Archives du tag ‘Trump

O.A.N.I en 2020 dans la continuité de nos intentions.

Chronique administrateur Sylvain.

Élevons notre conscience et celle d’autrui

bann oani

Permettez moi d’abord de vous souhaiter le meilleur pour l’année 2020.

Matisse sylvain webmaster et auteur – Crédit photo / revue Sparse par Cédric de Montceau © 2019 photo soumise à autorisation pour être reprise.

Nous commençons l’an 2020 avec cette nouvelle bannière (voir ci-dessus) de notre site web utilisée en entête de celui-ci désormais . Nous remercions Alex Esco notre ami qui a réalisé ce bandeau pour notre site web et notre groupe Facebook du même nom créé pour la partie interactive de celui-ci où les gens peuvent échanger librement.

En regardant dans notre rétroviseur Era et moi nous nous sommes enrichis de connaissances , de savoir et nous avons rencontré des gens formidables lors de nos déplacements en faveur de l’ufologie.

Nous nous sommes exprimés dans des médias (journaux , revues, ou sites web professionnels ou amateurs) et aussi en public lors de salons ou de réunions ufologiques ( rencontres ou repas) .

Le partage de l’information doit continuer et bien au delà de nos sites web respectifs.

Nous vous remercions pour votre fidélité, votre sympathie et votre confiance et vos encouragements envers nous.

La recherche d’informations n’a jamais cessé en ce qui nous concerne , simplement l’intensité varie au gré de notre quotidien et de ses aléas,ni plus ni moins.

2019 s’est achevée avec la sortie de mon second livre intitulé O.A.N.I Compléments d’investigation aux éditions SAINT MARTIN.

J’ai décidé de dédier ce livre aux lanceurs d’alerte afin de rendre hommage à ces femmes et à ces hommes qui se sont impliqués pour faire éclater des vérités , des agissements de certaines personnes ou institutions gouvernementales peu scrupuleuses et sans foi ni loi quelquefois au détriment des populations et ou de l’ensemble de notre planète si rare dans notre galaxie et si fragile. Les affaires inexpliquées dont les O.V.N.I s, et les O.A.N.I s et les autres phénomènes inexpliqués souffrent d’opacité c’est le moins que nous puissions dire .

Peu à peu notre ténacité va être récompensée, car les choses, les événements évoluent en notre faveur .

Les gens comme nous qui s’impliquent, ils ont un certain mérite à informer une population incrédule, qui œuvrent pour que la lumière absolue soit faite autour des mystères enfouis et négligés , niés , cachés ou édulcorés depuis bien trop longtemps par les gens du pouvoir, ceux qui savent et ceux qui décident ce qui est bon pour eux à notre détriment !

Des personnes comme E . Snowden, J . Assange , Gary Mc Kinnon, Robert Lazar, Phil Schneider etc ont payé le prix très cher de leurs divulgations , c’est ainsi que ces gens et d’autres qui ont osé, méritent notre respect !

La liberté a un prix celle de l’expression aussi !

Nous vivons une époque charnière, mouvementée en choses positives et négatives.

Le spectre de la guerre nous menace encore et toujours, mais aussi celui des incidents industriels de grande ampleur celui du climat dont l’homme n’est pas responsable pour le coup, mais il est responsable de la pollution de l’eau et de l’air et des poisons qu’il fabrique ,propage et consomme .

Le combat des ufologues car cela en est un, s’avère une nécessité. En effet grâce à eux qui s’appuient sur une loi américaine, nous obtenons de vraies informations sur la liberté de l’information FOIA ( Le Freedom of Information Act (en français, loi d’accès à l’information), au sujet difficile des OVNI s et des phénomènes aériens anormaux ( UAP en anglais ) .

Nous avons avec ma compagne ERA , co – administratrice de ce site web ici, axé principalement nos recherches sur l’environnement marin dont deux ouvrages sont sortis à ce jour et qui représentent une sorte de journal de bord pour enquêteurs et chercheurs passionnés.

Nous dévoilons et développons pas mal de choses dans ces livres , nous présentons nos recherches, mes convictions, nos doutes notre réflexion et nous suggérons des pistes et des hypothèses qui demandent seulement une validation ou une invalidation, afin d’avancer objectivement dans notre quête.

Les Observations Aquatiques Non -Identifiées sur lesquelles se trouvent les Objets aquatiques Non -Identifiés O.A.N.I ) ou les( Objets Sous Marins Non-Identifiés OSNIS)ou encore les Objets volants Non-Identifiés Amphibies ainsi que les AVNI ( Armes Volantes Non-Identifiées) pour nommer ces choses ou ces phénomène étranges par différents acronymes sont nos cibles .

Entre science et technologie se situe une frontière invisible, celle de l’impalpable ,des choses qui sont impossibles à prouver , ceci est rangé à tort ou à raison au rayon de l’ésotérisme ou du paranormal .

Notre but est de défricher le terrain et de mettre un peu d’ordre dans tout cela. Ceci est plus facile à dire qu’à faire. En attendant notre travail concernant le milieu marin, remonte depuis au moins le : 21-1-2012 date de création de Investigation océanographique et OANI s ,ce blog que vous lisez actuellement.

Parmi les informations que nous cherchons trouvons et diffusons au travers de nos sites web ou de mes livres, vous découvrez ou pas, les avancées technologiques, les nouveaux témoignages ufologiques ou bien encore des ajouts en guise de compléments d’informations de certains dossiers UFO , puis des programmes spéciaux,spatiaux ou des projets initiaux militaires , scientifiques,industriels.

Nous avons la chance d’avoir le soutien de Nick Pope que nous ne présentons plus. Il a eu la gentillesse de préfacer mon second ouvrage et nous suivons de près ses interventions publiques et ses diffusions et le cas échéant nous le questionnons sur son avis par rapport à un article ou un événement .

Ceci m’a mène tout naturellement à vous parler en bref de l’ AATIP( Advanced Aerospace Threat Identification Program), en français : Programme d’identification des menaces aérospatiales avancées.

Ceci est un dossier brûlant et important que nous suivons depuis le début comme certaines autres personnes.

Pourquoi cette affaire nous incombe tant ?

Tout simplement elle met en avant l’US Navy ce corps d’armée américain qui représente la marine militaire des états-unis d’Amérique.

Nous sommes persuadés que dès le début de l’étude des OVNI cette institution est concernée et même mieux, elle est impliquée au plus haut niveau , quoi qu’il en soit elle sait beaucoup de choses autant que l’US Air force (armée de l’air américaine) voire beaucoup plus. Et il n’est pas déraisonnable de penser que la Navy surveille de très près des phénomènes qu’elle explore, et probablement qu’elle exploite par la même occasion pour son propre compte , ceci n’est pas prouvé mais je ne l’exclus pas.

Mais surtout elle a récupéré d’une manière ou d’une autre des objets, des éléments, de la matière pour fabriquer des vaisseaux, des armes, des systèmes de brouillage, et a confectionné des applications, ceci est maintenu sous silence.

La clé des OANI et certainement des OVNI doit se situer dans ce secret.

Mon second ouvrage mentionne ce dossier, comment pouvait- il en être autrement ?

Mais celui ci évolue et ainsi il est très loin d’avoir livré tous les ingrédients .

Nous avons relevé dans nos informations grappillées ici ou là un certain nombre d’éléments dont certains ne sont pas prouvés mais restent néanmoins une probabilité , une suspicion pour nous, voici en résumé ceci :


Crédit du média britannique Metro UK.

Traduction :

bann oani

Des pilotes de la Marine américaine ont vu des ovnis presque quotidiennement en 2014 et en 2015. (Photo: Département américain de la Défense) via Metro UK

La US Defense Intelligence Agency ( DIA) a publié des documents qui exposent une partie du travail effectué lors d’un projet de recherche OVNI top secret. Dans une lettre adressée à un comité du Congrès présidé par feu le sénateur John McCain en 2018, la DIA a expliqué une partie du travail effectué lors d’un projet appelé Advanced Aerospace Threat and Identification Program (AATIP). « Le but de l’AATIP était d’enquêter sur les menaces étrangères d’armes aérospatiales avancées du présent aux 40 prochaines années », explique la lettre. Le monde a entendu parler d’AATIP pour la première fois lorsque des images d’une rencontre entre un avion de chasse F / A-18 Super Hornet et un ovni de forme ovale voyageant à une vitesse étonnante ont été publiées.

Et en 2016, le New York Times a révélé que le programme s’est déroulé de 2007 à 2012 et a reçu un financement annuel de 22 millions de dollars. L’AATIP était dédié à l’exploration de «phénomènes aériens inexpliqués» et aurait écrit un rapport de 490 pages qui a rassemblé des observations d’OVNIS du monde entier. Mais il n’est pas clair si le plan secret enquêtait sur les étrangers ou explorait les menaces posées par des puissances étrangères. Les derniers documents ont été obtenus par Nick Pope, un chercheur britannique qui dirigeait le bureau des ovnis du ministère de la Défense.

Le Pentagone a secrètement étudié les technologies OVNI «  exotiques et sophistiquées  », révèle une lettre explosive N. Pope a déclaré: «Bien qu’il s’agisse d’une autre pièce intrigante du puzzle, elle ne nous donne toujours pas de réponse définitive à la question de savoir si l’AATIP est un programme qui examine les menaces aérospatiales de prochaine génération, ou si, comme cela a été affirmé,« menaces avancées des armes aérospatiales étrangères »est un langage codé pour les ovnis. «Peut-être que la vérité se situe quelque part entre les deux.

Ce programme secret a recueilli des informations sur au moins trois observations d’avions se déplaçant à des vitesses impossibles qui ont été enregistrées par des aviateurs ou des militaires américains. Dans l’incident le plus célèbre révélé lors de la découverte de l’AATIP, deux pilotes de la Marine ont poursuivi un «objet ovale blanchâtre, de la taille d’un avion commercial». Cet OVNI ‘Tic Tac’ a été observé au large de San Diego en 2004 et suivi de deux par des jets lancés depuis l’USS Nimitz. Depuis ce rapport, les détails des travaux étranges et presque incroyables effectués par l’AATIP ont lentement coulé dans le domaine public. Et pendant ce temps, Metro a travaillé en étroite collaboration avec Nick Pope, un ancien enquêteur sur les ovnis du ministère de la Défense, pour couvrir toutes les révélations.

Maintenant, il a posé quatre questions qui doivent être résolues afin que nous puissions résoudre le mystère OVNI une fois pour toutes.

Twitt de Nick Pope

@nickpopemod

Comme beaucoup de gens le savent maintenant, pour une partie de l’ épisode de « Countdown to Disclosure », j’ai interviewé et nous avons discuté des récentes remarques du président sur les OVNIS, les observations de l’US Navy, les attitudes des médias et plus encore.

Il a déclaré à Metro: «  Nous avons récemment passé le deuxième anniversaire de l’histoire du New York Times révélant l’existence de l’initiative AATIP (Advanced Aerospace Threat Identification Program) du Pentagone, et au cours de ces 2 dernières années, le phénomène OVNI est sorti de la frange et dans le courant dominant. «  Les attentes sont élevées que 2020 apportera de nouvelles révélations, mais il est difficile pour la communauté OVNI et le grand public de naviguer dans cette histoire complexe. Il y a une surcharge d’informations, avec tellement de données que la plupart des gens ont du mal à identifier les parties de l’histoire qui sont non seulement intéressantes, mais importantes.

«Pour aider les gens à se concentrer sur les problèmes clés, j’ai utilisé mes connaissances initiales d’avoir dirigé le projet OVNI du gouvernement britannique pour identifier quatre questions critiques. Les réponses dissiperaient une grande partie de la confusion. »

Bien sûr, il convient de se rappeler que nous n’avons pas encore d’explication officielle des observations. L’avion avancé pourrait être des machines volantes expérimentales construites secrètement par le gouvernement américain ou même l’un de ses ennemis. L’année dernière, nous avons découvert un brevet accordé à l’US Navy pour un avion exotique qui utilisait la technologie de «  réduction de masse  » pour réduire sa masse et réduire l’inertie (la résistance d’un objet au mouvement) afin qu’il puisse zoomer à grande vitesse. Bien que nous ne sachions pas si la technologie brevetée a été utilisée dans un véritable avion, l’invention était si avancée qu’elle ressemblait aux mécanismes anti-gravité trouvés dans les films de science-fiction.

Les chercheurs de l’AATIP ont également étudié les trous de ver, le camouflage d’invisibilité, les entraînements de chaîne et les armes laser à haute énergie lors d’une sonde dans l’UAP. Alors que se passe-t-il vraiment dans notre ciel? Voici les questions que Nick Pope espère résoudre cette année afin de percer le mystère une fois pour toutes.

Quelle est la «meilleure évaluation» actuelle du gouvernement américain des objets représentés dans les 3 vidéos de l’US Navy? «Tout le monde a posé la mauvaise question. Les gens demandent « quels sont les objets » et cela ouvre la porte à des réponses telles qu’une déclaration précédente d’un porte-parole qui a déclaré: « La marine considère les phénomènes contenus / décrits dans ces trois vidéos comme non identifiés ». «Très bien, mais nous savons que le président Trump et divers sénateurs ont été informés à ce sujet et je sais par mon expérience de MoD en tant que briefer que vous n’entrez jamais dans de telles réunions avec une évaluation qui ne va pas plus loin que« nous ne savons pas ». «C’est parce que même si c’est vrai, la question de suivi est:« Très bien, mais quelle est votre meilleure évaluation actuelle? » «Et lorsque vous avez affaire à des hauts dirigeants politiques, vous devez simplement avoir quelque chose de significatif à offrir, lorsque cette inévitable question est posée. La meilleure évaluation peut être erronée – pensez aux armes de destruction massive irakiennes – mais il y en aura absolument une!

Quelle est la vérité sur les «méta matériaux»?

Les premiers rapports des médias sur l’AATIP parlaient de la modification des bâtiments de Bigelow Aerospace – la société qui a obtenu le contrat AATIP de la DIA – pour stocker des matériaux qui auraient récupéré de l’UAP, appelés méta matériaux. «Juste au moment où cette histoire était rejetée avec la suggestion que les débris étaient principalement des documents envoyés par des témoins et des chercheurs d’OVNIS au fil des ans, Luis Elizondo a déclaré que si certains documents provenaient effectivement du public, d’autres provenaient de« sources gouvernementales ». «  En outre, il a été révélé que l’armée américaine avait signé un accord de recherche et développement avec la To The Stars Academy of Arts & Science de Tom DeLonge – le groupe à but non lucratif pour lequel Luis Elizondo et d’autres acteurs clés de l’AATIP travaillent maintenant. Ce n’est pas la première fois que les militaires semblent intervenir pour que l’histoire continue, juste au moment où les choses s’éteignaient. C’est intéressant, car cela renverse la situation habituelle où les militaires essaient de minimiser ou de tuer des histoires d’OVNIS.

«L’analyse du rapport isotopique et la diffraction des rayons X seront en mesure de déterminer si l’un de ces matériaux a été dans l’espace ou s’il y a quelque chose d’inhabituel dans leur structure. Ces tests sont si évidents qu’ils doivent déjà avoir été effectués. On pourrait s’attendre à ce que l’armée américaine sache cela et connaisse les résultats, donc le fait qu’elle soit toujours intéressée est potentiellement révélateur ici.

Pourquoi le Pentagone revient-il sur son admission antérieure selon laquelle l’AATIP a enquêté sur l’UAP?

Les premières déclarations officielles sur l’AATIP décrivaient ce programme comme un programme d’évaluation des «menaces aérospatiales avancées étrangères à long terme aux États-Unis» et ajoutaient «y compris des événements anormaux (tels que des observations de véhicules aérodynamiques engagés dans des manœuvres extrêmes, avec une phénoménologie unique, rapportés par les États-Unis»). Pilotes de la marine ou autres sources crédibles) ». «Une déclaration de mai 2019 au journaliste du New York Post Steven Greenstreet d’un porte-parole de l’US Navy a confirmé que l’AATIP« a poursuivi ses recherches et ses enquêtes sur des phénomènes aériens non identifiés ». « Cependant, dans une récente déclaration au chercheur sur les ovnis John Greenewald Jr., un porte-parole du Pentagone a déclaré que l’AATIP n’était pas lié à l’UAP ».

«Cela contredit l’ancien responsable de la DIA et homme de confiance de l’AATIP, Luis Elizondo, qui a déclaré que« l’AATIP était un programme 100% OVNI », ainsi que l’ancien leader de la majorité au Sénat, Harry Reid, qui a créé l’AATIP. Pour compliquer encore les choses, en janvier 2019, le Bureau des communications d’entreprise de la DIA m’a remis une copie d’une lettre de la DIA au Congrès où ils ont joint «une liste de tous les produits fabriqués dans le cadre du contrat AATIP», qui comprenait des études sur l’anti-gravité, l’invisibilité, stargates, warp drive, wormholes et the Drake Équation, ce dernier étant une construction théorique conçue pour estimer le nombre d’autres civilisations dans notre galaxie – ce n’est clairement pas quelque chose que vous auriez besoin de savoir si le problème concernait les avions russes et chinois. «Que ce soit le président ou quelqu’un au Congrès, quelqu’un doit intervenir et régler ce gâchis, car à l’heure actuelle, une partie du gouvernement dit une chose, tandis qu’une autre dit autre chose. C’est ridicule et ça fait que tout le monde a l’air idiot.

Quel est le statut de l’intérêt du Congrès dans tout cela?

«Il y a eu un intérêt pour l’AATIP et les rencontres de la marine américaine de plusieurs parties du Congrès: le Comité des services armés, le Comité du renseignement et le Comité de la sécurité intérieure. Il a également été suggéré de faire participer le sous-comité de l’espace et / ou le sous-comité des menaces et capacités émergentes. «Cependant, le fait que le Congrès dispose de deux chambres – le Sénat et la Chambre des représentants – complique les choses. Le public ne sait pas quel comité ou sous-comité – le cas échéant – a la direction actuelle de tout cela, quels documents ont été générés par cette activité du Congrès et quelle quantité de cette documentation sera diffusée en vertu de la Freedom of Information Act. «  On ne sait pas non plus si cet intérêt du Congrès se transformera en auditions formelles et, dans l’affirmative, s’il s’agira d’audiences publiques ou à huis clos, comme cela peut être le cas si une grande partie des informations sont hautement classifiées.  »

Par Jasper Hamill , journaliste scientifique et technologique Lundi 6 janv 2020 à : 13h00

Source


Rejoignez nous sur notre groupe Facebook
oanis
Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 07/01 /2020 à 18H15.
%d blogueurs aiment cette page :