Archives de septembre 2014

Un OVNI monstrueux, d’un diamètre de 8 km environ, aurait été identifié sur une photo prise par les satellites de la NASA. Aucune explication probante n’a encore été fournie.

Quelle est la nature de ce disque gigantesque ? [DR / NASA]

Article source: directmatin.fr/

Un OVNI monstrueux, d’un diamètre de 8 km environ, aurait été identifié sur une photo prise par les satellites de la NASA. Aucune explication probante n’a encore été fournie.

La photo date de novembre 2013 et semble directement extraite des films Independance Day ou District 9. Diffusée par la NASA et toujours disponible sur son site, on peut y distinguer un mystérieux disque noir qui semble survoler la couche nuageuse.

crédit photo: ( NASA)

crédit photo:
( NASA)

Il fallait l’oeil aguerri des passionnés d’UFO Sightings Daily pour repérer ce phénomène, petit à l’image mais gigantesque rapporté à l’échelle réelle.

Une fois retraitée à l’aide de logiciels de retouche, on peut distinguer bien mieux le mystérieux disque dont la forme très régulière s’avère particulièrement troublante.

 

(DR / NASA)

(DR / NASA)

Si aucune explication plausible n’a encore été avancée par l’agence spatiale américaine, de nombreuses hypothèses rationnelles peuvent être formulées avant d’envisager la piste des aliens.

En effet, ce « trou noir » pourrait aussi bien être la résultante d’un bug affectant les appareils de prise de vue. Ou d’une tuile manquante lors de la reconstitution d’une image globale à partir de clichés multiples.

Au fond de l’océan ?

Mais pour les passionnés d’ufologie, cela ne fait aucun doute : il pourrait bien s’agir d’un vaisseau monstrueux embarquant des cohortes d’aliens.

Enfin, selon certains, contrairement aux apparences, ce vaisseau ne survolerait pas des nuages mais serait en fait tapi au fond des océans.

Source

Note adm:

Samedi 20/09/2014 à : 20h35:

« Inutile de préciser que nous nous abstenons de dire si ceci est de l’info , de l’intox ou une mauvaise interprétation , attendons le verdict donné au public . »


Rejoignez nous sur notre groupe facebook

oanis
geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le : 20/09/2014  à : 20h40.

cropped-capture2.jpg

L’origine de la vie reproduite par ordinateur

Vue d’artiste de l’effet d’un éclair ou d’un champ électrique intense sur de molécules simples  (à gauche : eau, ammoniac, monoxyde de carbone),  produisant d’abord de la formamide  (au centre) et ensuite l’acide  aminé le plus  simple, la glycine (à droite). A. Marco Saitta (IMPMC/UPMC)  et Franz Saija (IPCF/CNR)

Vue d’artiste de l’effet d’un éclair ou d’un champ électrique intense sur de molécules simples
(à gauche : eau, ammoniac, monoxyde de carbone),
produisant d’abord de la formamide
(au centre) et ensuite l’acide
aminé le plus
simple, la glycine (à droite). A. Marco Saitta (IMPMC/UPMC)
et Franz Saija (IPCF/CNR)

 

Article source: sciencesetavenir.fr

Par Joël Ignasse, Publié le 12-09-2014 à 19h00.

Des physiciens ont reproduit par ordinateur la célèbre expérience de Miller. Celui-ci avait démontré la possibilité d’une formation spontanée des molécules de la vie à partir d’une soupe primordiale d’atomes.

PREMIERE. Les résultats publiés dans les PNASpar Antonino Marco Saitta, professeur de l’Université Pierre et Marie Curie à l’Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie, et Franz Saija, de l’Istituto per i Processi Chimico-Fisici en Italie, sont remarquables. Pour la première fois, grâce à des simulations numériques à l’échelle atomique, ces physiciens ont pu reproduire l’expérience de Miller- Urey et observer la formation spontanée d’acides aminés à partir de molécules simples soumises à des champs électriques intenses.

Le père de la chimie prébiotique.

Suite

geysergif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le: 15/09/2014 à : 21h40.

cropped-capture2.jpg

Une véritable photo du monstre du Loch Ness dévoilée ?

Le Loch Ness ? @Matt Chorley

Le Loch Ness ?
@Matt Chorley

Article et photo source: ladepeche.fr

Publié le 12/09/2014 à 10:03, Mis à jour le 12/09/2014 à 10:14

Le monstre du Loch Ness a-t-il enfin été réellement pris en photo ? C’est ce qu’affirme une photographe qui aurait immortalisé « Nessie » … dans un lac anglais, le Lake Windermere, situé à quelques centaines de km du Loch Ness. D’après des spécialistes de la firme Autographer, le cliché n’aurait pas été retouché.

Source

barre dorée

Rejoignez nous sur notre groupe facebook

oanifb

geysergif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le: 13/09/2014 à : 21h25.

cropped-capture2.jpg

À la recherche de la vie extra-terrestre

Un rover amphibie évolue sous la glace du lac Sukok, lors d’un test en Alaska. Des bulles de méthane et d’autres composés témoignent que la vie est présente dans ces eaux. © Mark Thiessen

Un rover amphibie évolue sous la glace du lac Sukok, lors d’un test en Alaska. Des bulles de méthane et d’autres composés témoignent que la vie est présente dans ces eaux. © Mark Thiessen

Note admoanis

 

Vendredi 12 Septembre 2014 à : 14h05:

« National geographic évoque les secteurs scientifiques pouvant dénicher la vie extraterrestre. Décryptage ci-dessous« 

barre dorée

L’astrobiologiste Kevin Hand se prépare à larguer un rover sous la glace d’un lac d’Alaska. Quand une sonde atteindra Europe, elle profitera de ces tests dans sa quête du vivant. La Nasa conçoit un lanceur lourd qui, selon Hand, permettra « d’atteindre très rapidement Jupiter ou Europe ». © Mark Thiessen

L’astrobiologiste Kevin Hand se prépare à larguer un rover sous la glace d’un lac d’Alaska. Quand une sonde atteindra Europe, elle profitera de ces tests dans sa quête du vivant. La Nasa conçoit un lanceur lourd qui, selon Hand, permettra « d’atteindre très rapidement Jupiter ou Europe ». © Mark Thiessen

Article source: nationalgeographic.fr

Publié le 11 septembre 2014:

La vie existe-t-elle ailleurs que sur la Terre ? Cette question qui hante l’humanité pourrait bientôt trouver une réponse. Peut-être même dans notre système solaire.

Un signal électronique émis au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa, en Californie, parvient à un robot téléguidé, sous une couche de glace de 30 cm, dans un lac d’Alaska. Le phare du robot s’allume.

« Ça marche ! », s’exclame John Leichty, un jeune ingénieur du JPL blotti sous une tente, près du lac. Ça n’a pas l’air d’un exploit technologique, mais c’est peut-être le premier pas vers l’exploration d’une lune lointaine.

À plus de 7 000 km de là et à 15 m sous terre, une géomicrobiologiste patauge dans les eaux troubles et les ténèbres d’une grotte mexicaine. Comme chacun des scientifiques qui l’accompagnent, Penelope Boston est munie d’un respirateur et d’une réserve d’oxygène.

Du sulfure d’hydrogène et du monoxyde de carbone, deux gaz mortels, s’infiltrent souvent dans la grotte. Soudain, le rayon de sa lampe frontale se pose sur une goutte d’un fluide épais et translucide qui s’allonge en suintant d’un éboulis de craie. « N’est-ce pas mignon ? », s’écrie Boston.

Ce lac arctique et cette grotte tropicale pourraient fournir des indices sur l’un des plus vieux mystères qui hantent l’humanité : y a-t-il de la vie au-delà de notre planète ? S’il en existe, ce pourrait être dans notre système solaire ou en orbite autour d’autres étoiles.

 Suite

barre dorée

  Rejoignez – nous sur notre groupe facebook

 

oanis

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le: 12/09/2014 à : 14h10.

cropped-capture2.jpg

Il regarde autour de son bateau et découvre un spectacle incroyable (photos)

A bord de votre bateau, vous regardez en bas et découvrez ça. Crédit:rtl.be

A bord de votre bateau, vous regardez en bas et découvrez ça.
Crédit:rtl.be

Article source: rtl.be

Publié le  10 Septembre 2014 11h50.

Cet homme qui naviguait dans des eaux au large des côtes du Mexique ne s’attendait pas à pareille vision. Tout autour de son embarcation, la surface de l’océan a pris une couleur or…

Les océans regorgent de créatures étranges, parfois dangereuses et sublimes à la fois. Au large des côtes du Mexique, un spectacle étonnant a lieu deux fois par an : des milliers de raies dorées se rassemblent pour partir en direction de la Floride.

Il s’agit d’un vaste phénomène migratoire. Une migration de raies dorées !

Crédit: RTL.be

Crédit:
RTL.be

 Deux fois par an, elles quittent le golfe du Mexique pour des eaux plus chaudes.

Crédit: RTL.be

Crédit:
RTL.be

Elles se déplacent en groupe de 10.000 et rendent dorée toute la surface de l’océan.

Crédit: RTL.be

Crédit:
RTL.be

 Les raies dorées sont peut-être très belles, mais leur dard venimeux est mortel pour l’homme.

Crèdit: RTL.be

Crèdit:
RTL.be

Mais pas de quoi s’inquiéter, elles attaquent uniquement lorsqu’elles sont agressées. Donc, vous pouvez aller leur faire un petit coucou…

PhotosRandy Moore

Source

barre dorée

Rejoignez nous sur notre groupe facebook

oanis

geyser

gif

Mise à jour investigation océanographique et O.A.N.I s, le: 10/09/2014 à : 17h55.

cropped-capture2.jpg

Titan, un monde à part dans notre système solaire?

Vue schématique du modèle. L’alcanofère et la couche de clathrates sont supposés communiquer et former un système isolé qui occupe l’espace poreux de la croûte glacée de Titan. La couche de clathrates s’étend au fil du temps au détriment de l’alcanofère. Le transfert progressif et le fractionnement des molécules présentes dans le réservoir liquide initial modifient progressivement la composition chimique de l’alcanofère et des lacs reliés qui sont présents en surface. Porous icy crust: croute glacée poreuse / Alkanofer in porous icy crust: alcanofère dans la croût glacée / Expanding clathrate layer in porous icy crust: couche de clathrates en expansion / Non-porous icy crust: croûte glacée non-poreuse. Illustration: ESA/ATG medialab

Vue schématique du modèle. L’alcanofère et la couche de clathrates sont supposés communiquer et former un système isolé qui occupe l’espace poreux de la croûte glacée de Titan. La couche de clathrates s’étend au fil du temps au détriment de l’alcanofère. Le transfert progressif et le fractionnement des molécules présentes dans le réservoir liquide initial modifient progressivement la composition chimique de l’alcanofère et des lacs reliés qui sont présents en surface.  Illustration: ESA/ATG medialab

Titan, un monde à part dans notre système solaire?

 

Ovni Triangulaire Lac Supérieur

4iy

Matisse sylvain crédit: investigation oceanographique et oanis

Matisse sylvain crédit: investigation oceanographique et oanis

oanis« Notre correspondant au Québec Marc  Saint-Germain nous autorise la publication de sa vidéo mise en ligne concernant une affaire. »

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 geysergif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le: 02/09/2014 à : 11h45.

cropped-capture2.jpg

 

%d blogueurs aiment cette page :