Archives du tag ‘FAA

Octobre 2017 : Un intrus non-identifié dans l’ Oregon aux U.S.A .

Le remplacement de longerons sur le F-15C étendrait sa durée de vie au milieu des années 2030, prétend Boeing . (photo: U.S. Air Force)
Crédit-image et information- ainonline.com

Le quotidien Ouest France a publié un fait divers hors du commun le  Vendredi 17 Novembre 2017 qui nous intéresse ici .

L’Ouest de l’Oregon situé aux état-unis proche géographiquement de l’océan pacifique a été le théâtre d’une intervention aérienne le 25 octobre 2017.

Le NORADNorth American Aerospace Defense Command)  ( Le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord), a été sollicité par l’Agence fédérale de l’aviation des États-Unis (FAA) pour intercepter un avion inconnu qui n’avait ni  plan de vol, ni même un transpondeur d’identification, qui aurait permis son identification. Après l’échec des tentatives de communication avec l’appareil, les stations du contrôle aérien ont déclenché l’alarme à la FAA qui dut s’en remettre au NORAD.

L’intrus était à une altitude située entre 10 000 et 12 000 mètres, qui est le couloir des vols commerciaux.

Mais voilà, aucune trace de l’appareil ! L’US Air Force (l’armée de l’air américaine) a même envoyé plusieurs chasseurs intercepteurs F-15C pour tenter de repérer le mystérieux avion, décrit simplement comme un « objet volant de couleur blanche ». Mais toujours rien.

 Quelques témoins et beaucoup de rumeurs

Les rumeurs ont rapidement fusé sur internet. Certaines évoquent même un possible trafic de drogue. Les rares informations collectées sur cet appareil non identifié concernent sa vitesse : celle d’un avion de ligne classique. « Quelques équipages ont pu le suivre visuellement. Mais personne n’a pu le voir d’assez près pour reconnaître de quel type  d’avion il s’agissait », selon un des pilotes.

Quelques pilotes ont pu le repérer brièvement sur leur radar, mais impossible de le suivre pour autant. « Le dernier avion à le voir devait descendre à l’aéroport de Portland et l’a perdu de vue. » C’était au-dessus de la vallée de Willamette, direction nord.

« Les chasseurs ont volé un certain temps, mais ne l’ont pas trouvé. Et c’est tout. » Pourtant, ce vol pourrait constituer une violation de l’espace aérien, et constituer une menace pour la sécurité des États-Unis.


Investigations 

Crédit image de la carte de L’ Oregon
voyagesphotosmanu.com

L’ Oregon est situé sur la côte Pacifique entre les États de Washington au nord, de Californie au sud, du Nevada au sud-est, et de l’Idaho à l’est. Ses frontières au nord et à l’est suivent pour l’essentiel les cours du fleuve Columbia et de la rivière Snake. Maps

L’US NAVY possède une base navale située à Apra  Harbor   dans le Pacifique sur l’île de Guam .

Jusqu’en  en octobre 1944 cette base d’opérations de la Marine sous l’appellation Naval Operating Base,elle est surnommée The Pacific Supermarket. La base navale de Guam accueille le commandement du Submarine Squadron 15.

Les différents commandements implantés sont:

  • Submarine Squadron 15 (en)
  • US Coast Guard Sector Guam
  • Naval Special Warfare Unit One
  • Military Sealift Command Ship Support Unit Guam
  • United States Navy Explosive Ordnance Disposal (en) Mobile Unit FIVE
  • Navy Munitions Command East Asia Division Unit Guam
  • Naval Airborne Weapons Maintenance Unit 1
  • Naval Communications Station Guam
  • Helicopter Sea Combat Squadron Two Five
  • Explosive Ordnance Disposal mobile Unit Five

Position géostratégique:

La ligne allant  de Pearl Harbor à Manille aux Philippines  est jalonnée par les atolls de Midway,  Wake et Guam.

Guam, est équipé d’un bouclier anti-missiles THAAD.

La superficie de l’océan Pacifique atteint 181 millions de kilomètres carrés, soit la moitié de tous les océans et plus du tiers de la surface du globe, qui totalise 510 millions de kilomètres carrés.

Concernant cet océan outre les états-unis , le japon, la chine , la Russie, les Pays Bas, la France etc, le secteur présente un vif intérêt à cet égard  .

Alors il n’est pas étonnant que les USA prennent ce type d’intrusion au sérieux. Maintenant, ceci ne nous dit pas la nature exacte de l’intrusion. 

N’oublions pas ce petit détail d’importance . Pyongyang  ( Corée du Nord) a présenté en août 2017 son projet détaillé pour tirer une salve de quatre missiles au-dessus du Japon vers le territoire américain de Guam, ceci peut-être  un indicateur lorsque l’on observe les tensions internationales en ce moment même.

Des essais  ou et des manœuvres sont ils effectués par l’armée américaine  à l’insu des civils ?

Cette partie géographique est elle testée par les rivaux des américains? 

A moins que ceci ne soit l’oeuvre  d’un véritable OVNI , voire d’un O.A.N.I. Si tel est le cas, alors toutes les raisons sont envisageables autant que l’origine de cette incursion dans l’Oregon proche du pacifique.


Références

lapresse.ca

Ouest france

wikipédia 

persee.fr

©2017


Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le :21/11/2017 à :15h40.

 

Vidéo d’OVNI tout juste rendue publique par la marine chilienne.

EVOGOL AT ENGLISH WIKIPEDIA à Mejillones, au Chili. hélicoptère Cougar AS 532SC de la marine Chilienne

 Credit photo / EVOGOL AT ENGLISH WIKIPEDIA
à Mejillones, au Chili.
hélicoptère Cougar AS 532SC de la marine Chilienne

Article source:huffingtonpost.com/

01/05/2017 11:19 am.

05 janvier 2017  

Traduction Sylvain pour cropped-capture2.jpg: ( avec l’aide des traducteurs en ligne) le 06-01-2017 

Une vidéo exceptionnelle de neuf minutes de la Marine à propos d’un OVNI affichant un comportement très inhabituel, étudié par les autorités chiliennes depuis deux ans, est maintenant diffusée au public. Le CEFAA – l’agence gouvernementale chilienne qui enquête sur les ovnis, ou UAP (phénomènes aériens non identifiés), a été chargé de l’enquête. Situé au sein de la DGAC, l’équivalent de notre FAA mais sous la juridiction de l’armée de l’air chilienne, CEFAA dispose de comités d’experts militaires, de techniciens et d’universitaires dans de nombreuses disciplines. Aucun d’entre eux n’a pu expliquer l’étrange objet volé et capturé par deux officiers expérimentés de la Marine à partir d’un hélicoptère.

L’agence gouvernementale chilienne rend toujours ses cas publics lorsque l’enquête est terminée et reconnaît l’existence de l’UAP lorsqu’une affaire mérite une telle conclusion. Le général Ricardo Bermúdez, directeur du CEFAA au cours de l’enquête, m’a dit: «Nous ne savons pas ce que c’était, mais nous savons ce qui ne l’était pas.» Et «ce qui ne l’est pas» comprend une longue liste d’explications conventionnelles.

Voici ce qui s’est passé:

 Le 11 novembre 2014, un hélicoptère de la Marine Chilienne (Airbus Cougar AS-532) effectuait une mission de patrouille de jour en volant vers le nord le long de la côte, à l’ouest de Santiago. À bord se trouvaient le pilote, un capitaine de la Marine (avec de nombreuses années d’expérience en vol) , et un technicien de la Marine qui a testé une caméra infrarouge MX-15 HD Forward Looking Infra Red (FLIR) de WESCAM, utilisée le plus souvent pour  »  De  la reconnaissance « , selon le site Web du produit. L’avion volait à une altitude d’environ 4 500 pieds  ( 1371, 6 m ) par un après-midi clair avec une visibilité horizontale illimitée, la température de l’air à cette altitude était de 10 ° C (50 ° F). Il y avait une base de nuage au-dessus à 10.000 pieds(3048m) , et une couche de stratocumulus, des nuages situés en-dessous. L’hélicoptère volait à environ 132 nœuds( 244,464 km/h -245 km/h environ).

À 13 h 52, pendant le tournage sur le terrain, le technicien a observé un étrange objet volant se situant à gauche sur l’océan. Bientôt les deux hommes l’ont observée à l’œil nu. Ils ont remarqué que la vitesse et l’altitude de l’objet semblaient être à peu près identiques à celles de l’hélicoptère et ont estimé que l’objet se trouvait à environ 35-40 km (55-65 km). Il voyageait W / NW, selon le capitaine. Le technicien a orienté la caméra sur l’objet immédiatement et a zoomé avec l’infrarouge (IR) pour une meilleure clarté.

 Credit illustration/COURTESY CEFAA La route de l'hélicoptère en suivant les coordonnées affichées par la camera.

Credit illustration/COURTESY CEFAA
La route de l’hélicoptère en suivant les coordonnées affichées par la camera.

Peu de temps après, le pilote a contacté deux stations radar – l’une à proximité de la côte et l’autre qu est le principal système de contrôle de la DGAC (Ground Radar primaire) à Santiago – pour signaler le trafic inconnu. Aucune station ne pouvait le détecter sur le radar, bien que les deux aient facilement pris l’hélicoptère. Les contrôleurs de la circulation aérienne ont confirmé qu’aucun trafic, civil ou militaire, n’avait été signalé dans la zone et qu’aucun aéronef n’avait été autorisé à voler dans l’espace aérien où l’objet était situé. Le radar embarqué était également incapable de détecter l’objet, et le radar de la caméra ne pouvait pas le verrouiller.

Le pilote a essayé à plusieurs reprises de communiquer avec l’UAP, en utilisant la bande passante multi-nationale, civile conçue à cet effet. Il n’a reçu aucune réponse. Le technicien a filmé l’objet pendant neuf minutes et douze secondes, principalement en IR. Ce capteur produit une vidéo en noir et blanc dans laquelle les tons noir, blanc et gris sont directement liés à la température. IR détecte la chaleur, et plus la matière filmée est chaude, plus elle apparaît sur l’image. Les officiers ont arrêté la caméra quand ils ont dû retourner à la base et l’objet a disparu derrière les nuages.

La Marine a immédiatement remis les images à la CEFAA, et le général Bermúdez, accompagné du chimiste nucléaire Mario Avila, membre du comité scientifique de la CEFAA, a interrogé les deux officiers de leur base navale. «J’ai été très impressionné par ces témoins, m’a dit Avila. «C’étaient des professionnels hautement qualifiés ayant de nombreuses années d’expérience et ils étaient absolument certains qu’ils ne pouvaient pas expliquer ce qu’ils voyaient.» Les deux délégués ont également fourni des rapports écrits à la base, comme cela est requis,  par le CEFAA.

Le capitaine de la Marine a déclaré que l’objet était une «structure plate et allongée» avec «deux projecteurs thermiques « comme des décharges » qui ne coïncident pas avec l’axe du mouvement». Le technicien l’a décrit comme «blanc avec une forme semi-ovale dans l’axe horizontal. »

Mais il y a une composante supplémentaire qui rend ces images particulièrement unique: «Dans deux cas, il a déchargé un type de gaz ou de liquide avec une piste thermique ou un signal thermique élevé», a déclaré le technicien. Après le tournage pendant environ huit minutes, l’éjection étonnante d’un énorme panache d’un matériau très chaud est capturé sur la vidéo, traînant derrière l’objet. (Le panache s’est mélangé dans les nuages quand vu en HD.) Une autre éjection s’est produite des moments plus tard. Il est en effet bizarre de regarder cela sur la vidéo.

Credit photo/COURTESY CEFAA La vidéo représente deux lumières circulaires blanches connectées ou des points chauds, libérant beaucoup de chaleur (à gauche). Cette image faisait partie d'une analyse réalisée par l'astrophysicien Luis Barrera. «Envoltura» signifie «enveloppe».

Credit photo/COURTESY CEFAA
La vidéo représente deux lumières circulaires blanches connectées ou des points chauds, libérant beaucoup de chaleur (à gauche). Cette image faisait partie d’une analyse réalisée par l’astrophysicien Luis Barrera. «Envoltura» signifie «enveloppe».

Les trois extraits vidéo  ( captures) sont dans l’ ordre chronologique :

Plus tard, j’inclus la vidéo complète de dix minutes. Notez que l’appareil passe parfois du mode IR en mode HD. Je recommande de regarder ces clips vidéo silencieux sur un grand écran. Le premier montre l’objet en mouvement. La caméra a capturé cela pendant environ huit minutes avant l’affichage spectaculaire dans la prochaine vidéo. (Cliquez sur « retour à la vidéo youtube » à la fin pour empêcher une nouvelle vidéo sans lien de démarrage.)

Credit photo/ COURTESY CEFAA L'objet s'est éloigné du panache massif qu'il a éjecté quelques instants plus tôt.

Credit photo/ COURTESY CEFAA
L’objet s’est éloigné du panache massif qu’il a éjecté quelques instants plus tôt.

Ce clip montre la première expulsion du matériau chaud de l’objet et le mouvement de l’objet loin du panache:

Vidéos huffingtonpost.com via  Youtube

Mise en ligne le 3 janv. 2017 Pour l’article officiel de la journaliste d’investigation Leslie Kean expliquant cette vidéo d’OVNI (publiée par la Marine Chilienne),

Objet de clip de la Marine seul (voir article de Leslie Kean pour backstory)

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

S i cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

La deuxième expulsion s’est produite à la fin de la vidéo:

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Au cours des deux années suivantes, au moins huit rencontres quelque peu litigieuses ont eu lieu avec des membres du comité scientifique de la CEFAA déconcerté,  parmi les membres présents il y avait  le général de l’armée de l’air actif qui dirige la DGAC. Selon le directeur des affaires internationales du CEFAA, José Lay, le ton général des réunions a été l’étonnement: «Qu’est-ce que c’est que ça? Que diable est cela ? »» Aucun accord ne pourrait être atteint pour expliquer la vidéo – les théories que l’on a proposé ont été exclu par les données.

Source

barre dorée

Rejoignez nous sur notre groupe facebook

oanis

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le :06/01/2017 à :14h25.

cropped-capture2 (1)

%d blogueurs aiment cette page :