Archives du tag ‘NORAD

Les OVNIS et les militaires se rencontrent encore et le Pentagone fait l’impasse!

Le New York Times a obtenu une vidéo du ministère de la Défense montrant deux avions de chasse américains suivant un objet ovale en 2004.
Crédit : lessentiel.lu/

Article source : washingtonpost.com.

 March 9 at 2:23 PM

Publié le  09 mars 2018 par C.Mellon.

Traduction Era  pour AREA 51 blog  et

 

 


Nous n’avons aucune idée de ce qui se cache derrière ces incidents étranges parce que nous n’enquêtons pas.

En décembre, le Département de la Défense a déclassifié deux vidéos documentant des rencontres entre des chasseurs F-18 américains et des avions non identifiés. La première vidéo capture plusieurs pilotes qui observent et discutent  en remarquant un engin étrange, en forme d’œuf,

planant. Apparemment il s’agirait d’une «flotte» de tels objets, selon  l’écoute radio depuis le poste de pilotage. La seconde montre un incident similaire impliquant un F-18 attaché au groupement tactique USS Nimitz en 2004.

Les vidéos, ainsi que les observations des pilotes et des opérateurs radar, semblent fournir des preuves de l’existence d’aéronefs de loin supérieurs à tout ce que possèdent les États-Unis ou leurs alliés. Les responsables du département de la Défense qui analysent les renseignements qui sont pertinents confirment plus d’une douzaine d’incidents sur  la côte Est depuis 2015. Dans une autre affaire récente, l’Air Force a lancé des chasseurs F-15 en octobre dernier pour tenter d’intercepter un avion à grande vitesse non identifié  sur le nord-ouest du Pacifique qui tournait en boucle.

Une troisième vidéo déclassifiée, diffusée par l’Académie des arts et des sciences To the Stars, une société privée de recherche scientifique et médiatique à laquelle je suis un conseiller, révèle une rencontre de la Marine non divulguée au large de la côte Est en 2015.

Est-il possible que l’Amérique ait été technologiquement dépassée par la Russie ou la Chine? Ou, comme beaucoup de gens se sont demandés après la première publication des vidéos par le New York Times en décembre, pourraient-ils être la preuve d’une civilisation extraterrestre? Malheureusement, nous n’en avons aucune idée, car nous ne cherchons même pas de réponses.

J’ai été sous-secrétaire adjoint à la défense des renseignements pour les administrations Clinton et George W. Bush et directeur du personnel du Comité sénatorial des renseignements, et je sais d’après de nombreuses discussions avec les responsables du Pentagone ces deux dernières années, que les ministères et  les organismes militaires traitent ces questions, de ces  incidents en tant qu’événements isolés plutôt que dans le cadre d’un modèle nécessitant une attention et une investigation sérieuses. Luis Elizondo, un de mes collègues à l’Académie des Étoiles, dirigeait un programme de renseignement du Pentagone qui examinait des preuves d’avions «anormaux», mais il a démissionné l’automne dernier pour protester contre le manque de données empiriques. 

Pendant ce temps, les rapports des différents services et agences restent largement ignorés et non évalués à l’intérieur de leurs cloisonnements bureaucratiques respectifs. Il n’y a pas de processus du Pentagone pour synthétiser toutes les observations de l’armée. L’approche actuelle équivaut à ce que l’armée mène une recherche sous-marine sans la marine. Cela rappelle aussi les efforts antiterroristes de la CIA et du FBI avant le 11 septembre 2001, quand chacun avait des informations sur les pirates de l’air qu’ils gardaient pour eux-mêmes. Dans ce cas, la vérité peut finalement s’avérer bénigne, mais pourquoi la laisser au hasard?

(Un porte-parole du Pentagone n’a pas répondu aux demandes du Washington Post afin de commenter , mais en décembre, l’armée a confirmé l’existence d’un programme d’enquête sur les ovnis et a déclaré qu’elle avait cessé de financer la recherche en 2012.) Le personnel militaire qui rencontre ces phénomènes raconte des histoires remarquables. Par exemple, au cours de deux semaines en novembre 2004, l’USS Princeton, un croiseur de missiles guidés utilisant un radar naval avancé, a détecté à maintes reprises des aéronefs non identifiés opérant dans et autour du groupement tactique Nimitz, qu’il gardait au large des côtes de San Diego. Dans certains cas, selon des rapports d’incidents et des entrevues avec du personnel militaire, ces véhicules descendaient d’altitudes supérieures à 60 000 pieds ( 18.288 mètres) à des vitesses supersoniques, pour s’arrêter soudainement et planer aussi bas que 50 pieds ( 15,20 m) au-dessus de l’océan. Les États-Unis ne possèdent rien de comparable pour réaliser de tels exploits.

