Archives de la catégorie ‘Projets- ingénierie/prototypes/ engins marins et sous-marins/ drones

Sea Shadow (USA) ( Ombre de mer )

© PHOTO. US NAVY
Sea Shadow IX-529

Nous poursuivons nos investigations tous azimuts. 

Sea Shadow (USA) ( Ombre de mer )

Le 25.06.2018 le média Sputnik avait rédigé un article concernant une embarcation aux allures futuristes.

En 1985, la firme  Lockheed Martin a réalisé le prototype d’un  navire  furtif expérimental connu sous le nom de Sea Shadow (IX-529). Inspiré de l’avion furtif F-117 A Night Hawk ce prototype n’aurait servi que pour de la démonstration car il ne possédait pas de technologies.

Mais voila, le IX-529 a été assemblé à l’intérieur d’une immense barge sur la côte californienne. Le navire sortait en mer uniquement de nuit. Mais une photo d’un «objet flottant non identifié» sur fond de crépuscule s’est tout de même retrouvée dans les journaux locaux. Le Sea Shadow a été présenté au grand public en 1993, quand le navire a été transféré à la base navale de San Diego.

Mais comme le média Sputnik est souvent décrié bien souvent à tort de mon point de vue alors je suis allé fouiner sur le site  web même de la firme . Lockheed Martin

Lockheed Martin  a bien présenté le spécimen: son histoire et la finalité de ce projet  – résumé ( traduit à l’aide de traducteur) pour  

« -La conception initiale consistait en une coque en forme de cigare qui était protégée par une paroi extérieure de surfaces plates et angulaires. Ces surfaces pourraient renvoyer les signaux sonar et atténuer les bruits du moteur et les bruits internes du membre d’équipage à l’intérieur du navire. L’équipe Skunk Works a effectué de nombreux tests acoustiques dans des installations spéciales de mesure du son et a obtenu des améliorations spectaculaires. 

Une équipe de quatre hommes composée d’un commandant, d’un timonier, d’un navigateur et d’un ingénieur a dû construire les pièces du navire pour empêcher les regards indiscrets de voir le travail en cours. Les pièces ont ensuite été transportées dans une immense barge submersible à Redwood City, en Californie, où elles ont été assemblées comme un puzzle. 

Lors de ses premiers essais en mer en 1981, l’équipage a subi des sillages inattendus faciles à repérer sur les radars et dans les airs, ce qui était déconcertant. Peu de temps après, ils ont découvert que les hélices du moteur étaient installées en arrière. Ils ont rapidement corrigé le problème et ils ont continué de progresser, prouvant ainsi les capacités du navire.

À l’époque, l’une des plus grandes menaces contre les navires de surface américains était le satellite soviétique RORS, qui utilisait un radar en bande X. Sachant que la forme était la clé pour vaincre ce radar, Rich et son équipe ont conçu le navire en utilisant des plans plats sévères d’angles à 45 degrés qui ressemblaient beaucoup au Nighthawk. L’équipe d’ingénieurs, dirigée par Ugo Cody, a testé son concept en emmenant le navire dans un ancien lit de lac dans la Vallée de la Mort, en Californie. Là, ils ont rempli une piscine en plastique de 100 pieds ( 30 m 50)et installé un radar qui reproduisait le radar soviétique. Satellite. Les essais ont été couronnés de succès, ce qui a permis à la Marine de fournir un financement supplémentaire pour créer le prototype de l’ombre marine.

Néanmoins, le Sea Shadow a été mis en cale sèche avant même d’être lancé au-delà des tests. Cependant, ses technologies ont finalement été appliquées à la section inférieure des périscopes sous-marins et à la section transversale radar de la nouvelle classe de destroyers de la Marine. »

Alors depuis les années 1980 les américains doivent avoir d’autres vaisseaux certainement plus élaborés.

Matisse sylvain -le 17-09-2018.©2018

Vidéo YouTube

 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici


Références  :

Richard Paquette

Youtube

sputniknews.com

Lockheedmartin

 


 

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 17/09/2018 à 17H35.

Un yacht sphérique semi-immergé imaginé par les Italiens de Jet Capsule.

Les Italiens de Jet Capsule ont imaginé un navire qui risque de révolutionner les sorties en mer.
Crédit image : voyage.gentside.com

U.F.O, un yacht sphérique semi-immergé conceptualisé par les Italiens de Jet Capsule.

Article source : voyage.gentside.com

• Maxime Lambert

Les Italiens de Jet Capsule ont imaginé un navire qui risque de révolutionner les sorties en mer.

Alerte ! Objet flottant non identifié ! Si vous croisez un de ces U.F.O sur l’eau, fuyez, les extraterrestres attaaaaquent !! Bon, en vrai il n’y a strictement rien de mystérieux, mais plutôt une sacrée avancée technologique, créée uniquement par l’Homme. Plus particulièrement, le  » Unidentified Floating Object  » est un concept du cabinet italien Jet Capsule. Le but est de révolutionner la navigation sur l’eau d’ici 2022. Et lorsqu’on parle de navigation, on parle aussi de  » vivre sur l’eau « , car ces yachts aux airs de Saturne sont de véritables maisons sur l’eau.

Vidéo 

Les U.F.O seront équipés de deux coques, une immergé l’autre émergé, les deux séparées par un disque flottant (de 12,5 mètres de diamètre) permettant de maintenir la structure à la surface. Le salon et la cuisine se trouveront dans la coque émargée, alors qu’un petit escalier bien pratique nous emmènera dans la coque immergée où se trouvent le coin douche, le(s) lit(s) et un poste d’observation de l’univers sous-marin.

Les U.F.O se voudront aussi technologiques qu’écologiques, puisque les machines seront alimentées par l’énergie solaire, soient des panneaux et capteurs éoliens directement reliés à la batterie. Mais les barboteurs auront aussi droit à leur petit potager, des emplacements sur le disque circulaire étant prévu pour cultiver un jardin.

En attendant la construction des villes flottantes, des petites colonies d’U.F.O verront bientôt le jour !

Source

Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation Océanographique et O.A.N.I.S le 14/09/2018 à 17H30.

Un drone marin pour protéger les cétacés

Mer et Océan

Le Sphyrna est équipé de nombreux capteurs pour étudier la faune marine. (Photo: AFP)

Depuis la mi-juillet, le Sphyrna navigue au large des côtes de Toulon (sud de la France).

Un drone à l’allure de pirogue polynésienne est équipé de micros sous-marins pour enregistrer les sons émis par les cachalots. Grâce au Sphyrna, les scientifiques espèrent décrypter leurs déplacements pour mieux protéger ces espèces menacées.

Des cliquetis résonnent à intervalles réguliers puis s’accélèrent: derrière les oscillations qui s’affichent sur son ordinateur, Hervé Glotin, chercheur en bioacoustique à l’université de Toulon, ne cache pas sa surprise d’entendre aussi distinctement grâce au drone le passage d’un cachalot enregistré au large de la rade.

Le mammifère, quasi invisible, passe plus de 95% de son temps sous l’eau à plus de 1000 mètres de profondeur dans la plus totale obscurité et l’étude acoustique reste encore le meilleur moyen de connaître ce cétacé, qui se…

View original post 667 mots de plus

Voilà les drones sous-marins…

Mer et Océan

Après les drones aériens, les drones sous-marins. Cet été, le bord de mer pourrait attirer une nouvelle population d’estivants, qui, smartphone à la main, seront aux commandes d’un drone.

Alors que les drones aériens sont aujourd’hui bien connus du grand public, d’autres modèles poussent à la curiosité. Depuis peu, commence à se développer une nouvelle génération, qui, à la différence des premiers, ne vole pas mais va sous l’eau. Conçus pour explorer les fonds marins, jusqu’à 100 mètres de profondeur pour certains modèles en développement, ces drones sous-marins, d’un poids inférieur à 4 kg et d’un rayon d’action pouvant porter sur 2 km – avec une balise servant de relais entre le téléphone et le drone – sont une aubaine pour tous ceux qui rêvent d’explorer les récifs coralliens ou encore les épaves, sans se mouiller. Certains drones, déjà commercialisés pour le grand public, sont pourvus d’un sonar et peuvent…

View original post 350 mots de plus

Poutine dévoile les nouvelles armes stratégiques MHD russes

Investigations UFO et Science

La Russie aurait déjà testé une arme de ce type, appelée YU-71, dans le cadre d’un programme « secret » connu sous la désignation 4202.
Crédit : opex360.com

Vidéo et texte de  Jean-Pierre PETIT via youytube

Ajoutée le 17 avr. 2018

  – Le 1° mars 2018 Poutine dévoile les nouvelles armes créées par les Russes qui échappent au système antimissile américain. Ces armes reposent sur une source d’énergie nucléaire embarquée et sur le recours à la MHD. Explications de J.P.Petit.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Mise à jour investigations ufoetscience, le : 21/04/2018 à 13h15.

View original post

SoFi le robot poisson sous-marin

Le poisson robot du MIT est alimenté par un Raspberry Pi et nage dans les récifs coralliens
Crédit : shoppingmaroc.net

Il ressemble et se déplace comme un vrai poisson, battant sa queue d’un côté à l’autre. Mais ce poisson est contrôlé par un plongeur humain via un contrôleur Super Nintendo étanche et un émetteur à ultrasons.

SoFi, le poisson robotisé, a été conçu pour permettre aux chercheurs d’étudier de près la vie marine. Les submersibles commandés à distance ou autonomes sont généralement entraînés par des hélices, ce qui tend à perturber la faune. Des vidéos de plongées d’essai au Rainbow Reef de Fidji montrent SoFi contournant le corail aux côtés de vrais poissons, qui semblent indomptés par l’intrus mécanique.

SoFi peut contrôler sa propre flottabilité avec une unité qui comprime et décompresse l’air, et peut gérer des profondeurs allant jusqu’à 18 mètres. Il peut nager pendant 40 minutes d’affilée, alimenté par une batterie au lithium comme celles utilisées dans les smartphones, tout en capturant des photos et des vidéos à travers un objectif fish-eye. L’électronique est emballée dans la tête de SoFi, entourée d’huile pour empêcher l’eau d’entrer.

 «À notre connaissance, il s’agit du premier poisson robotisé capable de nager sans surveillance en trois dimensions pendant de longues périodes», explique Robert Katzschmann, membre de l’équipe de SoFi du Laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT.
Source

Références:

etrangeetinsolite.wordpress.com/ (mer et océan)

shoppingmaroc.net

Youtube

MITCSAIL

MIT

New Scientist

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

  Rejoignez nous sur notre groupe facebookoanis

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le 23/03/2018 à : 10h30.

 

Un bateau volant pourrait être une révolution pour le transport dans les îles

Mer et Océan

Une société basée à singapour révèle un nouveau type de bateau-volant qui pourrait révolutionner le voyage entre les îles et les côtes.

L’AirFish 8 est une création de l’entreprise Singapourienne « Widgetworks » qui affirme qu’elle pourrait révolutionner les voyages entre les îles particulièrement dans des endroits comme la Thaïlande, l’Indonésie, les Philippines et les Caraïbes.

Ce bateau ailé vole sur un coussin d’air juste au-dessus de l’eau et peut accueillir deux membres d’équipage et huit passagers, il a besoin de 500 mètres pour décoller, et est capable d’atteindre une vitesse maximale de 106 nœuds soit environ 196 km/h. A cette vitesse un voyage entre Donsak et Koh Samui serait d’environ 9 minutes.

L’AF8 a une autonomie d’environ 920 km et est propulsée par un moteur V8 de 500 litres à sept cylindres, similaire à celui d’une voiture de course. Il fonctionne avec de l’essence sans plomb (95) qui est nettement moins coûteuse que le carburant d’avion.

« Widgetworks » affirme qu’elle est actuellement en train de…

View original post 164 mots de plus

%d blogueurs aiment cette page :