DOCUMENT DE LA D.I.A. NON DATÉ

foia-1

Article source:

Mondial Planet

3 h ·

Freedom of Information Act

(F.O.I.A., loi sur la liberté d’information)
Office of the General Counsel
La FOIA est une loi fédérale des états unis qui permet au public d’accéder aux archives du gouvernement fédéral . Le principe de base de la FOIA est la disponibilité au public de toutes les archives des agences du gouvernement à moins que leur diffusion ne puisse être nuisible. .La FOIA décrit neuf catégories d’archives que les agences ne doivent pas divulguer .Ces catégories sont habituellement appelées « exemptions » du fait que les archives qu’elles décrivent sont exemptes de la règle générale de la FOIA relative à la divulgation.

Pour ce qui est des documents relatifs au phénomène ovni ,certains sont disponibles au public. Suite bien souvent à de nombreuses plaintes d’ufologues, Mais sont trés généreusement censurés.

gif

DOCUMENT DE LA D.I.A. NON DATÉ

De nouvelles rencontres rapprochées…

Résumé : Des rapports relatent des informations concernant un phénomène non expliqué dont le XXXXXXX a soit personnellement observé, soit entendu parler par des amis ou connaissances. Les observations (dates exactes non rappelées) ont consisté en des dômes de lumière, des points de lumière et des objets en forme d’ellipses ou de cylindres.

Les dômes de lumière.

En une occasion une lumière argentée a été observée dans la région de l’Azerbajdzhan en URSS. Le centre d’un point brillant émettait une lumière dans toutes les directions qui lentement s’intensifiait.

De la taille d’un dôme qui devenait moins brillant. Le dôme continuait de s’agrandir même après que la lumière centrale ai disparue. La lumière au centre continua de briller pendant environ 15 minutes. La lumière émise (dôme) dura beaucoup plus longtemps (plus de 30 minutes). XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX XXXXXXXX aussi observé ces phénomènes près de Kuybyshev XXXXXXXX, URSS. Les détails étaient les mêmes que ceux mentionnés ci-dessus, sauf que la lumière au centre et le dôme étaient de couleur orange.

Les points de lumière.

Durant le printemps XXXXXXX quatre points de lumière apparurent au-dessus des montagnes du Caucase XXXXXXX au Nord de Mikha Tskhakaya XXXXXXX, URSS. Les points étaient de couleur verte, la lumière était diffuse. Les points étaient à approximativement 150 à 200 kilomètres XXXXXXX Chaque point émettait une lumière séparée. XXXXXXXXXXXX pouvait voir les lumières dans l’air, mais la couche de nuages empêchait de les voir du sol.

Les objects

Une observation personnelle. XXXXXXX a observé un objet volant en cercles verticaux. L’objet de couleur argent brillant était approximativement à 50 ou 60 km XXXXXXX L’objet s’éloignait XXXXXXX s’est détaché de l’objet, et s’est dirigé vers l’arrière XXXXXXX il était difficile de déterminer les dimensions et la forme exacte de l’objet. XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

L’objet non identifié.

Au printemps de 1984, un ami XXXXXXX a été envoyé par le commandant du régiment pour intercepter un objet volant qui avait été observé près du terrain d’aviation de Mikha Tskhakaya à une vitesse supersonique. Cependant, l’objet n’a pas créé de « boom » sonique et volait du Nord au Sud de la base. Le pilote, volait sur un MIG-23 Flogger en pleine postcombustion à Mach 1.2 mais fut incapable de s’approcher près de l’objet. A ce moment le MIG-23 et l’objet non identifié atteignaient le littoral de la mer Noire, le MIG volait à une vitesse proche de Mach 1.6. Le pilote a activé sa recherche infrarouge et le système de recherche (IRSTS)approximativement à 12 km de la cible et observa la plus grande tache qu’il n’avait jamais vue sur son écran radar. Le pilote communiqua immédiatement cette information à sa base. Au moment où il atteignait une vitesse de presque Mach 2, le pilote dû cesser l’interception par manque de carburant. Le pilote n’a jamais obtenu une identification visuelle de l’objet. l’altitude du MIG-23 pendant la poursuite était 5000 M. XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

L’objet en forme d’ellipse.

