La NASA découvre un organisme qui peut survivre 16 mois dans l’espace extra-atmosphérique

© Photo Thomas Leya / Fraunhofer IZI-BB

© Photo Thomas Leya / Fraunhofer IZI-BB

Réferences: SlashGear, Fraunhofer Institute

Recherche Actualités / 01.2.2017

Traduction à l’aide traducteurs en ligne Sylvain Matisse pour cropped-capture2.jpg

La NASA découvre un organisme qui peut survivre 16 mois dans l’espace extra-atmosphérique.
Des algues prouvent que leur capacité d’adaptation est exceptionnelle car elles sont capables de survivre 16 mois dans l’espace en dehors de la Station spatiale internationale.
Les scientifiques à bord de la Station spatiale internationale (ISS) ont récemment mené une expérience où ils ont laissé des algues libres dans le vide spatial pendant 16 mois complets. Et, étonnamment, ces  simples plantes ont survécu à ce terrible voyage . Malgré les variations extrêmes de température, les rayons UV, le rayonnement cosmique et la durée incroyable de l’expérience, les algues ont été ramenées à bord encore en vie.

Les chercheurs à bord de l’ISS réalisent actuellement des expériences dans le cadre du projet Biomex (Biology and Mars Experiment). Au sein de cette expérience, des algues ont fait partie du projet. les savants ont testé la durabilité d’une catégorie  d’algues qui sont connues pour aimer des températures négatives. Étant donné que le mélange des conditions extrêmes dans l’espace est impossible à reproduire exactement dans un environnement de laboratoire, l’équipage de l’ISS a utilisé leur emplacement pour mettre à l’épreuve ces espèces froides.  Les scientifiques ont été étonnés des résultats.

Après l’expérience, les chercheurs à bord de l’ISS enverront ces échantillons d’algues sur Terre. Là, elles seront rigoureusement testées pour mesurer l’ampleur réelle que les températures et les rayons combinés ont eu comme impact sur elles. Cette information pourrait être cruciale pour les futures missions humaines en direction de la planète Mars. Cela pourrait contribuer et assurer la sécurité des astronautes et des aliments végétaux pouvant être consommés.

Cependant, au-delà des avantages positifs que cette recherche pourrait avoir sur les missions futures de l’homme dans l’espace, ceci pourrait également nous en dire un peu plus sur la vie extraterrestre. Selon beaucoup de gens, y compris le célèbre astrophysicien Neil Degrasse Tyson, pensant que nous sommes en quelque sorte les seules créatures vivantes dans l’univers ce serait « inexcusablement égocentrique. » Alors qu’auparavant, peu de gens auraient pensé que les plantes pourraient survivre à un séjour prolongé dans l’espace.  Nous savons maintenant que c’est possible. Tandis  que certains environnements dans l’espace peuvent paraître inhospitaliers, nous savons à présent, que la vie pourrait exister dans des endroits que nous n’aurions jamais soupçonné auparavant.

Source

barre dorée

Rejoignez nous sur notre groupe facebook

oanis

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le :13/02/2017 à :05h50.

cropped-capture2 (1)

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :