Archives d’Auteur

Xeno­bot » un nouveau type d’in­di­vidu : un organisme vivant programmable. » »

Ces scientifiques ont créé le premier robot fait de cellules vivantes

Article source : ulyces.co/

Crédits  image : Douglas Blacks­ton, Sam Krieg­man

À partir de plusieurs centaines de cellules embryon­naires de grenouilles, des cher­cheurs améri­cains ont construit un petit robot vivant. Ce xeno­bot « n’est ni un robot tradi­tion­nel, ni une nouvelle espèce d’ani­mal », explique Joshua Bongard, auteur d’une étude publiée lundi 13 janvier dans la revue PNAS et relayée le lende­main par CNN. « C’est un nouveau type d’in­di­vidu : un orga­nisme vivant program­mable. »

Au lieu de lais­ser les cellules de grenouilles afri­caines à griffes (Xeno­pus laevis) former des tissus et donner vie à un animal, les cher­cheurs de l’uni­ver­sité du Vermont et de l’uni­ver­sité Tufts, dans le Massa­chu­setts, les ont ré-assem­blées. Ayant simulé les résul­tats à l’aide d’un super­or­di­na­teur et d’al­go­rithmes, ils ont trouvé une combi­nai­son capable de se dépla­cer dans un envi­ron­ne­ment aqueux pendant une semaine à la seule force de ses lipides et protéines.

Du point de vue de son ADN, le xeno­bot est une grenouille : les cellules de la peau lui servent de struc­ture et il est propulsé par des cellules muscu­laires. Pour réduire le frot­te­ment, il est doté d’un trou en son centre, lequel trou pour­rait aussi servir à trans­por­ter des objets. Une fois ses nutri­ments épui­sés, le robot n’est plus qu’un amas de cellules mortes. On peut donc imagi­ner le lâcher dans le corps humain, pourvu d’une substance théra­peu­tique à appliquer à un endroit précis.

Inca­pables de se repro­duire, de se multi­plier ou d’évo­luer par eux-mêmes, les xeno­bots pour­raient néan­moins dispo­ser de systèmes nerveux ou être utili­sés en tant qu’armes biolo­giques. Ce qui ouvre assu­ré­ment une kyrielle de ques­tions éthiques. Le cher­cheur de l’uni­ver­sité Tufts Michael Levin préfère songer à des appa­reils traquant la pollu­tion, collec­tant les micro-plas­tiques dans les océans ou nettoyant le sang des artères.

Source : PNAS, CNN

Source

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook
oanis
 Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 15/ 01/2020 à 21H35.
.

Chronique de Matisse sylvain : L’exploration pour ouvrir des portes, celles des découvertes débouchant sur de la connaissance.

bann oani

Chronique de Matisse sylvain :

L’exploration pour ouvrir des portes, celles des découvertes débouchant sur de la connaissance. Le 10 janvier 2020.

 

Cliquez sur l’image PDF pour accéder au document.

Document Copyright © 2020

Exploration chronique Matisse Sylvain

 

OANI- Interview pour Montceau NEWS .

MARDI 26 NOVEMBRE 2019 À 05:47

Un montcellien enquête sur les OANI

  Et publie des livres sur le sujet !

crédit Montceau News ( Merci à Montceau News et à notre correspondante Emilie)

Il y a des sujets qui peuvent parfois paraître farfelus. Pour Sylvain Matisse, celui des OANIS est loin de l’être. Et c’est avec sérieux et les deux pieds sur terre qu’il s’y intéresse depuis plusieurs années et qu’il enquête à titre personnel.

C’est à l’occasion de la publication de son deuxième ouvrage sur le sujet que nous avons voulu en savoir plus sur lui, cette passion et surtout sur les OANIS. Sylvain Matisse a bien voulu répondre à notre interview.

Montceau News : pouvez-vous vous présenter ?

Sylvain Matisse :

Je suis Matisse Sylvain né le 10 novembre 1966 à Montceau-les-Mines mais domicilié au Creusot. Je travaille à Framatome (Creusot forge) au Creusot. Je suis webmaster de sites web que j’ai créés et d’autres que nous avons créés avec Emma ma compagne. Je suis enquêteur privé pour l’ufologie et conférencier. J’ai livré des conférences à Bruxelles (Belgique), Dijon, Bourg-en-Bresse, Annecy, Carpentras, Toulouse, Pau, Paris, Roubaix, etc. Je réalise des articles sous forme de chronique pour nos blogues et des médias du web. Je suis également auteur de deux ouvrages. Le premier est intitulé “OVNI/ OANI Enquête, méthode, réflexion (éditions SAINT MARTIN).” Le second (la suite de ce premier opus) intitulé : OANI Compléments d’investigation aux éditions SAINT MARTIN a été préfacé par Nick Pope qui a travaillé au sein du ministère de la défense du Royaume-Uni , qui est retraité à présent et qui réside aux États-unis d’Amérique.

MN : Qu’est-ce qu’un OANI ?

Sylvain Matisse :

OANI est l’acronyme de : Observations Aquatiques Non -Identifiées. Ceci inclut les OVNI lorsque ces structures mobiles plongent et naviguent dans l’eau ou en sortent pour rejoindre le secteur aérien voire spatial.

Mais ceci implique aussi des cas sonores en milieu sous-marin et qui ne peuvent être identifiés par les gens au sonar par exemple les sous mariniers qui sont des militaires. Le jargon employé par la marine nationale pour cette fonction spécifique est “oreilles d’or “. La Russie a déclassifié ces cas. Mieux encore c’est la marine russe qui a dévoilé les cas d’OVNI liés ou non avec l’élément aquatique, les cas pour leur pays bien sûr. Ceci est déjà mentionné dans mon premier livre sorti en janvier 2016.

Il faut noter que ce sont des milliers de témoignages à travers le monde qui y font référence. Ceci est référencé dans mes livres. Je parle des cas les plus sérieux et les mieux documentés tout au moins. La question essentielle que je me pose est celle-ci : Pouvons-nous distinguer les OVNI (Objets Volants Non-Identifiés) qui peuvent être au préalable aussi Amphibies, des OANI qui peuvent être des Objets Aquatiques Non Identifiés ?

S’agit-il de deux manifestations à part ou bien de la même chose ? Ont-ils la même origine, qui je le rappelle est encore un mystère non résolu à ce jour, officiellement ?

MN : Pourquoi avoir écrit un premier ouvrage sur le sujet ? Puis ce deuxième?

Sylvain Matisse :

L’écriture d’un ouvrage s’est faite un peu au hasard car c’est mon éditeur qui réside dans le nord de la France, à Roubaix qui m’a proposé au fil de nos discussions de sortir un livre sur le sujet méconnu encore à l’heure actuelle par bon nombre des citoyens de notre planète et de surcroît dans notre pays la France. Nous avons pris comme cible le milieu marin concernant les Ovnis, car il y existe pas mal de dossiers qui impliquent les mers, les océans, les lacs etc.

Le second livre comble ce qui n’a pas été écrit dans ce premier tome et surtout les informations continuent d’arriver. De surcroît, des choses mentionnées dans mon premier livre sont confirmées à présent, alors nos investigations et notre orientation sont bonnes à ce titre.

Suite

 

Publié 26 novembre 2019 par Era dans Journal de Bord

Tag(s) associé(s) :

Le programme Fast Mover de la NAVY.

La US Navy exécute un programme très secret pour détecter des objets immergés non identifiés – ou USOs – sous la mer, selon un expert en OVNIS. Marc D’Antonio, astronome et analyste vidéo en chef pour l’organisation  le MUFON, a déclaré avoir été témoin de ce qu’il pensait être un vaisseau extraterrestre voyageant à des vitesses impossibles alors qu’il était à bord d’un sous-marin de la US Navy dans l’Atlantique Nord.

Marc a ensuite entendu un officier de la marine ordonner à l’opérateur de sonar de consigner l’objet non identifié – qui se déplaçait à « plusieurs centaines de nœuds » – dans le cadre du «programme Fast Mover». Actuellement, la plupart des sous-marins et des torpilles ne peuvent atteindre que 40 nœuds, en raison de la résistance de l’eau.

Les Russes auraient une torpille pouvant dépasser les 200 nœuds – mais une vitesse de « plusieurs centaines de nœuds » semblerait être impossible pour les embarcations construites par l’homme.

Marc, qui dirige une société d’effets spéciaux appelée FX Models qui sous-traite des contrats avec la Navale, a déclaré: «En guise de remerciement, elle a demandé à la Navy de me demander si je voulais aller faire un tour dans un sous-marin, alors j’ai dit oui.

«Une fois que nous sommes arrivés, j’étais assis à la station de sonar et l’opérateur de sonar était assis juste à côté de moi.

-Les sous-marins sont bruyants – les gens pensent qu’ils sont très calmes et c’est vrai qu’ils sont à l’extérieur car le son ne sort pas. Mais à l’intérieur, vous entendez  du bruit – c’est un vacarme constant sur un sous-marin.

«J’étais assis là à zoner un peu parce que j’avais le mal de mer et tout à coup le gamin sonar a crié: » je bouge vite, je bouge vite « et je me suis réveillé en me réveillant en pensant: » Qu’est-ce qui se passe? Est-ce une torpille?

«Le cadre supérieur sort et l’opérateur lui montre le chemin de l’objet et l’agent dit« à quelle vitesse cela va-t-il ?

«Et le gamin a dit ‘plusieurs centaines de nœuds’. Je commence à me pencher pour écouter – et l’officier dit: « Pouvez-vous le confirmer? »

«Alors, il a consulté un autre sonar et a confirmé que ce n’était pas une anomalie: c’était réel. Je me suis dit « Waouh, c’est incroyable ».

«Quand le gars du sonar a dit ‘Qu’est-ce que je fais avec ça?’ l’officier a dit: « connecte-le et garde-le » – en d’autres termes, connecte-le et enterre-le. « 

Quatre ans plus tard, Marc a déclaré qu’il travaillait sur un contrat pour la Marine lorsqu’il a parlé de ce qu’il a vu à une personnalité de la marine.

«Je lui ai demandé » Pouvez-vous me parler du programme Fast Mover? « , A expliqué Marc.

«Il m’a regardé et a dit:« Désolé Marc, je ne peux pas parler de ce programme ».

«Il m’a donc essentiellement confirmé que le programme existe – il a tout dit sans rien voir.

« Ce qui m’a été dit, c’est que les obligations de service universel sont communes – nous avons même un programme en place pour classer et consigner et déterminer leur vitesse, qui va dans un coffre-fort. »

Marc a fait ces déclarations au Rendez-vous UFO de la Devil’s Tower, à Hulett, dans le Wyoming – où des passionnés d’OVNI de partout en Amérique se sont réunis sur le site de Close Encounters Of The Third Kind pour discuter des découvertes relatives aux extraterrestres.

Il a également révélé qu’il travaillait actuellement sur un projet avec le superviseur des effets visuels de Close Encounters, Douglas Trumbell, qui, il l’espère, prouverait scientifiquement l’existence d’une vie extraterrestre.

La paire a conçu des unités au sol détectant les OVNIS qu’elle espère pouvoir placer dans des pays du monde entier.

Marc, qui dirige également la chaîne YouTube SkyTour LiveStream, où il emmène les téléspectateurs pour des visites en direct du ciel nocturne, teste actuellement les unités dans son observatoire.

Il a déclaré: « Le système UFOTOG II fera entrer l’ufologie dans le 21ème siècle en mariant une science réelle à une observation standard.

« Le système cherchera des phénomènes dans le ciel et s’il trouve quelque chose qui n’est pas un satellite, un avion ou un objet connu auquel nous pouvons accéder dans une base de données, il nous alertera en envoyant un message par satellite GPS à notre téléphones portables.

« Nous rendrons toutes les données que nous recueillons ouvertes et accessibles à tous.

« Nous sommes ouverts d’esprit et croyons que les visites d’une race extraterrestre avancée ne sont pas une improbabilité scientifique. »

Source

 

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook
oanis
 Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 08/ 11/2018 à 17H20.

OANI -Repas ufologique à Bruxelles

Bruxelles -repas ufologique du samedi 02 novembre 2019

 

Le 02 novembre 2019 , nous avons présenté mon second ouvrage intitulé OANI Compléments d’investigation ( éditions SAINT MARTIN).

Nous remercions Marianne l’organisatrice de l’événement pour son accueil formidable et pour son organisation.

Nous remercions les gens présents ainsi que le personnel du restaurant pour le service.

Je laisse ici deux interviews que nous avons accordé à la chaîne du web belge intitulée impossible ou pas ?

Impossible ou pas ? Sylvain Matisse Ufologue OANI et OVNI

Bruxelles conférence Matisse sylvain les Observations Aquatiques Non-Identifiées-

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Impossible ou pas ? Rencontre avec Era.

ERA interviewée par « impossible ou pas ?  » chaîne belge du web

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Publié 7 novembre 2019 par Era dans Actualité /Agenda/ Evènement, Journal de Bord

Tag(s) associé(s) :

LDLN numéro 437 en vente.

La sortie du numéro 437 de la célèbre revue ufologique française LDLN.

Nous soutenons cette revue .

Publié 27 octobre 2019 par Era dans Actualité /Agenda/ Evènement, Journal de Bord

Tag(s) associé(s) :

Appel à témoins pour OVNI vers la mer.

J’ai reçu un témoignage qui est en cours de traitement, il sera quoiqu’il en soit dans notre base de données en ce qui concerne le recueil de témoignages et sera affaire classée ou non suivant les certitudes ou non.

Lieu de l’observation :

Pays : France

Région:  Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Département du Var:  83

entre Ban/dol et Sanary sur mer. ( MAPS) – Zone touristique, la mer toute proche – Plage.

Date de l’observation : lundi 02/09/2019.

Nombre de témoins : 2( un couple), (mais certainement plus au regard du lieu touristique qui est assez ,voir très fréquenté )

 


Profil des témoins:

Témoin numéro 1: homme né en 1968.Profession ,exerce dans la métallurgie.

Témoin no 2 : femme née en 1971. Profession – chargée de clientèle.

Le couple est marié et ont un enfant qui n’était pas présent lors de leur observation.

Le couple n’a aucune connaissance en aéronautique, astronomie ou astrophysique ni en météorologie.

Le couple n’est pas sous traitement médical et ne consomme ni alcool ou des produits de stupéfiant.

Le couple ne porte ni lunettes ni lentilles de contact.

Le couple n’a pas d’avis sur l’existence ou non des OVNIS, ils ne savent pas si cela existe ou pas, ce n’est pas leur passion ou leur centre d’ intérêt mais ne sont pas réfractaires pour autant.Ils ont une position neutre par rapport à cela.

C’est leur première observation de ce type.


Observation nocturne , heure :22h00.

Météo : temps chaud en journée mais assez doux la nuit, T° estimée à 22h00, autour de 25°C . Ciel dégagé, vent nul.

Visibilité: parfaite.

Eclairage public seulement sur les voies de circulation.

Aucun événement artificiel  comme par exemple : de lâcher de ballons, lampes thaïlandaises ou encore de projection de type holographique, lasers ou autres .

Aucun animaux présents au moment de l’observation.

Aucun dérèglement magnétique avant,pendant ou après l’observation signalée. Aucun décalage horaire ou de missing time ( temps manquant).

 


Portrait robot du phénomène observé:

Visuel : Objet en forme de V ( triangle énorme)

Couleur: blanc

Vitesse estimée: rapide avec accélération  très rapide.

L’objet était silencieux.

Aucune trace dans le ciel ou au sol laissée par cet objet.

Dimension : difficile à dire mais très grand comme un terrain de football approximativement.

Distance estimée de l’objet :  haut dans le ciel- altitude qui se situe au niveau des avions de ligne long courrier.

Durée de l’observation estimée entre 5 secondes et 10 secondes environ.

L’objet n’était pas entouré de halo lumineux.

L’objet n’éclairait pas le sol.

Il a disparu d’un coup.

L’objet n’ a pas disparu dans quelque chose.

Aucun autre objet n’est apparu ensuite ou pendant cette observation. Un seul objet vu pendant l’observation.

Aucun avion de chasse ou hélicoptère de combat ou autre pendant et après l’observation.


Récit du témoin No1- ( GS):

«  Il était environ 22 heures,nous étions  assis avec mon épouse sur une plage qui est située entre les villes de Bandol et de Sanary .Il faisait bon, la température était de 25 degrés environ, le ciel était dégagé et il n’y avait pas de vent. Sur la droite côté Bandol, j’aperçois dans le ciel très haut quelque chose en forme de V,énorme qui s’approche de notre direction. C’est beaucoup plus gros qu’un avion de ligne ( terrain de foot), la forme en V blanc est très nette. Elle passe devant moi et arrivée sur ma gauche elle disparaît. J’ai l’impression que ce V montre très très vite ,ceci a duré 5 à 10 secondes.  L’objet n’émettait aucun son, aucun bruit.J’atteste les faits qui se sont produits.   Rédigé le: 27 /09/ 2019 par  GS.

« le  témoin souhaite reste anonyme mais il autorise la diffusion  de son témoignage  à Matisse sylvain , car il aimerai savoir ce qu’il a vu et si il y avait d’autres témoins car ceci lui paraît impensable qu’il n’y ai qu’eux qui ont observé cette chose. »

Récit du témoin No2- (ME) :

« Il devait être environ 22 heures sur la plage de Bandol. Je regardai les étoiles, et là, j’ai vu un grand V très lumineux et silencieux, d’une rapidité éclair. Subjuguée par la vue de ce phénomène,je n’ai pas eu le temps de prendre mon téléphone . Ce silence ,cette rapidité ,cette lumière dans ce ciel dégagé ! J’ai encore cette image de ce V si rectiligne. Et il a disparu en à peine 10 secondes ! J’atteste sans exagération les faits qui se sont produits.  Rédigé le: 27 /09/ 2019 par ME.

« la  personne souhaite aussi restée anonyme mais elle autorise la diffusion  de son témoignage  à Matisse sylvain et le partage de celui-ci pour un appel à témoins.


 

                                             Affaire suivie – enquête en cours – par Matisse sylvain :

Le dossier est archivé et nous recherchons d’autres témoins éventuels et d’autres informations complémentaires avec ou non des pièces à conviction. Le couple de témoins n’ a pas pensé à filmer ou photographier l’événement si soudain et rapide.

 

Me contacter via ma boîte mail : investigation.oanis@gmail.com

Publié 22 octobre 2019 par Era dans Appel à témoins

%d blogueurs aiment cette page :