À deux reprises au moins, les chasseurs F-18 ont été guidés pour intercepter ces véhicules et ont pu vérifier leur emplacement, leur apparence et leurs performances. Notamment, ces rencontres se sont produites en plein jour et ont été surveillées indépendamment par des radars à bord de plusieurs navires et avions. Selon les aviateurs de la marine avec lesquels je me suis  longuement entretenu, les véhicules mesuraient environ 45 pieds ( 13,700 m) de long et étaient blancs. Pourtant, ces appareils mystérieux s’éloignaient facilement des combattants en première ligne des États-Unis, sans aucun moyen de propulsion perceptible.

 Mise en ligne sur Youtube -Vidéo qui montre  un chasseur de l’US Navy  traquant un OVNI.

suite ( avec la vidéo )

 

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le 10/03/2018 à : 14h50.

Cérès libère en permanence deux geysers de vapeur d’eau et intrigue les scientifiques.

Parce qu’elle libère en permanence deux geysers de vapeur d’eau. Et, surtout, parce que quelque chose bouge à l’intérieur, si l’on en croit les ingénieurs de la Nasa
Crédit : ouest france

La NASA affirme que « quelque chose bouge » à l’intérieur de la planète Cérès

Publié le 02/12/2017 à 13:34 par Hervé Hillard pour  ouest-france.fr

Elle est la plus petite planète naine reconnue de notre système solaire, avec un diamètre de 950 km seulement. Située entre Mars et Jupiter, c’est aussi l’une des plus énigmatiques. Parce qu’elle est dotée d’une atmosphère ténue. Parce qu’elle libère en permanence deux geysers de vapeur d’eau. Et, surtout, parce que quelque chose bouge à l’intérieur, si l’on en croit les ingénieurs de la Nasa. Explications.

Une gueule couturée, boursouflée, pleine de creux et de bosses, de rides et de cicatrices. Comme tous les corps célestes, Cérès montre sans fard aux télescopes terrestres et à la sonde spatiale Dawn, lancée en 2007 pour l’observer, les ravages du temps. Seulement voilà : d’après les spécialistes de la Nasa, ses reliefs, ses failles et certains de ses petits cratères ne sont pas la conséquence de collisions avec d’autres astéroïdes ou des comètes, mais le fruit d’un matériau qui a germé de l’intérieur de Cérès vers la surface. Pour eux, « quelque chose bouge » à l’intérieur.

Suite

 


Nous incluons ce complément  hors article en guise de support cette  vidéo de la NASA via YouTube

La carte des zones d’ombres permanentes sur Cérès

La NASA a publié une vidéo montrant l’emplacement des zones d’ombres permanentes sur Cérès. Les scientifiques pensent que de la glace d’eau pourrait y être piégée. L’étude porte principalement sur l’hémisphère nord de la planète naine. Crédits: NASA/JPL-Caltech

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

 


Nous ouvrons une rubrique consacrée aux corps célestes contenant de l’eau sous toutes ses formes ( liquide, gazeuse ou de vapeur,  solide c’est à dire en état de glace etc, ceci complète ainsi les données et les différentes informations que nous partageons ici  sur notre site web . Merci pour votre fidélité.

Petits repères

La glace : elle résulte du gel de l’eau, elle se forme à 0° Celsius.

L’ EAU EN état liquide:

L’eau est à l’état liquide pour des températures oscillant entre 0° et 100° Celsius à une pression normale (1 bar).

L’eau en l’état gazeux ou en état de vapeur :

-Dès 100° Celsius à pression normale. Mais elle peut l’être aussi à température inférieure : c’est ce qui se passe au-dessus des océans lors de l’évaporation.

©décembre2017  voir mentions légales 


 

Références

NASA

JPL (NASA/Caltech)

ouest france

Investigations océanographique et oanis.


 

© 19/12/2017 

 


 

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le 19/12/2017 à :19h40.

 

Octobre 2017 : Un intrus non-identifié dans l’ Oregon aux U.S.A .

Le remplacement de longerons sur le F-15C étendrait sa durée de vie au milieu des années 2030, prétend Boeing . (photo: U.S. Air Force)
Crédit-image et information- ainonline.com

Le quotidien Ouest France a publié un fait divers hors du commun le  Vendredi 17 Novembre 2017 qui nous intéresse ici .

L’Ouest de l’Oregon situé aux état-unis proche géographiquement de l’océan pacifique a été le théâtre d’une intervention aérienne le 25 octobre 2017.

Le NORADNorth American Aerospace Defense Command)  ( Le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord), a été sollicité par l’Agence fédérale de l’aviation des États-Unis (FAA) pour intercepter un avion inconnu qui n’avait ni  plan de vol, ni même un transpondeur d’identification, qui aurait permis son identification. Après l’échec des tentatives de communication avec l’appareil, les stations du contrôle aérien ont déclenché l’alarme à la FAA qui dut s’en remettre au NORAD.

L’intrus était à une altitude située entre 10 000 et 12 000 mètres, qui est le couloir des vols commerciaux.

Mais voilà, aucune trace de l’appareil ! L’US Air Force (l’armée de l’air américaine) a même envoyé plusieurs chasseurs intercepteurs F-15C pour tenter de repérer le mystérieux avion, décrit simplement comme un « objet volant de couleur blanche ». Mais toujours rien.

 Quelques témoins et beaucoup de rumeurs

Les rumeurs ont rapidement fusé sur internet. Certaines évoquent même un possible trafic de drogue. Les rares informations collectées sur cet appareil non identifié concernent sa vitesse : celle d’un avion de ligne classique. « Quelques équipages ont pu le suivre visuellement. Mais personne n’a pu le voir d’assez près pour reconnaître de quel type  d’avion il s’agissait », selon un des pilotes.

Quelques pilotes ont pu le repérer brièvement sur leur radar, mais impossible de le suivre pour autant. « Le dernier avion à le voir devait descendre à l’aéroport de Portland et l’a perdu de vue. » C’était au-dessus de la vallée de Willamette, direction nord.

« Les chasseurs ont volé un certain temps, mais ne l’ont pas trouvé. Et c’est tout. » Pourtant, ce vol pourrait constituer une violation de l’espace aérien, et constituer une menace pour la sécurité des États-Unis.


Investigations 

Crédit image de la carte de L’ Oregon
voyagesphotosmanu.com

L’ Oregon est situé sur la côte Pacifique entre les États de Washington au nord, de Californie au sud, du Nevada au sud-est, et de l’Idaho à l’est. Ses frontières au nord et à l’est suivent pour l’essentiel les cours du fleuve Columbia et de la rivière Snake. Maps

L’US NAVY possède une base navale située à Apra  Harbor   dans le Pacifique sur l’île de Guam .

Jusqu’en  en octobre 1944 cette base d’opérations de la Marine sous l’appellation Naval Operating Base,elle est surnommée The Pacific Supermarket. La base navale de Guam accueille le commandement du Submarine Squadron 15.

Les différents commandements implantés sont:

  • Submarine Squadron 15 (en)
  • US Coast Guard Sector Guam
  • Naval Special Warfare Unit One
  • Military Sealift Command Ship Support Unit Guam
  • United States Navy Explosive Ordnance Disposal (en) Mobile Unit FIVE
  • Navy Munitions Command East Asia Division Unit Guam
  • Naval Airborne Weapons Maintenance Unit 1
  • Naval Communications Station Guam
  • Helicopter Sea Combat Squadron Two Five
  • Explosive Ordnance Disposal mobile Unit Five

Position géostratégique:

La ligne allant  de Pearl Harbor à Manille aux Philippines  est jalonnée par les atolls de Midway,  Wake et Guam.

Guam, est équipé d’un bouclier anti-missiles THAAD.

La superficie de l’océan Pacifique atteint 181 millions de kilomètres carrés, soit la moitié de tous les océans et plus du tiers de la surface du globe, qui totalise 510 millions de kilomètres carrés.

Concernant cet océan outre les états-unis , le japon, la chine , la Russie, les Pays Bas, la France etc, le secteur présente un vif intérêt à cet égard  .

Alors il n’est pas étonnant que les USA prennent ce type d’intrusion au sérieux. Maintenant, ceci ne nous dit pas la nature exacte de l’intrusion. 

N’oublions pas ce petit détail d’importance . Pyongyang  ( Corée du Nord) a présenté en août 2017 son projet détaillé pour tirer une salve de quatre missiles au-dessus du Japon vers le territoire américain de Guam, ceci peut-être  un indicateur lorsque l’on observe les tensions internationales en ce moment même.

Des essais  ou et des manœuvres sont ils effectués par l’armée américaine  à l’insu des civils ?

Cette partie géographique est elle testée par les rivaux des américains? 

A moins que ceci ne soit l’oeuvre  d’un véritable OVNI , voire d’un O.A.N.I. Si tel est le cas, alors toutes les raisons sont envisageables autant que l’origine de cette incursion dans l’Oregon proche du pacifique.


Références

lapresse.ca

Ouest france

wikipédia 

persee.fr

©2017


Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le :21/11/2017 à :15h40.

 

%d blogueurs aiment cette page :