Archives du tag ‘soucoupe sous-marine

« C’était comme une énorme soucoupe sous l’eau »

Information envoyée par notre contact et ami Patrick Lambert 

Il n’y a pas encore de dugong le long des côtes réunionnaises même si quelques dizaines de spécimens subsistent à Mayotte. Crédit image : https://www.zinfos974.com

Ces vidéos ont été tournées ce dimanche 7 avril au Cap Lahoussaye. Une famille y passe son après-midi sur la côte escarpée lorsqu’une première masse apparaît.

Stéphanie a le réflexe de déclencher son smartphone. « C’était énorme, lorsque vous le comparez à nos pieds sur la vidéo. C’était comme une énorme soucoupe sous l’eau », en rigole-t-elle.

La stupéfaction est telle que le groupe de plagistes est distrait. « Il y a eu en tout trois passages, avec trois masses de grosseur différente. C’était comme un papa, une maman et leur petit », essaye-t-elle d’expliquer cette observation.

« Nous avons raté la deuxième masse car nous ne pensions pas que ça allait revenir. Mais nous avons eu le passage de la troisième forme », détaille-t-elle les deux séquences videos à visionner plus bas.

Stéphanie et sa famille étaient aux premières loges. Crédit photo : https://www.zinfos974.com

« Nous avons demandé l’avis de pêcheurs qui étaient un peu plus loin mais ils n’ont pas su mettre une explication sur ce que c’était », ajoute Stéphanie.

Un spécialiste de la faune marine nous livre une explication. Selon lui, il s’agirait d’un banc de poissons lapins. « Avec leur couleur verdâtre et la combinaison du reflet du soleil, ça peut donner cette couleur jaune », affirme-t-il, « même si cette couleur jaune paraît très prononcée sur la vidéo ».

L’autre avis nous vient de l’association Vie océane. Là aussi l’hypothèse d’un banc de poissons assez serré pourrait donner l’illusion qu’il s’agit d’un énorme poisson non identifié.

« Il est difficile de donner un avis à partir de ces prises de vues. Ce n’est ni un « chien des enfers », ni un « mégalodon » comme dit par les personnes qui ont fait la prise de vue ! Peut être un poisson lune ou un banc de juvéniles de poissons très serré qui donnerait cette impression de mouvement », explique Vie océane.

Après être passées devant nos spectateurs privilégiés, ces masses se sont ensuite dirigées vers l’énorme grotte située le long du cap.

Voir la vidéo

Source : Zinfos974

 

Rejoignez nous sur notre groupe Facebook
oanis
Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 10/ 04/2019 à 12h00

Publié 10 avril 2019 par Era dans documents et articles divers, Témoignages

Tag(s) associé(s) : , , ,

Disque coloré repéré au dessus d’une base sous marine à Washington

crédit image Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

crédit image – illustration :  Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Traduction Era pour: oanis

  22 Avril 1988 .…….    Base  sous-marine de Bangor à WASHINGTON

 
Aux environs de 21h20 à  21h30. (Heure avancée du Pacifique), un ou plusieurs objets, diversement décrits comme une sphère bleu-vert, une  lumière bleu-vert d’apparence Ovoïde, ou un disque avec six lumières, ont été signalés dans plusieurs points de l’Ouest de l’État de Washington.
 
Les témoins rapportent que l’objet a changé sa trajectoire de vol au moins à trois reprises, a exécuté une manoeuvre de roulement au moins à une occasion, est parvenu à un arrêt presque complet à deux endroits, a inversé sa trajectoire générale du sud au nord, et a changé d’apparence, incluant sa couleur, au moins à deux reprises.
 
Un observateur crédible  a observé l’objet passer lentement au dessus du centre de la base sous-marine de Bangor sur le canal Hood, se situant entre 32 et 48 km à l’ouest de Seattle, en passant directement au dessus des bunkers souterrains où nous pensons que les armes nucléaires sont stockées. Au-delà d’une douzaine de rapports apparemment indépendants et fiables sur les observations présumées qui ont été reçus par le National UFO Reporting Center (NUFORC) entre le 22 Avril et 11 mai 1988.

Résumé des rapports des témoins :

1. Snohomish County, WA:  un garçon de 16 ans et sa mère, situés environ entre 24-32 km au nord de  Seattle, ont observé un objet bleu vert descendre soudainement du ciel, se stabiliser en vol stationnaire avant d’accélérer au sud-sud ouest et de disparaître dans cette direction aux environs de 21h20.

2. Poulsbo, WA:  Larry Swanson, un ancien employé fédéral et spécialiste de l’informatique, qui réside à environ 400 mètres de l’angle nord-est de la base sous-marine de Bangor  aurait observé un objet en forme de disque brillamment éclairé glisser en silence au dessus de cette installation militaire aux environs de 21h22. L’objet s’est incliné légèrement de sorte que le témoin a pu voir clairement sous le ventre de l’objet. (Un graphique généré par ordinateur et fourni par le témoin figure ci-dessus).

3. Auburn, WA:  Un homme qui promenait son chien a observé une boule de lumière bleu-vert parfaitement circulaire descendre du nord vers le sud dans le ciel occidental vers 21h20  à une vitesse très élevée.

4. Puyallup, WA: Un homme se rendant  au travail a vu une boule lumineuse vive de  couleur bleu-vert descendre à un angle de 30 à 35 degrés du nord au sud dans le ciel occidental à une vitesse très élevée.

5. Shelton, WA:  un jeune père de famille a vu une boule lumineuse  bleu-vert laisser une trainée  à travers le ciel à l’ouest de l’endroit où il se trouvait.

6. Oakville, WA: Une mère et ses deux fils, conduisant à l’ouest sur la  Route Nationale  12, située à l’ouest de l’Interstate 5, a observé un objet en  « forme de disque », noyé dans un nuage de lumière bleu-vert, tracer du nord au sud dans le ciel occidental. L’objet a semblé « suivre le contour » de l’horizon, plongeant vers le bas tout à coup, puis se redressant au cours de son vol rapide vers le sud.  Selon les témoins une sorte de  «queue» a ruisselé à l’arrière de l’objet pendant un court instant. Les trois témoins pensent avoir observé trois lumières sur le dessus du disque, ainsi que  trois lumières sur le dessous.

 7. Steilacoom, WA: Une femme a vu une boule lumineuse bleu-vert tracer du nord au sud dans le ciel occidental vers 21h23.

8. Vancouver, WA:  Un homme et son épouse ont observé une  boule lumineuse  bleu-vert se déplacer lentement du nord au sud dans le ciel occidental. Apparence très particulière de l’objet qu’ils signalent entouré d’un étrange brouillard.

9. Portland, OR:  Un jeune musicien a observé une  boule lumineuse  bleu-vert se déplacer d’est en ouest dans le ciel du nord depuis son point d’observation  dans la ville de Portland, OR

10. Vancouver, WA:  Un docteur en Informatique, qui conduisait sur l’Interstate 5 a observé une  boule lumineuse  bleu-vert, qui lui a semblé descendre à la verticale  devant son automobile et planer momentanément au-dessus de l’autoroute.  Le témoin a ajouté qu’il avait connu quelques réactions émotionnelles très inhabituelles dues à l’incident.

11. Yakima, WA:  Un agent des forces de l’ordre   a observé une  boule lumineuse  bleu-vert, se déplaçant à une vitesse très élevée du sud au nord pendant environ  2 secondes.  Au cours de son observation, l’objet a soudainement changé sa couleur du vert au rouge. Le témoin pense que l’observation a eu lieu à 21h30.

barre2

Note adm:oanis

 Complément

« La base navale sous-marine de Bangor est une ancienne  base de sous-marins de la marine américaine qui a fusionné avec la station navale de Bremerton  dans la base navale de Kitsap*. »

*W

attention.823L’image ci-dessus est une illustration pour une reconstitution.

barre dorée

Sources:

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

Remerciements spéciaux au WWW.NUFORC.ORG

barre dorée

Rejoignez nous sur notre groupe facebook

oanis

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le : 15/02/2015 à : 17h10.

cropped-capture2.jpg

Le Cyclops : un nouveau sous-marin pour l’exploration des grands fonds

crédit : technofuture.canalblog.com/

crédit :
technofuture.canalblog.com/

Article source: technofuture.canalblog.com/

mercredi 12 mars 2014

Le Cyclops va-t-il révolutionner l’exploration des grands fonds ? C’est probablement l’espoir des concepteurs de ce nouveau sous-marin en fibre de carbone, prévu pour emmener cinq personnes jusqu’à 3.000 m de profondeur, durant un périple d’au maximum 8 h. Il offrira alors une vision à 180° aux deux passagers avant, grâce à son grand dôme hémisphérique. Si tout va bien, l’engin subaquatique sera commercialisé en 2016.

Il existerait à ce jour plus de 700 sous-marins en circulation dans le monde, dont 600 seraient militaires, les 100 autres étant à usage civil. Voilà les chiffres avancés par Stockton Rush, qui n’est autre qu’un passionné du monde sous-marin ayant cofondé l’entreprise américaine OceanGate Inc. en 2009. Depuis, elle met le sous-marin Antidote à la disposition de ses clients, qu’ils soient industriels, cinéastes ou chercheurs. Problème : ce véhicule subaquatique doté d’un dôme en verre ne peut pas descendre au-delà de 305 m de profondeur, ce qui limite considérablement son usage.

Pour s’affranchir de cette contrainte, et par la même occasion démocratiser l’accès aux grandes

crédit: technofuture.canalblog.com/

crédit:
technofuture.canalblog.com/

profondeurs, OceanGate s’est associée au Laboratoire de physique appliquée de l’université Washington (APL-UW) pour développer un nouveau sous-marin qui serait léger, facile à mettre en œuvre et surtout, bien plus abordable pour les personnes en ayant besoin. Après 18 mois de recherches et plus de 20 concepts imaginés, un modèle a finalement été choisi : le Cyclops. Parmi ses spécificités principales, notons qu’il est prévu pour véhiculer cinq personnes jusqu’à 3.000 m de profondeur, là où aujourd’hui seulement quelques sous-marins habités océanographiques peuvent se rendre.

Le Cyclops aura la forme d’une balle de fusil, la pointe étant dirigée vers l’arrière. L’avant sera pour sa part occupé par un dôme hémisphérique de 1,5 m de diamètre, en verre borosilicate de 10,2 cm d’épaisseur. Il offrira une vision à 180° aux deux passagers assis sur les sièges avant, qui seront d’ailleurs entrés dans le sous-marin par ce dôme. La coque de 17,8 cm d’épaisseur ne sera pas en acier, mais bien en fibre de carbone. Des tests de résistance ont déjà été conduits en partenariat avec Boeing. Ils se sont montrés concluants, témoignant ainsi que la coque pouvait être construite avec une disposition des couches de fibres (épaisseur de 0,3175 cm) qui n’engendre pas de faiblesse dans la structure.

Un sous-marin affranchi de son navire de transport

La mise en œuvre du Cyclops, qui mesure 5,5 m de long pour 3,3 m de large et 2,3 m de haut, sera facilitée par le fait qu’il ne nécessite pas de navire de transport adapté, ce qui réduit également ses coûts d’utilisation. Une fois mis à l’eau, l’engin de seulement 8,6 t adoptera une position verticale, avant de descendre à la vitesse de 100 m/mn. Les sièges des passagers et du pilote pivoteront alors de manière à ce que l’assise reste horizontale.

crédit: technofuture.canalblog.com/

crédit:
technofuture.canalblog.com/

Une fois arrivé au fond, le Cyclops se remettra à l’horizontale et pourra alors évoluer à la vitesse de 3,5 nœuds (soit environ 6,5 km/h), sachant que ses batteries lithium-polymères lui procureront une autonomie de 8 h. Elles serviront également à alimenter l’éclairage extérieur Led de 5.000 lumens. La vitesse de remontée sera de 100 m/mn. Détail d’importance, les réserves en air permettront aux cinq passagers de tenir bon 96 h durant en cas de problème.

Le Cyclops ne craint pas les ROV

Avec Cyclops, les deux partenaires espèrent faciliter l’accès aux abysses au plus grand nombre, en développant le marché des sous-marins privés. Ils visent tout particulièrement les industries pétrolières, gazières ou minières, ainsi que les exploitants pharmaceutiques, la recherche

crédit: technofuture.canalblog.com/

crédit:
technofuture.canalblog.com/

scientifique et pourquoi pas le secteur du tourisme. C’est une autre force du projet. En développant un sous-marin utile à plusieurs domaines, ses coûts de production pourraient diminuer. De quoi le rendre encore plus accessible.

 Les responsables du projet croient bien évidemment en cet engin malgré la concurrence faite par lesROV (pour remotely operated vehicle), ces robots sous-marins téléguidés par un câble depuis la surface. En effet, le Cyclops permettrait aux chercheurs de réaliser des observations directes, et ainsi de se faire une idée plus précise de l’environnement qui les entoure : par exemple, mieux connaître la position de leurs sondes dans un milieu donné. En effet, leur champ de vision ne sera pas réduit à celui d’une caméra (cas pour les ROV) ou par le faible diamètre des hublots des sous-marins plus anciens. Finalement, si tout se passe bien, la construction d’un modèle pouvant descendre à 6.000 m est prévue.

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le: 14/03/2014 à : 17h10.

cropped-capture2.jpg

%d blogueurs aiment cette page :