OANI/OVNI : les militaires sont -ils incapables de comprendre ce phénomène et de l’expliquer, est -ce au-delà de leurs compétences?

Spatial militaire: la France veut pouvoir riposter
Centre Opérationnel de Surveillance militaire des Objets Spatiaux (Cosmos) et du Centre Militaire d’Observation par Satellites (CMOS) «Des satellites espionnés, brouillés, ou encore éblouis: les moyens de gêner, neutraliser ou détruire les capacités spatiales adverses existent et se développent», a souligné Mme Parly, en rappelant le cas du «satellite-espion» russe Louch-Olympe qui avait tenté en 2017 de s’approcher du satellite militaire franco-italien Athena-Fidus et qui «a, depuis, laissé sa carte de visite à 8 nouveaux satellites» de différentes nationalité. Crédit :la-croix.com

Matisse Sylvain – Mercredi – janvier 2021 13H45

Notre ufologue et ami Thierry a posté un sujet intéressant . Ce sujet qui figure dans le titre interrogatif me permet de donner mon sentiment concernant ce sujet.

 Il y aurait une spécialité dans la marine nationale en charge de réaliser une étude très spécifique sur ces anomalies d’après Thierry.

Certainement !

Petite analyse .

Le problème avec l’armée est que celle-ci ne communique pas alors, comment pouvons nous oser parler à sa place ? Chaque ufologue a sa version qui se base d’abord sur de l’intuition et sa propre idée. Les recherches ne doivent pas se concentrer uniquement sur les témoignages et quelques à priori . En outre c’est pour cette raison que je prospecte avec le plus grand soin les activités militaires d’une part et les applications et les réalisations industrielles d’autre part dont découlent ou bénéficient tôt ou tard les programmes spatiaux gouvernementaux ou privés. Les gens veulent du croustillant tout de suite ce qui n’est pas gênant en soi pour un témoin mais qui l’est beaucoup plus pour un soi disant chercheur. L’impatience est un défaut à gommer ! Alors le bagage technico-scientifique n’est pas exploré ce qui entraîne une carence dommageable dans les connaissances du genre que font les humains en matière de recherche scientifique d’une part , mais et surtout technologique d’autre -part ? Parlons des programmes spéciaux cachés au public et qui pourtant existent jusqu’à ce que des réalisations inondent le marché d’abord militaire, et civile par la suite. La seule recherche scientifique qui émerge chez beaucoup d’ufologues et l’aspect neuronal du cerveau, philosophique et psychologique, (Une sorte de mode à l’heure actuelle ) il le faut, mais manque tout le reste de la science, c’est à dire l’exobiologie, l’astronomie et de surcroît l’astrophysique.Oui les militaires ont des scientifiques et des ingénieurs et certains ont un très haut niveau. Pour avoir accès à leur base de données,il y a un prix à payer qui n’est pas financier, ou bien il faut avoir la chance de connaître quelqu’un qui possède une habilitation qui permet l’accès à tout ou presque et vous livre quelques unes de leurs informations. Mais diffuser au public sera de toute façon totalement impossible à cause du sceau secret défense. Alors ne reste que les fuites ! Bien sûr nous ne savons pas ce que savent, maîtrisent ou pas les militaires, c’est bien tout le problème .

Publié 6 janvier 2021 par Sylv1 dans Journal de Bord

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :