Archives du tag ‘oanis russie

LA MARINE RUSSE et les OANIS – Rétrospective 2010

oscarclasssubmarine31.jpg

Il y a quelques mois, la marine Russe a déclassifié des archives concernant des expériences de rencontre avec des objets non-identifiés dépassant technologiquement tout ce que l’humanité a pu produire à ce jour.

Les archives datent de l’époque du bloc soviétique et ont été compilés par un groupe spécial de la marine, chargé de collecter les incidents inexpliqués qui leur sont rapportés par les sous-marins et navires militaires. Ce groupe était dirigé par l’Amiral Nicolaï Smirnov,  Commandant de la Marine, dont les documents révèlent de nombreux cas de rencontres probables avec des ovnis.

Vladimir Azhazha, ancien Officier de la Marine et  spécialiste des ovnis, affirme que ces documents sont d’un grand intérêt : « 50% des ovnis rencontrés sont en rapport avec les Océans. 15% de plus – avec les lacs. Les ovnis auraient tendance à s’immerger dans les eaux. »

Dans un cas rapporté, un sous-marin nucléaire, qui était en mission de combat dans l’Océan Pacifique, a détecté 6 objets non-identifiés. Après que les membres d’équipage aient tenté de semer leurs poursuivants en manœuvrant, le capitaine leur ordonna de faire surface. Les objets non-identifiés suivirent la manœuvre, firent aussi surface et s’envolèrent au loin.

Yuri Beketov, retraité ancien Amiral Commandant de bord de sous-marin, se rappelle que beaucoup d’événements mystérieux ont eu lieu dans la région du triangle des Bermudes. Les instruments montraient des dysfonctionnement sans raison apparente et détectaient de très fortes interférences. L’ancien Officier de la marine affirme que cela pouvait être des interruptions délibérées provoquées par des ovnis :

« A plusieurs occasions, les instruments relevaient la présence d’objets matériels se déplaçant à des vitesses incroyables. Les calculs montraient des vitesse d’environ 230 nœuds, soit 400 Km/h. Se déplacer aussi vite est un déjà un vrai défi même à la surface des eaux. Mais la résistance de l’eau est bien plus élevé. C’était comme si ces objets défiaient les lois de la physique. Il n’y a qu’une seule explication à cela : les créatures qui les ont fabriqués disposent d’une technologie qui dépasse de loin la notre. »

Le Capitaine de 1er rang, Igor Barklay, un vétéran des services secrets de la marine commente :

« Les ovnis “marins” apparaissaient souvent partout ou nos flottes et les flottes de l’OTAN sont présents en forte concentration. Du coté des Bahamas, des Bermudes et de Porto Rico. Ils sont souvent aperçus dans les parties les plus profondes de l’Océan Atlantique dans la partie sud du triangle des Bermudes, et aussi en Mer des caraïbes.. »

Un autre endroit ou les gens ont souvent rapporté des rencontres avec des ovnis, est le lac Russe de Baïkal, le lac d’eau douce le plus profond au monde. Les pêcheurs racontent avoir vu de puissantes lumières provenant des profondeurs et des objets émergeant des eaux et s’envoler. Dans un cas cité en 1982, un groupe de plongeurs militaires qui s’entraînaient sur le lac Baikal, ont repéré un groupe de créatures humanoïdes vêtus de tenues argentées. La rencontre a eu lieu à une profondeur de 50 mètres, et les plongeurs ont essayé de capturer ces étranges créatures. 3 d’entre eux y ont perdu la vie, et 4 ont été grièvement blessés.

« J’ai pensé à des bases sous-marines et je me suis dit : Pourquoi pas ? Aucune explication ne doit être écarté, » témoigne Vladimir Azhazha. « Le scepticisme est la voie la plus facile : ne croire en rien, ne rien faire. Les gens explorent rarement les grandes profondeurs. Il est donc très important d’analyser ce qu’ils peuvent y rencontrer. »

Cependant, les responsables de la marine Russe nient toujours l’existence d’Ovnis dans les rapports d’observations. L’un d’eux a déclaré toutefois que leur origine probable provenait de témoignages de commandants de bord, décrivant la localisation d’objets d’origine « incertaine », mais terrestre.

source : http://rt.com/Top_News/2009-07-21/russian-navy-ufo-records-say-aliens-love-oceans.html

Au début de l’année 2010,   a été diffusé sur REN TV, un documentaire exceptionnel  présentant des militaires russes témoignant de leur rencontre avec des phénomènes inconnus…(http://skystars.unblog.fr/documentaires-ovni/nouveau-documentaire-russe-submerging-ufos/)

Il existe aussi des prototypes  russes qui peuvent causer des méprises…

LIEN : http://skystars.unblog.fr/2009/08/08/ovni-a-propos-de-la-declassification-en-russie/

L’ovni du Lac de Korb

Tourisme mêlé à l’ufologie

© Сollage: La voix de la Russie

© Сollage: La voix de la Russie

Un nouveau circuit touristique mis en place dans la région de Leningrad est voué au succès parmi les amateurs de l’ufologie. Les touristes sont invités à se rendre sur les lieux du crash d’un OVNI et à prendre connaissance avec la culture authentique d’une ethnie locale, les Vepses, appartenant à la famille des peuples finno-ougriens.

Les forêts de cette région sont bien connues des ufologues. Dans la nuit du 27 au 28 avril 1961 un objet non-identifié de forme cylindrique est tombé dans le lac de Korb. S’abîmant dans les eaux, il a fait encore une vingtaine de mètres en créant sous l’eau un remblai de terre d’un mètre et demi. Les fonds du lac ont été par la suite explorés par les plongeurs militaires, raconte le président de la commission ufologique de la Société géographique russe, Mikhaïl Guerstein.

« Mais l’objet qui a fait ce remblai de terre, n’était plus là. On y a cependant trouvé une anomalie intéressante. Les morceaux de glace brisée par l’objet flottaient sur la surface de l’eau et avait une couleur vive verte alors que la glace qui couvrait le lac était normale. Des échantillons de glace ont été analysés mais on n’a pas trouvé quelle était la cause de cette couleur verte. Les échantillons prélevés de la fosse et des fonds du lac n’ont rien révélé d’anormal. La seule chose anormale, c’étaient des billes très légères qui flottaient sur la surface de l’eau. Ces billes n’étaient pas d’origine végétale mais avait une composition chimique très complexe. Après des analyses, il a été supposé qu’il s’agissait d’un produite de soudure à hautes températures ».

Les habitants du voisinage racontent que la nuit suivant le crash ils ont entendu pendant quatre heures un fort bruit venant du lac. Il a été supposé que ce genre de bruit pourrait être fait par un autre objet volant venu au secours du premier OVNI.

Cette histoire datant d’il y a cinquante ans est aujourd’hui utilisée par un nouveau circuit touristique dans les forêts où sont situés les villages vepses. Les touristes pourront y participer à des fêtes traditionnelles, visiter des musées d’histoire et de culture vepses ainsi que des églises en bois, acheter des produits artisanaux, goûter à la cuisine locale sans oublier la fameuse bière. /L

Source : http://french.ruvr.ru/2012_07_10/ovni-tourisme/

logo

Source : Le site de Christian Macé – Ovni Paranormal

Lire l’article mis en ligne le 27 juillet 2012 sur le site Russe ici… :

http://www.online812.ru/2012/07/27/011/

En Français :

http://translate.google.com/translate?sl=ru&tl=fr&js=n&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&layout=2&eotf=1&u=http%3A%2F%2Fwww.online812.ru%2F2012%2F07%2F27%2F011%2F

Un écho d’OANI sous la surface

Texte qui accompagne la vidéo que Francis C a eu la gentillesse de nous traduire depuis le Russe :

A cette époque, je commandais un sous-marin nucléaire lance missiles. Quelque part sur le chemin du retour vers la base, nous avons intercepté un signal.Nous étions en surface. Il y avait du brouillard et la visibilité était nulle.Nous marchions au radar. Soudain, un objet se déplaçant à grande  vitesse sembla se rapprocher pour intercepter notre route. Le signal était fort et clair. Il était évident que ce n’était pas un obstacle. J’augmentais la vitesse pour forcer le passage, l’objet fit la même chose.  Je fis stopper les machines afin de l’éviter.En même temps, nous avons utilisé toutes sortes de signaux, des fusées éclairantes, la sirène, nous avons mis en route les générateurs et les projecteurs.Nous écoutions les rapports  » mille mètres, huit cents,six cents, quatre cents, deux cents mètres… » Nous étions tous sur le pont, le regard terrifié dirigé vers l’endroit d’où allait surgir la chose.Le sonar hurla presque  » 100 mètres !  il est entré dans un angle mort !  »  Il s’en est fallu de quelques secondes… L’objet était désormais hors de porté de l’autre côté.

Texte original :

Призраки со дна океана НЛО под Водой
«В то время я командовал атомной ракетной лодкой. Возвращались в базу где-то на траверзе Находки. Шли в надводном положении. Туман, видимость нулевая. Работает радиолокационная станция. Внезапно на ее экране появляется цель и быстро идет на пересечение нашего курса. Скорость большая. Отметка четкая. Совершенно ясно, что это не помеха. Я увеличиваю ход, чтобы проскочить. Цель – тоже. Рисковать опасно, решаю застопорить ход и пропустить ее. Помимо этого, начали подавать всевозможные сигналы: пускали ракеты, включали ревун, зажгли кормовой огонь и прожектор. Слушаю доклады: «Дистанция – пять кабельтовых, четыре… три… два… один…» Все находящиеся на мостике до боли в глазах вглядываются туда, откуда должна появиться неизвестная цель. Акустик почти кричит: «0,5 кабельтовых! Цель вошла в мертвую зону!» Напряжение страшное. Все на пределе. Проходит минута, вторая, третья. Вот сейчас цель появится с другого борта.

 

%d blogueurs aiment cette page :