Archives du tag ‘concombre de mer

Un concombre des mers filmé à 3000 mètres de profondeur au large de l’Antarctique.

Capture vidéo Youtube

Une étrange créature filmée à 3 000 mètres de profondeur

Article et photo source : sciencepost.fr/

Une équipe de biologistes marins nous partage aujourd’hui les premières images d’Enypniastes eximia, un concombre des mers qui ressemble étrangement à un poulet sans tête, filmé dans les profondeurs de l’océan austral, au large de l’Antarctique.

On en sait davantage sur l’espace que sur les abysses, mais les profondeurs des océans se dévoilent peu à peu à mesure que nos instruments évoluent. En témoignent ces nouvelles images. Si elle n’avait été jusqu’alors observée que dans le golfe du Mexique, il s’avère qu’Enypniastes eximia – une étrange petite créature – peut également évoluer dans les profondeurs de l’océan austral. Elle vient d’être repérée par un nouveau système de caméra sous-marine, mis au point par la division antarctique australienne.

« Nous avions besoin de quelque chose qui puisse être éjecté d’un bateau et fonctionner de manière fiable pendant de longues périodes de pression extrême dans l’obscurité totale », explique Dirk Welsford au Guardian, responsable du programme de la Division antarctique australienne. « Beaucoup d’animaux des grands fonds semblent provenir d’une autre étoile. Il en va de même pour le concombre de mer profond, qui n’est pas inconnu, mais n’a jamais été repéré dans la région de l’Antarctique oriental. Une nouvelle technologie de caméra robuste rend cela possible ».

Une caméra sous-marine capture « un monstre  ressemblant à au poulet sans tête »

Vidéo AusAntarctic via youtube

 

« Dans les profondeurs océaniques les plus sombres entourant l’Antarctique se cache le majestueux « monstre au poulet sans tête ». Enypniastes eximia, ce concombre de mer nageur, a été filmé pour la première fois dans le golfe du Mexique en 2017. Nos chercheurs ont récemment eu la surprise de voir une autre caméra filmée pour la première fois dans l’océan Austral, à une profondeur de trois kilomètres. Les caméras ont été conçues en partenariat avec l’industrie de la pêche à la palangre commerciale pour faciliter la gestion de la pêche. »

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

« Certaines des images que nous recevons des caméras sont à couper le souffle, y compris des espèces que nous n’avons jamais vues dans cette partie du monde, poursuit le chercheur. Plus important encore, les caméras fournissent des informations importantes sur les zones du fond marin susceptibles de supporter ce type de pêche et sur les zones sensibles à éviter ».

Côté anatomie, vous remarquerez la présence d’une douzaine de petites pattes permettant à l’animal de se déplacer au sol, ainsi que deux autres voiles, sortes de nageoires lui permettant de s’élever dans la colonne d’eau. La plupart mesurent entre 6 et 25 cm de long. Les plus jeunes spécimens se distinguent des adultes avec des corps translucides qui laissent apparaître leur tube digestif. Ce dernier filtre les nutriments essentiels retrouvés dans les sédiments ingérés.

Source

Via SciencePost

 

%d blogueurs aiment cette page :