Archives de septembre 2012

Un monstre marin aperçu en Sibérie

Un monstre marin se cacherait-il en Sibérie? De nombreux témoins affirment avoir aperçu une étrange silhouette dans un lac situé non loin de la ville la plus froide de la planète. Des scientifiques confirment, une « chose » longue de dix mètres aurait bien été perçue par leurs scanners.

Les fans de mystère en tout genre apprécieront la nouvelle. Une étrange créature a été aperçue dans le lac Labynkyr situé non loin d’Omymyakon, à savoir la ville habitée la plus froide de la planète, dans l’extrême nord-est de la Russie.

Cela fait de nombreuses années que les locaux racontent cette légende selon laquelle un monstre marin coulerait des jours paisibles dans cette eau glaciale. Une équipe de chercheurs s’est donc mis à la recherche de la créature. Le professeur Emily Lyudmila Anova de l’Université de Moscou a passé le Lac Labynkyr au sonar et les résultats sont surprenants. Les scanners ont, en effet, révélé une longue forme sous l’eau. « C’était notre cinquième jour sur le lac. Nos appareils ont détecté un énorme objet dans l’eau sous le bateau. Il est clair que c’était une créature vivante. Elle est trop grande que pour être un poisson », confie la chercheuse.

« Je ne peux pas affirmer avec une certitude scientifique qu’il s’agit bien d’un animal », ajoute-t-elle. « Mais en tant que chercheur, je ne peux pas vraiment expliquer ce que c’était. Je pense qu’il y a un mystère dans ce lac », dit-elle en revenant sur l’histoire de ces pêcheurs dont le bateau aurait été renversé par un gigantesque animal. « Les pêcheurs étaient terrifiés mais ne voyaient rien », explique-t-elle. Un autre témoin raconte l’histoire d’un groupe de géologues russes qui a vu surgir une énorme créature. « Même les gens qui se trouvaient sur la rive ont vu le monstre. Ils ont tous crié pour l’effrayer ».

En 1953, le géologue Viktor Tverdokhlebov avait déjà indiqué avoir détecté un monstre sur un lac voisin, le lac Vorota. Mais les autorités soviétiques avaient clos le dossier. Selon certaines théories, ces deux lacs seraient reliés par des tunnels.

 

 Source : 7s7

Etrange et Insolite

Après avoir ratissé nos villes et nos villages pour créer Google Street View, l’entreprise américaine a décidé de plonger dans l’océan. Une expérience unique à ne pas manquer.

View original post 297 mots de plus

Publié 29 septembre 2012 par Sylv1 dans archéologie sous- marine / archéologie

Plancton : l’expédition Tara revient avec plus d’un million de nouvelles espèces

Source image:http://www.eauxdevies.ca/

Article source:http://www.maxisciences.com/

Info rédaction, publiée le 27 septembre 2012
Un animal répondant au nom de Diatom Bacillariophyta (Crédit: Luis Gutierrez Heredia/UCD)

Globigerina Bulloides (Crédit: Johan Decelle)Salpidae (Crédit: Franck Preijger)Radiolaire (Crédit: Franck Preijger)

Après deux ans et demi d’expédition maritime, Tara Oceans nous livre une incroyable fournée de plus d’un million de nouvelles espèces. Cette hausse soudaine fait tripler le nombre d’espèces de planctons connus. Une bonne connaissance de ces êtres minuscules nous aide à mieux connaitre l’état de santé des océans.

Quelque 115.000 kilomètres parcourus et plus d’un million de nouvelles espèces découvertes, c’est plutôt pas mal pour une goélette de 36 mètres. L’expédition Tara Oceans tire le bilan de deux ans et demi passés à parcourir les mers et les océans. Si le bateau a officiellement terminé cette aventure en mars, il a fallu de nombreux mois pour dépouiller les premiers résultats de près de  28.000 prélèvements effectués lors du voyage. Ceux-ci ont permis de découvrir que le monde des planctons est considérablement plus varié que ce que l’on pensait, au point de faire tripler le nombre d’espèces connues.

L’utilisation d’un objectif macro et d’un appareil haute définition a permis à l’équipe de livrer des photos saisissantes de leurs découvertes glanées sur tous les océans de la planète. Or, la présence de plancton est généralement un bon indicateur de la santé des océans puisqu’ils sont à la base de la chaine alimentaire. « Il y a toutes sortes d’êtres microscopiques avec une fonction incroyablement importante pour la planète. Ils assurent son bien-être, génèrent l’oxygène que nous respirons, diminuent la part de CO2 dans l’atmosphère et maintiennent cette planète dans un état habitable pour nous autres êtres humains« , a expliqué Chris Bowler de Tara Oceans à l’AFP.

Si les chercheurs ont mis la main sur des spécimens d’une très grande diversité, certains se révèlent particulièrement étonnants. C’est notamment le cas de l’organisme le plus long connu, un siphonophore de cinquante mètres. En réalité, il s’agit d’une colonie d’individus qui ressemble à un seul être. Ce sont des membres de la même famille qui composent les physalies, des colonies dont les tentacules atteignent la quarantaine de mètres, longtemps confondues avec des méduses.

Un océan Antarctique pollué au plastique

En outre, l’équipe a pu également constater au cours de son voyage que l’océan Antarctique, que l’on pensait épargné par la pollution, était envahi de sacs plastiques à la dérive. Les chercheurs ont ainsi pu retrouver jusqu’à des milliers de fragments de plastique par kilomètre carré. Or, cette matière relâche des toxines dans l’eau et risque d’être confondu avec des méduses par les animaux qui s’en nourrissent. Un fléau qui a déjà fait un nombre considérable de victimes dans les autres océans terrestres.

Après cette salve d’annonce, le bateau continue toujours sa route et vient tout juste de quitter Londres. Il fera escale vendredi 28 septembre à Boulogne-sur-Mer.

Photos

Un hôtel sous-marin, l’Atlantide du 21e siècle

 

L’hôtel sous-marin devrait être construit en Mer de Chine méridionale. Et rien ne semble arrêter ce projet de voir le jour. Malheureusement, le coût de la nuit en découragera plus d’un.

VIDÉO L’architecte allemand Joachim Hauser n’a pas abandonné son rêve de concevoir le premier hôtel sous-marin. Et ce projet, né il y a quinze ans, est en passe de se réaliser.

 

Nous ne sommes pas dans le Nautilus. Et Joachim Nauser n’est pas un descendant un peu zélé du capitaine Némo. Pourtant, cet architecte allemand rêve, depuis plus de quinze ans, de développer un monde aquatique, une Atlantide faite d’hôtel et de centre de loisirs. Un projet pharaonique qui a engendré quantité de frustration et a connu de nombreux faux-départs. Aujourd’hui, cette chimère n’en est plus une.

Hauser a déclaré au Times que Underwater World Resort, sa compagnie suisse, venait de signer un contrat avec un groupe d’investisseurs chinois pour bâtir un hôtel sous-marin « sept étoiles » qui serait le premier d’une chaîne mondiale. La somme de 225 millions aurait été collectée. Et si l’intéressé a refusé de le confirmer, l’hôtel sera « implanté » dans la Mer de Chine méridionale.

L’Hydropolis à Dubaï, le premier projet de Joachim Hauser, a été abandonné en raison d’un manque de capitaux.
Reste à voir s’il ne s’agit pas d’une nouvelle élucubration d’un individu qui, il y a dix ans, avait dévoilé les plans d’Hydropolis, un projet similaire, mais à Dubaï (tiens donc). « Hydropolis n’est pas un projet; c’est une passion », s’était-il enthousiasmé avant d’abandonner face aux retards et au manque de capitaux. La semaine dernière, Hauser assurait que le contexte était cette fois différent. « Hydropolis était une bonne idée mais nous avons manqué de fonds. En dépit des critiques, mon rêve de construire un complexe sous-marin et de créer une vie humaine sous-marine reste intacte. Et ce rêve deviendra réalité ».

13.000 euros la nuit
Hauser est convaincu d’être le précuseur d’une tendance qui est appelée à se généraliser dans le monde entier. « Personne n’a jamais réalisé un tel édifice tout simplement parce qu’il est difficile de convaincre des investisseurs potentiels. Il m’a fallu quinze ans pour y parvenir. Mais je suis persuadé que le premier hôtel sous-marin aura un effet domino et stimulera d’autres projets identiques ». L’hôtel, dont le nom reste inconnu, aura une capacité de 200 personnes et comptera 140 chambres à plus de 13.000 euros la nuit.

Plus grand aquarium du monde
L’Atlantide d’Hauser ressemblera à un bâteau de croisière de quatre étages, avec trois ponts immergés. Présenté comme le plus grand aquarium du monde, il sera entouré d’une récif corallien. L’intérieur contiendra un centre commercial, des restaurants, des cafés, un centre thermale et sportif. La construction de la structure principale (135 mètres sur 70) devrait débuter l’année prochaine en Europe avant d’être acheminée par bâteau en Chine. Elle sera retenue au fond marin par cinq points d’ancrage qui lui confèreront une certaine souplesse et éviteront une résistance au vent et au courant.

Un projet respectueux de l’environnement, comme l’affirme son concepteur. « Il ne bouleversera pas l’écosystème et sera autonome ». La température du bâtiment sera régulée par des panneaux solaires et un système de refroidissement alimenté par l’eau de mer, tandis que des navettes parcourront les 500 mètres qui séparent l’hôtel de la bande côtière grâce à des moteurs électriques. Fin 2015, Hauser devrait voir son rêve devenir réalité.

source : http://www.7sur7.be

 

 

Un photographe fait la découverte de cercles mystérieux…

Article source:http://kebecleak.over-blog.com/

Un cercle dessiné par un poisson dans la mer du sud au sud Japon

La découverte faite par le photographe japonais Yoji Ookata est stupéfiante. Passionné par la vie aquatique, cet homme a passé les cinquante dernières années à explorer les mystères que renferment les eaux profondes. Récemment, il a pu observer un phénomène qu’il n’avait jamais vu auparavant: des cercles de sable aux formes onduleuses dessinés de façon très précise.

Selon la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), agence américaine responsable de l’étude de l’océan et de l’atmosphère, 95% du « territoire » marin n’ont pas été explorés par les humains, laissant ainsi une part de mystère importante. Une réalité que le photographe Yoji Ookata connaît mieux que personne. Alors que ce dernier a passé sa vie à observer la vie sous-marine, ce n’est que récemment qu’il a mis le doigt sur une découverte invraisemblable.

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Dans le sud du Japon, dans la mer de la Chine orientale qui borde l’île de Amani Oshima, à 80 mètres sous l’eau, Yoji Ookata a observé des cercles aux formes géométriques faits de sable. Afin de percer le mystère de ce qu’il a lui même baptisé, « les cercles mystérieux », il y retourne avec des collègues et une équipe de télévision.

L’équipe a ainsi découvert qui se cachait derrière ces cercles aux formes onduleuses. Il s’agit d’un poisson, particulièrement petit, qui nage sans relâche matin et soir afin de créer ces vastes sculptures et ce, à l’aide d’une seule de ses nageoires. Mais le poisson n’agit pas ainsi sans raison.

Après de longues observations, le photographe a compris que ces cercles, uniquement bâtis par les mâles, servaient à attirer les femelles en leur centre. Selon ses analyses, les poissons de sexe féminins sont attirés par les « collines » que forment le sable, qu’elles montent et traversent. C’est une fois au milieu de la structure, que les poissons copulent pouvant ainsi garder leurs bébés à l’abri des courants. Les scientifiques ont également appris que plus les bosses de sable étaient élevées, plus les poissons avaient des chances de pouvoir donner naissance.

Après cette découverte, on peut se demander ce que les eaux profondes gardent encore comme mystères. Plus que 95% du territoires océanique à parcourir.

Etrange et Insolite

Lac Labynkyr à distance SibérieEst-il vraiment un monstre dans le lac Labynkyr, en Sibérie? Il s’agit d’une photo de la bête possible. Image: The Times Sibérie.

 Les habitants l’appellent le Diable. Ils disent que cela soulève des bateaux et il  pleure quand il attaque. Maintenant un sonar sous-marin montre qu’ils pourraient dire la vérité.

View original post 763 mots de plus

Publié 23 septembre 2012 par Sylv1 dans archéologie sous- marine / archéologie

O.V.N.I mer de la Baltique par Wikistrike

Source image : http://roswell-1947.forumgratuit.org/

Note adm:

Dossier présenté par Wikistrike  le 03Juillet 2012 , histoire de voir d’autres arguments.

Cliquez sur l’ image PDF pour lire le document

http://www.wikistrike.com/

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 Ajout Lien  : oceanexplorer.se

http://www.oceanexplorer.se/videos/

Liens externes:

Des nouvelles de la Mer Baltique

Des nouvelles de la Mer Baltique Suite 1

 

 

%d blogueurs aiment cette page :