type entre Ensenada et Punta Lara.

Punta Lara
Localisation en Argentine
Coordonnées: 34 ° 47′29 ″ S 57 ° 59′48 ″ WCoordonnées : 34 ° 47′29 ″ S 57 ° 59′48 ″ W[1]
Wikipédia

Ils enquêtent sur une prétendue rencontre rapprochée du troisième type entre Ensenada et Punta Lara

Photo nocturne -crédit 0221.com.ar 

En contact avec 0221.com.ar , le spécialiste du sujet s’est borné à signaler avec une grande prudence que l’enquête ne fait que commencer et c’est pourquoi il n’y a pas plus de détails qu’annoncé.  « Nous devons attendre car l’enquête ne fait que commencer, nous avons besoin de temps, nous devons clôturer certaines choses », a-t-il déclaré. En outre, Burgos a pris la question au sérieux, notant qu’ils sont «des témoins très fiables».

L’année dernière, ce portail avait déjà expliqué l’une de ses hypothèses pour expliquer la grande vague d’OVNI qui se déroulait dans la région tout au long de 2018.  Tout, à la suite de l’observation qui a eu lieu en septembre dernier dans un champ à l’extérieur de La Silver,  lorsque le témoin Cristian Yano a filmé l’avancée d’un étrange vaisseau en plein jour. Il s’agit de «l’hypothèse décimale», quelque chose que les chercheurs du phénomène OVNI de la ville ont léché lorsqu’ils ont vérifié que ce qu’ils avaient prédit en 2017 se produisait enfin: qu’une grande escalade d’objets volants non identifiés par le ciel allait se produire, avec un déclencheur d’occurrences inexplicables.

 

Focus sur Punta Lara (ajout investigation océanographique et OANIS)bann oani

Altitude
 • Moitié 4 m au dessus du niveau de la mer

océan atlantique sud.

Punta Lara est située dans le secteur côtier de la pampa humide à côté du Río de la Plata , recevant le nom de Punta pour être un saillant sur la côte du grand estuaire. Il est situé à seulement 42 km de Colonia (en ligne droite), ce qui en fait la ville la plus proche du pays voisin de l’ Uruguay, en traversant le Río de La Plata . Grâce à cela, la construction d’un pont important pour réduire les distances entre les capitales de ces deux pays concernés a été adjugée, un ouvrage qui n’a jamais été construit. Cependant, cette distance relativement courte permet à Punta Lara d’accueillir divers événements sportifs qui visent à traverser le Río de La Plata -crédit wikipédia.

Analyse  pour cette zone, qui couvre un large secteur de point chaud ( zone hot spot)

bann oani

Distance totale : 9 739,96 km de San Diego(  ville des États-Unis, située dans l’État de Californie, sur la côte ouest) ,lieu où le Nimitz a été confronté en 2004 à une situation pas ordinaire avec un « OANI ». Une distance conséquente pour un trajet en bateau même en avion de ligne mais très courte pour un missile hypersonique ( mach 10 environ) et que dire de l’OVNI   » auquel la marine américaine a été confrontée « dont les accélérations se situent entre mach 10 et Mach 20 ?

OANI / OVNI en forme de Tic tac –
Film mis à jour avec les informations les plus récentes -crédit image illustration :
The Nimitz Encounters

Voici en outre la raison d’avoir inclus ce cas dans notre base de données même s’il faut rester prudent et ne rien affirmer sans preuve, alors la question est simple: ceci peut -il être considéré ? Continuons de lire l’article ci-dessous.

bann oani

Localisation de Punta Lara (Ensenada) dans la région métropolitaine de Buenos Aires-wikipédia

Reprise de l’article de 0221.com.ar 

«Malgré le fait que 2016 et 2017 ont été très, très pauvres en observations, la base des deux grandes vagues de 1968 et 1978 indiquerait à nouveau un impact de soucoupe sur l’Argentine. Nous devons être très vigilants car une vague entraîne une foule de situations de toutes sortes dans le ciel, l’eau et la terre », avaient-ils prévenu à l’époque, ce qui s’est finalement produit en 2018.

C’est que « les statistiques du phénomène nous disent qu’à chaque fois qu’une vague d’OVNI se produit, toutes sortes d’événements se produisent: observations, empreintes de pas dans les champs, observations humanoïdes, captures filmées et photographiques, chutes mystérieuses, explosions en hauteur. , des objets sous-marins, etc. En cette année 2018, nous avons la compagnie des mutilations, qui vont de pair avec les rapports . Pour l’instant, notre hypothèse décimale se maintient », ont-ils décrit.

Que dit l’hypothèse? 

Soutenu par la banque de données de la FAO, il repose sur deux points fondamentaux: premièrement, qu’une bonne partie du phénomène – située entre 40 et 50% des cas – revient sur les lieux; et deuxièmement, celui d’une récidive est située dans cette fourchette , un pourcentage frappant est atteint par cycles de dix ans. Par exemple, un OVNI aperçu à un tel endroit en 1968 retournera sur le site attaqué en 1978 ou 1988 ou 1998 ou 2008. Et c’est ce qui s’est passé l’année dernière. Maintenant, lorsque seulement 22 jours de l’année 2019 se sont écoulés, le mystère réapparaît.

Le cas d’une prétendue rencontre rapprochée du troisième type qu’ils étudient actuellement entre Ensenada et Punta Lara peut être lié à cette théorie, bien qu’il soit encore trop tôt pour tirer des conclusions.

SOURCE

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook

oanisMise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 29/07/2020 à 15H25.

 

 

Le Proteus-Découvrez cette conception étonnante pour une «station spatiale» sous-marine!

Toutes les images: Courtesy Proteus / Yves Béhar / Fuseproject

Vendredi 24 juillet 2020 à 09h55

Lorsque j’ai rédigé mon second ouvrage, j’avais déjà une trame dont je pouvais me servir puisque mon

Matisse sylvain webmaster et auteur – Crédit photo / revue Sparse par Cédric de Montceau © 2019 photo soumise à autorisation pour être reprise.

premier ouvrage avait esquissé une partie de mes recherches.  Il fallait simplement développé un peu ou un peu certains critères afin de combler une sorte de vide .

Parmi le catalogue en ma possession figurent les concepts futuristes d’habitats en milieu aquatique et plus particulièrement sous-marin pour deux raisons.

La première c’est d’entrevoir l’avenir de l’humanité  surtout en se référant à l’aspect climatique, la tournure que prend notre planète ainsi que les activités humaines combinées. Il est acquis que l’homme finira tôt ou tard sous l’eau pour survivre avant de coloniser soit une lune soit une planète ou une exoterre,ou tout simplement de périr si le temps nous rattrape. A la vitesse où vont les choses rien n’est interdit.

La seconde raison concerne plus les objets aquatiques non-identifiés ( OANI).

En se basant sur l’idée que l’homme ( à commencer par les privés milliardaires d’une part et les industriels d’autre part), se projette sur le futur, en investissant sur des réalisations innovantes et inédites pour des fins commerciales et aussi pour aider l’humanité à perdurer le plus longtemps possible sur notre planète il paraît tout aussi évident que logique, de se lancer dans des concepts de laboratoires, d’hôtels, de capsules ,formant à plus ou moins long terme des petites villes sous marines. Pour cela il faut des machines et des moyens de transport adéquat pour naviguer en toute sécurité dans les fonds marins. Et c’est là que l’une de mes hypothèses est intéressante.  Nous pouvons en effet estimer que des vaisseaux et des machines aux allures futuristes sont déjà testées et sans doute que parmi ces réalisations certaines sont dores et déjà opérationnelles . Voilà le rapport entre certains OANI et l’idée de technologies et de structures futuristes. Bien entendu ça n’élimine d’aucune façon les modèles militaires de cet acabit ni les choses potentiellement de nature plus exogène.

Pour conclure je vous invite à lire ci-dessous avec quelques images l’un de ces projets afin d’agrémenter mes allégations. Pour celles et ceux qui ont la chance d’avoir entre leurs mains mes livres vous aurez ainsi une idée encore plus concrète et précise de mes options dans mes recherches. Merci à vous, place à l’article ci-dessous .

bann oani

Toutes les images: Courtesy Proteus / Yves Béhar / Fuseproject

Article crédit  : futurism.com

images: Courtesy Proteus / Yves Béhar / Fuseproject

Traduction 

« L’exploration océanique est 1 000 fois plus importante que l’exploration spatiale. »

VICTOR TANGERMANN -le
Fabien Cousteau, le petit-fils du légendaire explorateur océanique Jacques Cousteau, veut construire l’équivalent de la Station spatiale internationale (ISS) – mais sur le plancher océanique profondément sous la surface, comme le rapporte CNN .

