Archives du tag ‘Tamu

Volcan sous-marin un dossier complété ?

Le Massif Tamu est le plus grand volcan du monde et il se cache à plus de 1.500 km au large du Japon dans le Pacifique.
(crédits photo : Will Sager)
En savoir plus: http://www.maxisciences.com/volcan/massif-tamu-le-plus-grand-volcan-du-monde-se-cache-sous-le-pacifique_art30692.html
Copyright © Gentside Découvertes

Notre ami Jean Librero  (que nous remercions) nous a proposé cet article qui étoffe ainsi notre base de données en nous instruisant sur un plan géologique. En 2013 j’avais repris un article du site web Gentside signalant ce mystère de Tamu.

Massif Tamu, le plus grand volcan du monde se cache sous le Pacifique

Autre article ( celui partagé par Jean)  sous notre bannière ci-dessous

bann oani

Tamu : l’origine controversée d’un volcan sous-marin

 Article source :pourlascience.fr/

WILLIAM SAGER|  |  POUR LA SCIENCE N° 123

La mesure des anomalies magnétiques du massif Tamu – un ancien et immense volcan sous-marin du Pacifique nord – change la vision que l’on avait de sa nature et de la formation d’une bonne partie des fonds sous-marins.

Malgré ses 83 mètres de long et ses 2 000 tonnes, le Falkor roulait violemment au milieu de grandes vagues sombres. Notre navire de recherche se trouvait à la mi-octobre de 2015 dans le nord-ouest de l’océan Pacifique, quelque 1 600 kilomètres à l’est du Japon. Nous venions d’échapper à une tempête automnale provenue de Sibérie, mais la mer était encore agitée. Assis dans le laboratoire installé sur le pont principal, je faisais de mon mieux pour empêcher mon café de souiller la carte des fonds marins étalée devant moi. Pour la énième fois, je contemplais cette carte montrant une série de bandes à peu près parallèles entourant un énorme et très ancien volcan sous-marin : le massif Tamu. Chacune de ces bandes indiquait l’aimantation – dans un sens ou dans le sens opposé – d’une partie du fond marin, mais le motif d’ensemble qu’elles formaient était pour moi une énigme. Il s’accordait mal avec les éruptions successives du Tamu telles que je les concevais…

Puis une autre vague frappa le Falkor, qui émit une sourde plainte… et je compris soudain ce qui m’échappait depuis vingt ans que j’étudiais ce grand édifice volcanique. Je suis à l’origine de son nom, que j’ai introduit dans les articles dans lesquels je lui ai donné son interprétation définitive, du moins censée l’être… Alors, ce qui m’arriva sur le pont du Falkor relevait moins du « Eurêka ! » d’Archimède que de l’onomatopée « D’oh ! » par laquelle Homer Simpson, personnage principal de la série d’animation Les Simpson, signale qu’il a encore commis une gaffe. Notre conception de la façon dont le Tamu s’est constitué était fausse !

Suite

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook

oanisMise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 27/06/2020 à 20H40.

 

%d blogueurs aiment cette page :