Archives de la catégorie ‘OANIS/OSNiS/USOS/Ufo/OVNI( s)

Dossier OVNI / OANI : témoignage d’un retraité de l’ US Navy.

Un retraité de l’US Navy a vu un crash d’ovni

Article  du MUFON traduit en français par Era et partagé sur Area 51 .

MUFON Case # 21408
Rapporté le :    09/01/2010
Date de l’incident :      01/02/1962
Emplacement : Johnson Island S. Pacific
Forme : Cigar,Cone,Cylindre
Distance:  plus d’un mile (1,6 km)

Taille : Environ 200 mètres de long – déplacement parallèle à l’horizon  approx. 2500 pieds au dessus du niveau de la mer.

Récit :

À qui de droit, vous pouvez me contacter concernant ma connaissance personnelle  des essais de sauvetage en pleine mer d’un OVNI/OSNI (objet sous marin non identifié) en 1961 par la marine dans le Pacifique Sud,  pendant l’Opération Dominic-an, une série de test  nucléaires atmosphériques sans précédent.

Après 48 ans, j’apprécie que   beaucoup d’anciens personnels militaire sortent de l’ombre pour partager leur expériences d’OSNIS/OVNIS – voici la mienne. J’espère que cela complotera le dossier des observations d’OSNIS et d’OVNIS non signalées dans la zone du Pacifique Sud au début des années 1960.  Ce qui m’étonne toujours après toutes ces années, c’est que je reçoive toujours la visite d’un ou deux étrangers suggérant que je doive y réfléchir à deux fois avant de rendre public ce que je sais à propos de ce que j’ai vu en 1961/1962 alors que je servais à bord d’un destroyer d’escorte navale américaine.

C’était en 1962 pendant une des nombreuses opérations en mer  de notre navire – patrouillant dans une espace aérien et maritime restreint. Tout en servant à bord d’un Destroyer Radar de l’US Navy, moi et une douzaine de membre d’équipage sélectionnés, avons reçu l’ordre d’aller sur le pont pour  observer un « ovni » sur le point de s’écraser en mer, non loin de l’emplacement de nos navires. Plus tard, je devais apprendre que l’ovni en question avait été abattu accidentellement par un puissant missile atomique de test à grande altitude.

Des années plus tard en 19–, tout en étant affecté à la Baie de Guantanamo à Cuba,  j’ai rencontré un chef plongeur de la Marine qui a dit qu’il allait écrire un livre sur son implication et une tentative secrète de la Marine d’extraire l’ovni des fonds marins en 1962 durant l’opération Dominic. J’ai été choqué d’apprendre qu’il s’agissait exactement du même OVNI/OSNI que j’ai vu sur sa route vers le fond marin.

Suite

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 15/09/2018 à 15H25.

La Floride une pouponnière à OANIS ?

Observation d’un OANI en Floride ou autre ?
Crédit photo : ufosightingsdaily.com

-Dans nos recherches et en échangeant avec des ufologues d’un peu partout sur la planète, nous avons

Les OANI présents au salon du paranormal à Dijon les 8&9 septembre 2018 .
Era & Sylvain adm du site web investigation océanographique et OANIS.
Crédit photo ERA
©2018

remarqué que certains endroits sont un peu plus propices que d’autres si nous tenons  en compte des rapports d’observations et des témoignages.

Dernièrement, notre participation au salon para expérience 2 à Dijon, des gens sont venus assister à mes deux conférences et d’autres sont venus sur notre petit stand pour nous livrer, soit leur témoignage soit des informations ou quelquefois leurs convictions .
En ce sens ce salon fut agréable et utile pour nous.
Parmi les témoignages une dame qui a voyagé en Floride avec son fils nous a confirmé que ce secteur géographique était concerné assez largement par certaines observations insolites et que les histoires étaient nombreuses et variées.
Alors nous partageons ici un article avec une vidéo qui peut nous donner une idée même si nous ne pouvons pas l’interpréter hâtivement puisque le doute est toujours permis aussi bien pour l’authenticité que sur le fait supposé. Quoi qu’il en soit, ce genre d’article ci-dessous se rapproche bien souvent de ce que décrivent des témoins sincères et crédibles. Cela ne représente qu’une partie cachée de l’iceberg des affaires d’OANIS et d’OVNIS. Ceci ne fait plus aucun doute pour nous.
Nous ne cautionnons pas tout, mais ce que nous postons  ici , sert pour notre base de données qui au fil du temps nous servira à déterminer certains faits, certaines méprises et certains canulars.
Par ailleurs nous prenons  toujours les témoignages, les informations etc, alors n’hésitez pas à nous écrire via notre boîte mail . investigation.oanis@gmail.com
Merci à vous pour votre fidélité .

Floride : Deux Ovnis géants en bord de mer

Date d’observation : 21 août 2018

Lieu d’observation : Floride, États-Unis

D’après Scott Waring : 

« Ces OVNIs ont déjà été vus auparavant. Je me souviens d’avoir vu des ovnis similaires dans une vidéo de Steven Greer (chercheur renommé sur les ovnis) à partir de 2015.

Il s’agit d’une autre époque et d’une autre  circonstance, mais il s’agit à 100% des mêmes ovnis au même endroit.

Je vais inclure la vidéo pendant le coucher du soleil au bas de ce post. 

Vous pouvez voir qu’il n’y a pas de bateaux dans la zone maritime. Il n’y a pas d’avions, de jets ou d’hélicoptères entendus audibles dans la région. Pas de fusées éclairantes…

.il n’y a pas d’explication logique à cette observation.

Toutefois, si vous faites des recherches, vous trouverez la vidéo de 2015 de Steven Greer qui a été tournée  exactement au  même endroit en regardant probablement les mêmes Ovnis.

Il est évident que 4-6 miles  ( autour de 6 à 10 kilomètres ) au large de la côte de la Floride se trouve une base extraterrestre sous-marine où les OVNIs entrent et sortent vers 17-19 heures, puisque les deux observations ont eu lieu autour du coucher du soleil.

Découverte étonnante et nous avons besoin d’explorer cette région avec la technologie d’enregistrement sous-marin afin de trouver l’emplacement exact de cette base. « 

Video Jose Fuentes via Youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici 

Une autre vidéo  de Steven Greer CE-5 Observation d’OVNI  à Vero Beach FL en  Février 2015 en ligne sur Youtube.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Source : odla.fr


Référence :  ufosightingsdaily.com


 

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 14/09/2018 à 13H15.

Révélations fracassantes du MoD sur la réalité des OVNIS

Area51


Ce cliché, pris en 2005, montre prétendument un jet de passager évitant de justesse la collision avec un OVNI
Crédit : thesun.co.uk

Article  et images de The Sun

traduit par Era pour Area51blog, le : 13/07/2018 à : 21h55

Les aliens, les ovnis et les rayons de la mort ressemblent plus à de la science-fiction qu’aux sujets de briefings top-secrets du gouvernement … mais je sais grâce à 21 ans passés au ministère de la Défense que nos dirigeants prennent ces menaces plus au sérieux qu’ils ne laissent paraître. J’ai aussi appris de mon temps là-bas que les OVNIS sont réels. Et je devrais le savoir, car mon travail pendant les années 90 était d’enquêter enquêter là dessus.

La Journée Mondiale des OVNIS est tombée la semaine dernière, et il était très clair que le scepticisme et le ridicule habituels avaient été remplacés par un ton beaucoup plus sérieux.

Cela peut être…

View original post 1 068 mots de plus

Publié 13 juillet 2018 par Era dans OANIS/OSNiS/USOS/Ufo/OVNI( s)

OANI : Objet insolite en Crimée ?

De nombreux internautes se sont posés la question sur la nature de cet objet filmé par un habitant de Crimée.
Crédit image : .linfo.re/

Le site web lematin.ch relaie une  vidéo youtube et publie ceci :

Un habitant de la Crimée a immortalisé le déplacement d’un étrange engin brillant et très rapide, au-dessus des eaux. Les internautes sont captivés et les avis partagés.

Une vidéo réalisée sur les bords de la mer Noire et publiée le 4 juillet sur YouTube captive les internautes. L’habitant de Crimée qui a filmé ces images assure qu’elles sont authentiques. Il pense avoir immortalisé une possible activité extraterrestre au-dessus des eaux. «Est-ce un OVNI ou simplement un oiseau?», se demande-t-il tout de même.

Certains observateurs évoquent une moto aquatique, d’autres un oiseau. Reste que les images en gros plan – relayées par le site sputniknews.com – révèlent un objet blanc et brillant. De quoi imaginer une visite venue de l’espace? Les avis sont, comme à chaque fois, partagés, les uns imaginant des explications rationnelles ou un trucage, les autres étant persuadés qu’il s’agit bien d’un vaisseau extraterrestre. Et vous, qu’en pensez-vous? (Le Matin)

Créé: 08.07.2018, 12h02

Vidéo Пауло Руссо via youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Source

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 09/07/2018 à 21h50.

Publié 9 juillet 2018 par Sylv1 dans OANIS/OSNiS/USOS/Ufo/OVNI( s)

Tag(s) associé(s) : ,

Des pêcheurs en Argentine voient un OVNI avec un occupant. RR3

Source: Planeta UFO, Cuarta Dimensión and Realidad OVNI

Notre ami Gilles Thomas nous fait parvenir ce cas que j’ai tenté de traduire au mieux  à l’aide de traducteurs en ligne, en ne s’en tenant qu’aux faits. J’ai retiré

les commentaires du webmaster du  site ( source), qui figuraient dans l’article, car il n’ apporte que des suppositions.  A chacun de se forger son opinion.

 


L’affaire Dique La Florida –

Une rencontre rapprochée du troisième type.

Lieu: Club nautique et de pêche La Florida, Lake La Florida, à 38 km de la ville de San Luis, province de San Luis, Argentine.

Date: 4 février 1978 Heure: 04h45 environ.


 

L’un des événements ovni les plus importants de la République d’Argentine a eu lieu le 4 février 1978, lorsque plusieurs témoins compétents ont assisté à la descente d’un étrange engin et à la présence d’un grand humanoïde qui a laissé ses empreintes sur le sol. Les recherches entreprises après cet événement ont déterminé sa réalité et corroboré les empreintes laissées par l’occupant.

Cet incident, connu dans le monde entier sous le nom de Dique La Florida, à San Luis, en Argentine, a été soutenu par les services d’enquête de la police provinciale de San Luis, dirigée à l’époque par le lieutenant-colonel Raul Benjamin Lopez, représentant à la fois la police provinciale et l’armée argentine a signé sur le premier rapport officiel concernant un occupant d’OVNI, .

Témoins: Manuel Maria Alvarez, Paraguayen, naturalisé argentin avec 5 ans de résidence, célibataire, 32 ans, employé chez Aerolineas Argentinas; Regino Salvador Perroni, Argentin, 26 ans, marié, employé par Banco San Luis; Pedro Raul Sosa, Argentin, 32 ans, marié, employé par la Maison du Gouvernement de la Province de San Luis; Ramon Armando Sosa (frère du précédent), argentin, marié, 39 ans, employé à la céramique de San José; Genaro Luis Sosa (frère du précédent), Argentin, marié, 34 ans, employé par Banco Provincia de San Luis; Jacinto Eduardo Lucero, Argentin, marié, 24 ans, employé par Banco Provincia de San Luis. Chercheurs: Equipe CAEFA, dont Betina Allen (psychanalyste), Hugo Quiroga (CAEFA, San Luis), Beatriz Balboni (experte en biorythmes), Alberto Radaelli (identikit de l’objet et de l’entité), Prof. Fabio Zerpa (recherche, interrogation, analyse psychologique) et supervision). Soutien aux enquêtes: Quartier général de la police de la province de San Luis (lieutenant-colonel Raul Benjamin Lopez). Délégation de la police fédérale argentine (shérif adjoint Oscar Guillermo Rosello, officier supérieur Jose Luis Bonaventura, inspecteur en chef Hugo Ricardo Cremonte) Analyse: Membres de l’Institut Municipal de Botanique (Instituto Municipal de Botanica)

Crédit image: inexplicata.blogspot.fr/

Le soir de l’événement, Genaro et Pedro Sosa, avec Regino Perroni et Jacinto Lucero, étaient allés acheter de la viande pour un barbecue. Ils sont allés à la boucherie Mede dans la ville de San Luis, où ils ont acheté 3,5 kilos de viande et de saucisses (chorizo ​​et boudin), assez pour les six amis qui voulaient aller pêcher au lac La Florida. Ils pêchent toujours ensemble dans divers endroits de la région. Les six hommes sont des «copains de pêche» même si leurs familles ne se fréquentent pas.

Perroni et Lucero sont des beaux-parents (le second est marié à la sœur de Perroni). Ils vivent ensemble dans le quartier de Cantisan près de la maison de Genaro et Pedro Sosa. Les quatre hommes sont montés à bord de la Fiat 125 de Genaro Sosa et sont partis à la recherche de Ramón Sosa, qui habite au 105 Calle Mitre, et ont finalement pris Manuel Maria Alvarez vers 23h. Ils ont roulé le long de la route 20, échangeant très peu de mots. Ils ont regardé le beau ciel étoilé et le paysage de la région. Ils atteignirent le club nautique et de pêche de La Florida, à 38 km de la ville.

Quand ils arrivèrent, le feu préparé par Rodriguez, était presque prêt. Alvarez, le Paraguayen, a commencé à préparer le rôti, ayant appris à le faire dans son pays d’adoption, alors qu’il venait du Paraguay en Argentine à l’âge de 5 ans, il fut ensuite naturalisé. Les cinq autres hommes ont aidé leur ami, parlant, échangeant des remarques, racontant des blagues. Le rôti était prêt en une heure et demie. Les six hommes consomment un peu de vin entre eux. Entre 00h30 et une heure du matin le samedi 4 février 1978, les hommes pêchaient sur le lac. Avec le bateau de Perroni tenaient les six protagonistes et leur matériel de pêche, ils se dirigèrent vers les eaux du lac. Ils voulaient aller vers le sud, ramant avec un vent du nord, à une profondeur de 50 mètres. Les vagues sont considérables, et quand ils ont atteint une crique de l’autre côté du Fishing Club, ils ont décidé de retourner au lac pour pêcher « plus tranquillement ».

Ils ont commencé à pêcher vers 2h10 du matin. Les hommes avaient embarqué sur un autre bateau appartenant à un ami. Les poissons ne mordaient pas, si ennuyés et fatigués par une longue semaine de travail, Genaro et Ramón Sosa, avec Jacinto Lucero, allaient dormir à 5 mètres du pont du bateau à 3h30 du matin, laissant Alvarez et Pedro Sosa garde-corps. Ces deux  hommes sont des pêcheurs passionés, des amis de longue date, et ils pêchent toujours ensemble. Perroni était un peu plus loin derrière les deux autres, debout à côté du moteur du bateau, parlant doucement «pour ne pas effrayer le poisson». Il voit les trois amis se préparer à dormir, se couvrant de manteaux, car il faisait froid (14-16 degrés C). Les trois pêcheurs restés éveillés se débattaient contre des poissions , ils en remontaient dix poissons. À 4 h 15, Perroni a vu «quelque chose» voler devant la lune. Genaro se réveilla  suite à l’exclamation de son ami. Tous deux pensaient que c’était une étoile filante, comme d’innombrables qu’ils avaient vu si souvent, mais néanmoins celle-ci était frappante. Après avoir échangé quelques mots, Genaro Sosa se rendormit, se couvrant bien, car il avait très froid. Alvarez et Pedro Sosa sont restés à leurs stations pour pêcher.

À 4h45 du matin, une lumière intense est apparue derrière le navire, émanant d’une petite colline à une vingtaine de mètres. Elle était assez forte pour que Perroni couvre son visage et réveille les trois hommes endormis. Alvarez et Pedro Sosa se retournèrent pour faire face à un événement inhabituel: ils furent éclairés par une lumière puissante. Voyant qu’il s’agissait d’un objet volant non identifié – un objet solide et métallique en forme de soucoupe renversée projetant une lumière blanche de sa sous-section et vert émeraude puis avec  des lumières rouges sur son fuselage supérieur. Il  était en sustentation au-dessus du terrain en pente menant à l’eau, l’OVNI se situait à environ 3 mètres au-dessus du sol, mesurant environ 15 mètres de diamètre.

crédit image :
inexplicata.blogspot.fr/

L’objet laissait tomber une petite échelle (semblable à celle d’un avion Fokker) et une forme humanoïde descendait. Il mesurait entre 2m et 2 mètres 10 ,il portait un uniforme brillant et argenté. » L ‘homme » portait un casque transparent sur sa tête, rendant visible ses cheveux blonds et ses traits fins. À aucun moment, les témoins n’ont vu les pieds de l’entité et n’étaient pas sûrs de la moindre paire de chaussures. Le portrait robot d’identité de l’entité correspond à toutes les descriptions fournies par les témoins. Après avoir descendu l’échelle, l’entité a marché sur le terrain (ou a glissé dessus, pas sûr), qui descendait en pente douce et s’approchait du bord du lac, à 15 mètres des pêcheurs. L’étranger a placé ses mains gantées (enfermées dans ce qui semblait être des mitaines) devant lui, les paumes vers le haut, dans un geste d’amitié caractéristique et une position de yoga (fleur de lotus). Un geste universel dans la méditation. Suite à ce geste, l’être s’est retourné  s’est dirigé vers l’échelle. Il a grimpé et  il est rentré dans le vaisseau.

crédit image inexplicata.blogspot.fr/

L’échelle s’est rétractée, et l’ouverture qui lui permettait toucher le sol s’est refermée. Après 20-30 secondes, le véhicule s’est élevé dans les airs et a disparu dans les montagnes de San Luis vers le nord-est. Pedro Sosa, choqué par ce qu’il voyait, regardait beaucoup moins l’humanoïde qu’ Alvarez, qui a décrit le mieux ce qu’il s’est passé ( du moins a fournit le plus de détails) parmi les témoins.

En ce qui concerne l’objet, les témoins diffèrent sur ses caractéristiques lumineuses, mais tous s’accordent sur la puissante lumière derrière eux. Pour Genaro Sosa, l’objet avait une aura jaunâtre. Ramon Sosa croit que c’était une lumière fluorescente. Pedro Sosa pense qu’il y avait différentes couleurs qui tournaient autour. Jacinto Lucero se souvient comme une lumière blanche très brillante. Pour Alvarez et Sosa, l’objet a laissé un sillage lumineux sur son passage. Tous sont d’accord sur la forme circulaire. Les trois pêcheurs endormis ont été secoués de leur sommeil par l’événement. Les trois autres l’ont décrit comme un bol à soupe inversé avec une sorte d’aileron ou d’anneau au milieu, qui a laissé un sillage lumineux sur son chemin tandis qu’il s’éloignait, formant un halo blanc autour de lui alors qu’il disparaissait vers les montagnes de San Luis. Les six hommes conviennent que l’OVNI, a effectué un angle de 45 degrés à l’horizon,  puis a exécuté une demi-boucle avant de disparaître. Il n’a pas été perdu de vue aussitôt , mais il a complètement disparu, laissant derrière lui un cercle blanc lumineux qui s’est élargi peu à peu avant de partir.

Tout était fini. Les six hommes sur le bateau ont échangé des regards ils étaient abasourdis. Tout le monde pensait que c’était une soucoupe volante. Quand nous avons suggéré qu’il pourrait s’agir d’un engin terrestre secret, piloté par un astronaute inconnu, ils nous ont regardés d’un air interrogateur. Tous croient fermement qu’ils ont  assisté à un événement anormal, que nous venons de décrire comme « OVNI ».


Références:

[Traduction (c) 2017 Scott Corrales, Institut d’Ufologie Hispanique avec des remerciements à Julio González et Guillermo Giménez] PUBLIÉ PAR INEXPLICATA (IHU) À 11:50.

Source  article et illustrations  inexplicata.blogspot.fr/


Rappel classification  selon  Josef Allen Hynek astronome, consultant scientifique de l’Air Force, de 1948 à 1969 il était chargé de trier les méprises avec des objets astronomiques connus, comme des météores,  la planète Vénus par exemple,etc.

La progression va de simple  à exceptionnel :

    • Lumières nocturnes (NL) : le ou les témoins voient, à plus de 150 mètres de distance, une ou plusieurs lumières qui leur paraissent anormales dans le ciel nocturne ;
    • Disques diurnes (DD) : le ou les témoins voient de jour, à plus de 150 mètres de distance, un objet non identifié qui n’a pas nécessairement la forme d’un disque ou d’une soucoupe. 
    • Radar-visuel (RV) : l’ovni est observé en visuel et apparat sur un ou plusieurs écrans radars. 
    • Rencontre rapprochée du 1er type (RR1) : le ou les témoins voient un ovni, quel qu’il soit, à moins de 150 mètres ;
    • Rencontre rapprochée du 2e type (RR2) : l’ovni laisse des preuves matérielles, comme des traces au sol.
    • Rencontre rapprochée du 3e type (RR3) : le ou les témoins voient un ovni et ses occupants, ou seulement les prétendus occupants d’un ovni sans ce dernier.
    •  Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

      Mise à jour investigation océanographique et oanis, le 15/03/2018 à : 19h10.

Vidéo déclassifiée de la Navy d’un OVNI

Crédits : Capture YouTube / To The Stars Academy of Arts & Science

Source science post repris par Area 51

 


Référence:

Une vidéo récemment déclassifiée nous montre un pilote de la NAVY américaine en train de verrouiller une cible non identifiée – apparemment sans ailes et sans queue – se déplaçant à très grande vitesse au large de la Californie du Sud. Alors, de quoi s’agit-il ?

Les images ont été enregistrées en 2015 par la caméra infrarouge d’un avion F/A-18 Super Hornet Fighter de la marine américaine, volant à environ 7,6 km d’altitude à une vitesse de Mach 0,62. La caméra fait alors trois tentatives de verrouillage sur un objet en mouvement extrêmement rapide, mais échoue les deux premières fois. Au troisième essai, le module parvient finalement à verrouiller sa cible. On entend alors les pilotes faire part de leur étonnement face à ce qu’ils sont en train de voir. L’un des pilotes de la vidéo déclassifiée, publiée par The Times, a notamment déclaré à ABC qu’il pensait que l’avion qu’il avait vu n’était « pas de ce monde ».

Suite

 Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le 15/03/2018 à : 13h40.

 

Publié 15 mars 2018 par Sylv1 dans OANIS/OSNiS/USOS/Ufo/OVNI( s)

Tag(s) associé(s) :

Les OVNIS et les militaires se rencontrent encore et le Pentagone fait l’impasse!

Le New York Times a obtenu une vidéo du ministère de la Défense montrant deux avions de chasse américains suivant un objet ovale en 2004.
Crédit : lessentiel.lu/

Article source : washingtonpost.com.

 March 9 at 2:23 PM

Publié le  09 mars 2018 par C.Mellon.

Traduction Era  pour AREA 51 blog  et

 

 


Nous n’avons aucune idée de ce qui se cache derrière ces incidents étranges parce que nous n’enquêtons pas.

En décembre, le Département de la Défense a déclassifié deux vidéos documentant des rencontres entre des chasseurs F-18 américains et des avions non identifiés. La première vidéo capture plusieurs pilotes qui observent et discutent  en remarquant un engin étrange, en forme d’œuf,

planant. Apparemment il s’agirait d’une «flotte» de tels objets, selon  l’écoute radio depuis le poste de pilotage. La seconde montre un incident similaire impliquant un F-18 attaché au groupement tactique USS Nimitz en 2004.

Les vidéos, ainsi que les observations des pilotes et des opérateurs radar, semblent fournir des preuves de l’existence d’aéronefs de loin supérieurs à tout ce que possèdent les États-Unis ou leurs alliés. Les responsables du département de la Défense qui analysent les renseignements qui sont pertinents confirment plus d’une douzaine d’incidents sur  la côte Est depuis 2015. Dans une autre affaire récente, l’Air Force a lancé des chasseurs F-15 en octobre dernier pour tenter d’intercepter un avion à grande vitesse non identifié  sur le nord-ouest du Pacifique qui tournait en boucle.

Une troisième vidéo déclassifiée, diffusée par l’Académie des arts et des sciences To the Stars, une société privée de recherche scientifique et médiatique à laquelle je suis un conseiller, révèle une rencontre de la Marine non divulguée au large de la côte Est en 2015.

Est-il possible que l’Amérique ait été technologiquement dépassée par la Russie ou la Chine? Ou, comme beaucoup de gens se sont demandés après la première publication des vidéos par le New York Times en décembre, pourraient-ils être la preuve d’une civilisation extraterrestre? Malheureusement, nous n’en avons aucune idée, car nous ne cherchons même pas de réponses.

J’ai été sous-secrétaire adjoint à la défense des renseignements pour les administrations Clinton et George W. Bush et directeur du personnel du Comité sénatorial des renseignements, et je sais d’après de nombreuses discussions avec les responsables du Pentagone ces deux dernières années, que les ministères et  les organismes militaires traitent ces questions, de ces  incidents en tant qu’événements isolés plutôt que dans le cadre d’un modèle nécessitant une attention et une investigation sérieuses. Luis Elizondo, un de mes collègues à l’Académie des Étoiles, dirigeait un programme de renseignement du Pentagone qui examinait des preuves d’avions «anormaux», mais il a démissionné l’automne dernier pour protester contre le manque de données empiriques. 

Pendant ce temps, les rapports des différents services et agences restent largement ignorés et non évalués à l’intérieur de leurs cloisonnements bureaucratiques respectifs. Il n’y a pas de processus du Pentagone pour synthétiser toutes les observations de l’armée. L’approche actuelle équivaut à ce que l’armée mène une recherche sous-marine sans la marine. Cela rappelle aussi les efforts antiterroristes de la CIA et du FBI avant le 11 septembre 2001, quand chacun avait des informations sur les pirates de l’air qu’ils gardaient pour eux-mêmes. Dans ce cas, la vérité peut finalement s’avérer bénigne, mais pourquoi la laisser au hasard?

(Un porte-parole du Pentagone n’a pas répondu aux demandes du Washington Post afin de commenter , mais en décembre, l’armée a confirmé l’existence d’un programme d’enquête sur les ovnis et a déclaré qu’elle avait cessé de financer la recherche en 2012.) Le personnel militaire qui rencontre ces phénomènes raconte des histoires remarquables. Par exemple, au cours de deux semaines en novembre 2004, l’USS Princeton, un croiseur de missiles guidés utilisant un radar naval avancé, a détecté à maintes reprises des aéronefs non identifiés opérant dans et autour du groupement tactique Nimitz, qu’il gardait au large des côtes de San Diego. Dans certains cas, selon des rapports d’incidents et des entrevues avec du personnel militaire, ces véhicules descendaient d’altitudes supérieures à 60 000 pieds ( 18.288 mètres) à des vitesses supersoniques, pour s’arrêter soudainement et planer aussi bas que 50 pieds ( 15,20 m) au-dessus de l’océan. Les États-Unis ne possèdent rien de comparable pour réaliser de tels exploits.

À deux reprises au moins, les chasseurs F-18 ont été guidés pour intercepter ces véhicules et ont pu vérifier leur emplacement, leur apparence et leurs performances. Notamment, ces rencontres se sont produites en plein jour et ont été surveillées indépendamment par des radars à bord de plusieurs navires et avions. Selon les aviateurs de la marine avec lesquels je me suis  longuement entretenu, les véhicules mesuraient environ 45 pieds ( 13,700 m) de long et étaient blancs. Pourtant, ces appareils mystérieux s’éloignaient facilement des combattants en première ligne des États-Unis, sans aucun moyen de propulsion perceptible.

 Mise en ligne sur Youtube -Vidéo qui montre  un chasseur de l’US Navy  traquant un OVNI.

suite ( avec la vidéo )

 

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le 10/03/2018 à : 14h50.

%d blogueurs aiment cette page :