Avec l’aide du designer industriel Yves Béhar, Cousteau a dévoilé son audacieuse ambition: un laboratoire de 4000 pieds carrés( 1219,2 m carré) appelé Proteus qui pourrait offrir à une équipe de jusqu’à 12 chercheurs du monde entier un accès facile au fond de l’océan. Le plan est de le construire en seulement trois ans.

L’élément de conception le plus frappant de leur vision est un certain nombre de cosses saillantes en forme de bulles, s’étendant à partir de deux structures circulaires empilées l’une sur l’autre. Chaque pod est conçu pour être assigné à un objectif différent, allant des baies médicales aux laboratoires et aux quartiers personnels.

Toutes les images: Courtesy Proteus / Yves Béhar / Fuseproject

«Nous voulions que ce soit nouveau et différent, inspirant et futuriste», a déclaré Béhar à CNN . «Donc [nous avons examiné] tout, de la science-fiction aux logements modulaires en passant par les hôtels japonais.»

L’équipe affirme que Proteus comportera la première serre sous-marine au monde, destinée à la culture de nourriture pour quiconque y est stationné.

L’énergie proviendra de l’énergie éolienne, thermique et solaire.

Toutes les images: Courtesy Proteus / Yves Béhar / Fuseproject

«L’exploration océanique est 1 000 fois plus importante que l’exploration spatiale pour – égoïstement – notre survie, pour notre trajectoire dans le futur», a déclaré Cousteau à CNN . «C’est notre système de survie. C’est la raison même pour laquelle nous existons en premier lieu. »

L’exploration spatiale reçoit beaucoup plus de financement que son homologue océanique, selon CNN , malgré le fait que les humains n’ont exploré qu’environ 5% des océans de la Terre – et cartographié seulement 20%.

Le Proteus ne rejoindrait qu’un seul autre habitat sous-marin permanent, l’Aquarius au large de la Floride, qui a été utilisé par la NASA pour simuler la surface lunaire .

Source initiale CNN

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook

oanisMise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 24/07/2020 à 09H55.

Une boule de feu dans Chaudière-Appalaches au-dessus d’une rivière vue en 2014 au Québec

Crédit Photo-COURTOISIE AQU

Je ressors un cas assez rarissime d’un phénomène vu  vers une rivière , suite à une question d’un de nos lecteurs qui demandait si j’avais dans notre base de données des cas d’OVNI vus vers des rivières, alors je me suis rappelé de ce cas .

Gilles Milot  qui présidait  en  2015 , ( l’ AQU ) – l’Association québécoise d’ufologie, ( je ne sais pas s’il est encore le président de cette association)  avait un recensé un cas d’OVNI au-dessus d’une rivière, voici le court récit :

Au beau milieu de la nuit du 2 novembre 2014, un citoyen de la municipalité de Saint-Lambert-de-Lauzon, dans Chaudière-Appalaches, aurait observé une «lueur orange» dans le ciel. «On aurait dit un feu sur la cime des arbres au-dessus de la rivière Chaudière et qui se transforme en boule orange.» L’homme aurait aussi vu deux mystérieux points bleus sous le phénomène. 

Crédit AQU – journaldemontreal.com

Source

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook

oanisMise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 21/07/2020 à 19H30.

Histoire de l’Aude au domaine de la Salz -conférences inédites sur les OANI.

 

 

08 juillet 2020 à 14h25 :bann oani

Le stand des OANIS au salon du paranormal de Dijon les 8 et 9 septembre 2018, tenu par Era & Sylvain .

Nous confirmons notre présence Era ( Emma ) et moi à la Salz afin de présenter l’un des thèmes principaux de mon second ouvrage issu de nos recherches désormais ciblées avec plus de précisions et dans lesquelles s’articulent des fréquences d’observations aquatiques non-identifiées et des zones suspectes en activités. C’est ce thème qui sera abordée sur deux jours avec vous.

Les liens ci-dessous  mis en place par l’organisation de l’événement où  vous pouvez être informé et vous inscrire le cas échéant.

https://www.facebook.com/events/653616711896431/

https://www.facebook.com/events/202602217725671/

D’autres intervenants cet été à découvrir également

voir affiche ci-dessous

 

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook

oanis

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :