Un fardeau de la guerre froide dévoilé à cause de la fonte des glaces.

Photo de Dye-2 : Une base américaine désaffectée au Groenland crédit : misterzou74vtt.blogspot.fr/

Photo de Dye-2 : Une base américaine désaffectée au Groenland
crédit : misterzou74vtt.blogspot.fr/

Article source : fr.sputniknews.com

à 13h09 -le 03.02.2017 (mis à jour 13:17 03.02.2017)

À en juger d’après la carte de fonte des glaciers du Groenland publiée par la Nasa, le Camp Century, une des bases américaines les plus secrètes, dissimulée sous la banquise, abandonnée mais abritant toujours des déchets nucléaires et des armes biologiques et chimiques, menacerait d’émerger à cause du réchauffement climatique.

À la fin des années 1950, les États-Unis ont lancé le projet Iceworm (Ver de glace), destiné à stocker sous la banquise 600 missiles balistiques nucléaires à portée de tir de l’URSS. Pour ce faire, un gigantesque réseau de galeries (4 000 km) devait être creusé.

En 1958, environ 200 hommes étaient à pied d’œuvre. Mais après avoir creusé 3000 km de galeries et construit une base, les ingénieurs ont appris que les glaciers se déplaçaient de façon plus intense que prévu et qu’une menace de destruction imminente pesait sur le site.

En 1966, le projet Iceworm a été fermé, mais l’infrastructure et les équipements fournis sont restés sous la glace. Les archives déclassifiées du Pentagone témoignent que les Américains ont laissé sur place 200 000 litres de fuel et 240 000 litres d’eaux usées du réacteur nucléaire qui devait alimenter la base mais a été extrait.

Selon des chercheurs canadiens, la banquise dissimulant la base fond à une vitesse de 3 mètres par an. À ce rythme, le Camp Century devrait être mis au jour à partir de 2090 et tous les déchets pourraient être déversés dans l’océan. 

Des voix s’élèvent exigeant une opération de nettoyage. La question est de savoir qui réalisera ce nettoyage et qui le financera, car tout porte à croire que le coût de creusage de la banquise et de récupération des déchets à plus de 30 mètres de profondeurs sera exorbitant.

Source

barre dorée

Remarque admoanis

Plusieurs quotidiens  dont Libération ont publié en 2016 ce genre d’information.

VOIR

barre dorée

Rejoignez nous sur notre groupe facebook

oanis

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le :04/02/2017 à :21h05.

cropped-uso-cropped

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :