Archives du tag ‘abysses

L’Atlantide, Cité Perdue

L’Atlantide et Platon
Crédit image : lesavoirperdudesanciens.com

Les OANI présents au salon du paranormal à Dijon les 8&9 septembre 2018 .
Era & Sylvain adm du site web investigation océanographique et OANIS.
Crédit photo ERA
©2018

Est-il encore utile de  présenter l’Atlantide ?

Entre légende et réalité cette énigme de Platon résiste au temps sur Terre.

Un article( cliquez sur le titre L’Atlantide selon Platon) résume un certain historique. 

Hier nous avons assisté  à Sanvignes les mines (71) avec Era et Yves Herbo à une conférence de Emilie Mondoloni ( Docteur en Sciences Humaines et Sociales, diplômée de l’Université de Grenoble, elle a toujours été passionnée par l’être humain. « J’ai d’abord approfondi cette passion par plusieurs formations et une expérience diversifiée en communication auprès d’entreprises privées, d’associations et de laboratoires de recherche dont plusieurs rattachés au CNRS. Mon parcours s’est enrichi de techniques de développement personnel, afin de prendre en compte l’humain dans sa globalité. J’ai ainsi suivi des cursus en géobiologie, Reiki Usui et lithothérapie holistique. »), dont le titre de sa conférence était :

Conférence : l’Atlantide d’hier à aujourd’hui

Elle a proposé son travail et ses arguments. Pour elle, cette cité a existé mais pas à l’époque présumée des historiens, bien avant. Cette civilisation a obtenu beaucoup de connaissances à son âge d’or et puis, elle est devenue belliqueuse , c’est ce qui a causé sa perte. Un manque de maturité et d’humilité aurait été fatal à cette cité aujourd’hui engloutie quelque part sur notre planète.

Ci -dessous nous partageons ce reportage que Emilie nous a conseillé .

James Cameron réalisateur et explorateur océanographe a toujours été fasciné par l’Atlantide.

Era et moi nous apprécions  vraiment James Cameron, aussi bien le réalisateur que l’aventurier, l’explorateur.

L’Atlantide nous séduit ce n’est pas un scoop pour les personnes qui nous côtoient.

Alors continuons nos investigations grâce à celles et ceux qui voyagent et partagent leurs explorations .

Ces supports vidéo et l’article ci-dessus permettent déjà une certaine approche de cette énigme compliquée qui divise encore à l’heure actuelle les courants de pensée.

*Nous remercions Yves Herbo d’être venu avec nous à la conférence de Emilie ainsi que Emilie pour sa disponibilité et sa simplicité.

© 21-10-2018 – Respecter les droits d’auteur, merci. 

L’Atlantide, Cité Perdue

Reportage de National Geographic via Youtube 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le- 15/ 10/2018 à 14H00.

Une véritable forteresse sous-marine découverte dans un lac en Turquie

crédit photo
National Geographic/YouTube/IHA

Merci à Chantal pour l’envoi de cet article

Un mystérieux château de 3000 ans a été découvert dans les profondeurs d’un lac en Turquie

Les villes englouties font généralement partie des légendes, mais à présent, des archéologues ont découvert les ruines d’un ancien château mystérieux, construit entre le IXè et le VIè siècle avant J.-C., se cachant dans les profondeurs du lac Van, en Turquie.

Après plus d’une décennie de recherches dans le deuxième plus grand lac du Moyen-Orient, les vestiges d’un royaume perdu ont été retrouvés sous la surface du lac. Ce sont des archéologues de l’Université Van Yüzüncü Yıl qui ont annoncé cette incroyable découverte : un vaste château vieux de 3000 ans, très bien préservé, dans les profondeurs du lac. Les chercheurs ont travaillé en étroite collaboration avec une équipe indépendante de plongeurs afin de découvrir le château.

Vidéo youtube

Underwater Fortress Discovered Under Turkish Lake | National Geographic

 Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Les villes ou les châteaux sous-marins perdus sont assez populaires dans le folklore et les légendes à travers le monde. Il en va de même pour les diverses histoires de monstres sous-marins se cachant dans les abysses des lacs profonds. Le chef de l’équipe de plongée, Tahsin Ceylan, était dans un premier temps à la recherche du monstre du lac Van. Mais, à la place, il a découvert une ville perdue. « Il y avait une rumeur selon laquelle il pourrait y avoir quelque chose sous l’eau mais la plupart des archéologues et des responsables de musées nous ont dit que nous ne trouverions rien », a-t-il expliqué.

Suite

 

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le :23/11/2017 à :20h30.

emisssion TV: sirènes de nouvelles preuves

sirenes

oanis« Notre ami du Québec Jean-Marc nous partage ce reportage, il fait suite à celui que nous avions inclus il y a un moment déjà , certains voyant une vaste supercherie.  Dans ce documentaire le principal intéressé est interviewé par l’animateur de la chaîne, chacun se fera son opinion, bon visionnage. »

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

barre dorée

Rejoignez nous sur notre groupe facebook

oanis

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le : 23/02/2015 à : 10h40.

cropped-capture2.jpg

Abysses, les alliances des profondeurs reportage de France 5

 

« Nous reprenons ce reportage que nous avons incorporé sur notre groupe facebook. Nous l’incluons ici pour celles et ceux qui ne sont pas sur ce réseau social afin que tout le monde profite de ce documentaire instructif, et intéressant. »

Reportage de France  5 via youtube

RÉSUMÉ, France  5

A bord du navire amiral de l’Ifremer, le «Pourquoi pas ?», des scientifiques explorent la vie animale à très grande profondeur au sud-ouest des Açores.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

barre dorée

Rejoignez-nous sur notre groupe facebook

oanis

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le  : 01/11/2014 à : 17h50.

cropped-capture2.jpg

Abysses, les alliances des profondeurs

Crédit photo: france5.fr

Crédit photo:
france5.fr

Sylvain Matisse Enquêteur Crédit Photo : Investigation Océanographique et Oanis« Pour la première fois en intégralité sur France 5 le 30 août à 19h, un reportage scientifique d’une durée de 55min concernant l’étude de la vie dans les  grandes profondeurs marines, près des Açores. Un reportage instructif à venir pour nos investigations.« 

Extrait vidéo source CNRS

http://www.cnrs.fr/fr/science-direct/video/video.php#29/08/2014

geysergif

Mise à jour investigation oceanographique le : 28/08/2014 à 10h45.

cropped-capture2.jpg

Le Cyclops : un nouveau sous-marin pour l’exploration des grands fonds

crédit : technofuture.canalblog.com/

crédit :
technofuture.canalblog.com/

Article source: technofuture.canalblog.com/

mercredi 12 mars 2014

Le Cyclops va-t-il révolutionner l’exploration des grands fonds ? C’est probablement l’espoir des concepteurs de ce nouveau sous-marin en fibre de carbone, prévu pour emmener cinq personnes jusqu’à 3.000 m de profondeur, durant un périple d’au maximum 8 h. Il offrira alors une vision à 180° aux deux passagers avant, grâce à son grand dôme hémisphérique. Si tout va bien, l’engin subaquatique sera commercialisé en 2016.

Il existerait à ce jour plus de 700 sous-marins en circulation dans le monde, dont 600 seraient militaires, les 100 autres étant à usage civil. Voilà les chiffres avancés par Stockton Rush, qui n’est autre qu’un passionné du monde sous-marin ayant cofondé l’entreprise américaine OceanGate Inc. en 2009. Depuis, elle met le sous-marin Antidote à la disposition de ses clients, qu’ils soient industriels, cinéastes ou chercheurs. Problème : ce véhicule subaquatique doté d’un dôme en verre ne peut pas descendre au-delà de 305 m de profondeur, ce qui limite considérablement son usage.

Pour s’affranchir de cette contrainte, et par la même occasion démocratiser l’accès aux grandes

crédit: technofuture.canalblog.com/

crédit:
technofuture.canalblog.com/

profondeurs, OceanGate s’est associée au Laboratoire de physique appliquée de l’université Washington (APL-UW) pour développer un nouveau sous-marin qui serait léger, facile à mettre en œuvre et surtout, bien plus abordable pour les personnes en ayant besoin. Après 18 mois de recherches et plus de 20 concepts imaginés, un modèle a finalement été choisi : le Cyclops. Parmi ses spécificités principales, notons qu’il est prévu pour véhiculer cinq personnes jusqu’à 3.000 m de profondeur, là où aujourd’hui seulement quelques sous-marins habités océanographiques peuvent se rendre.

Le Cyclops aura la forme d’une balle de fusil, la pointe étant dirigée vers l’arrière. L’avant sera pour sa part occupé par un dôme hémisphérique de 1,5 m de diamètre, en verre borosilicate de 10,2 cm d’épaisseur. Il offrira une vision à 180° aux deux passagers assis sur les sièges avant, qui seront d’ailleurs entrés dans le sous-marin par ce dôme. La coque de 17,8 cm d’épaisseur ne sera pas en acier, mais bien en fibre de carbone. Des tests de résistance ont déjà été conduits en partenariat avec Boeing. Ils se sont montrés concluants, témoignant ainsi que la coque pouvait être construite avec une disposition des couches de fibres (épaisseur de 0,3175 cm) qui n’engendre pas de faiblesse dans la structure.

Un sous-marin affranchi de son navire de transport

La mise en œuvre du Cyclops, qui mesure 5,5 m de long pour 3,3 m de large et 2,3 m de haut, sera facilitée par le fait qu’il ne nécessite pas de navire de transport adapté, ce qui réduit également ses coûts d’utilisation. Une fois mis à l’eau, l’engin de seulement 8,6 t adoptera une position verticale, avant de descendre à la vitesse de 100 m/mn. Les sièges des passagers et du pilote pivoteront alors de manière à ce que l’assise reste horizontale.

crédit: technofuture.canalblog.com/

crédit:
technofuture.canalblog.com/

Une fois arrivé au fond, le Cyclops se remettra à l’horizontale et pourra alors évoluer à la vitesse de 3,5 nœuds (soit environ 6,5 km/h), sachant que ses batteries lithium-polymères lui procureront une autonomie de 8 h. Elles serviront également à alimenter l’éclairage extérieur Led de 5.000 lumens. La vitesse de remontée sera de 100 m/mn. Détail d’importance, les réserves en air permettront aux cinq passagers de tenir bon 96 h durant en cas de problème.

Le Cyclops ne craint pas les ROV

Avec Cyclops, les deux partenaires espèrent faciliter l’accès aux abysses au plus grand nombre, en développant le marché des sous-marins privés. Ils visent tout particulièrement les industries pétrolières, gazières ou minières, ainsi que les exploitants pharmaceutiques, la recherche

crédit: technofuture.canalblog.com/

crédit:
technofuture.canalblog.com/

scientifique et pourquoi pas le secteur du tourisme. C’est une autre force du projet. En développant un sous-marin utile à plusieurs domaines, ses coûts de production pourraient diminuer. De quoi le rendre encore plus accessible.

 Les responsables du projet croient bien évidemment en cet engin malgré la concurrence faite par lesROV (pour remotely operated vehicle), ces robots sous-marins téléguidés par un câble depuis la surface. En effet, le Cyclops permettrait aux chercheurs de réaliser des observations directes, et ainsi de se faire une idée plus précise de l’environnement qui les entoure : par exemple, mieux connaître la position de leurs sondes dans un milieu donné. En effet, leur champ de vision ne sera pas réduit à celui d’une caméra (cas pour les ROV) ou par le faible diamètre des hublots des sous-marins plus anciens. Finalement, si tout se passe bien, la construction d’un modèle pouvant descendre à 6.000 m est prévue.

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le: 14/03/2014 à : 17h10.

cropped-capture2.jpg

James Cameron explorera le point le plus profond de l’océan

james_cameron_deepsea_challengerA bord du « Deepsea Challenger », le cinéaste canadien James Cameron vient de battre le record mondial de la plongée solo en submersible la plus profonde, à 8.200 mètres sous la surface de l’eau, au large de Papouasie Nouvelle Guinée. Mais le réalisateur de »Abyss » et de « Terminator » ne compte pas s’arrêter là. Son prochain objectif : atteindre le point le plus profond de l’océan, la fosse des Mariannes, au cours des semaines à venir.

Le point connu le plus bas de cette fosse de l’Océan Pacifique se situe à 11.034 mètres en dessous du niveau de la mer. La première et dernière fois que des hommes ont visité ces ténèbres océaniques,  il y a 50 ans, les deux explorateurs Jacques Piccard et Don Walsh ne sont restés que 20 minutes sur le plancher de l’océan. Cameron tentera l’exploit d’y passer 6 heures.

Le submersible étant équipé de plusieurs caméras et de Led, Cameron pourra filmer la vie des abysses. Car vie il y a. En 1960 Piccard et Walsh avait observé un poisson abyssal de 30 centimètres de la forme d’une sole, et une crevette.

Cameron aura beaucoup plus de temps pour observer la vie environnante. Découvrira-t-il de nouvelles espèces, voire des monstres des profondeurs océaniques qui font tant fantasmer ?

Le « Deepsea Challenger » est un submersible conçu pour plonger à pic et résister à une pression insoutenable : à 11 kilomètres de profondeurs, la pression est estimée 11.250.000 kilos par mètre carré.

deepsea_challenger

Sous l’effet de la pression, le submersible devrait même se rapetisser de 6 centimètres une fois arrivé à bon port, si l’on ose dire. La descente devrait durait une heure et demie, tout comme la remontée.

Cameron n’est pas la seule célébrité fascinée par les profondeurs océaniques. Le milliardaire britannique Richard Branson affirme qu’il possède un submersible capable de réaliser le même exploit. Mais déjà bien préparé, Cameron devrait-être le premier à réaliser cet exploit.

Le cinéaste ne sous-estime cependant pas les risques de l’expédition : « Bien sur que je suis inquiet. Mais pour un explorateur, c’est plutôt bon signe ».

Plus d’infos sur le site de National Geographic, sponsor de cette exploration.

source : http://www.sharknews.fr/societe/science/3125-james-cameron-explorera-le-point-le-plus-profond-de-locean

%d blogueurs aiment cette page :