Pendant des vols de nuit dans la région de l’Azerbajdzhan, plusieurs équipages ont déclaré avoir vu un objet de forme elliptique volant à pas plus de 20 km de leur position et qui émettait une lumière dans une seule direction. XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Les équipages furent incapables d’acquérir un contact radar avec l’objet.

Tous les pilotes qui observèrent l’objet non identifié reçurent l’ordre d’atterrir immédiatement. On a ordonné aussi aux équipages de ne jamais parler de l’objet qu’ils avaient observé.

10590431_417662548408460_9091064245220037920_n

10991413_417662191741829_7743076449677649646_n

10987671_417661288408586_2780764699174861266_n

 10551049_417660288408686_7778139104301458418_nL’INCIDENT DE KEKSBURG Un nouveau Roswell ? Extraits du journal russe La Pravda du 28/02/2004Le 9 décembre 1965 au soir, les habitants de Keksburg, Pennsylvanie, observèrent un phénomène extraordinaire :
Des boules de feu dans le ciel, qui, peu de temps après se posèrent
sur le sol.
La zone d’atterrissage fut rapidement encerclée par les militaires, qui plus tard évacuèrent quelque chose…..
Des mesures strictes de secret furent prises et les habitants de Keksburg devinrent prisonniers de leur propre ville. La presse locale fit monter la pression en affirmant qu’un Ovni avait atterri. Aucun commentaire officiel ne transpira.Peu de temps après, la version officielle arriva, expliquant que le satellite soviétique Kosmos 96 s’était écrasé. Les soviétique démentirent formellement cette version.

Il n’y eut pas de version définitive concernant l’affaire de Keksburg, mais les gens commencèrent à parler de « l’affaire » comme d’un second Roswell.

La chaîne de TV Sci-Fi friande de ce type d’histoire, fit tous les efforts possible pour que la NASA divulgue toutes les informations concernant cette affaire.

La NASA décida d’accepter les doléances de la chaîne, après avoir entamé des poursuites contre Sci-Fi pour violation de la procédure sur la FOIA.

36 pages furent donc déclassifiées par la NASA, consistant dans l’énumération de noms et de lieux où des débris spatiaux seraient tombés. Le Pentagone quant à lui n’a pas du tout l’intention de rendre public les documents concernant l’affaire de Keksburg

TRADUCTION DOCUMENT

Cher M Willis

En réponse à votre récente demande, nous avons le regret de vous informer que nous ne pouvons pas localiser les deux boîtes de fichiers, identifiés comme des« Fragology Files » note du traducteur: (Ces fichiers concernent des rapports relatifs à des objets récupérés provenant de l’espace et à leur analyse dans le but de déterminer leur origine), en provenance de la NASA , n° 255-68A-2062.
Nos fichiers indiquent que les boîtes furent déclarées « manquantes » en 1987, et n’ont pas été localisées depuis cette date.

Depuis le temps que ces documents sont manquants et le fait que nous les avons longuement recherché, il est peu probable que nous retrouvions ces boîtes.

Nous regrettons pour ce désagrément, pour lequel la NASA peut en être la cause.

Cordialement.

 

DOCUMENT CONCERNANT L’US AIR FORCE EN EUROPE10991192_417659085075473_7385994427025119469_n

Ce mémo top secret, du 4 novembre 1948, nous apprend que les Suédois ont encore eu des problèmes avec les OVNIs, et que ces mêmes OVNIs atterrissent dans les lacs…

USAFE 14 4 Nov. 1948

Pendant un certain temps nous avons été confrontés à des rapports récurrents concernant les soucoupes volantes. Elles continuent périodiquement à resurgir; la semaine dernière, l’une d’elle fut observée planant au-dessus de la base aérienne de Neubiberg pendant trente minutes environ. Leurs observations ont été rapportées par tant de sources et d’une telle variété d’endroits que nous sommes convaincus que l’on ne peut pas négliger ce phénomène qui doit être expliqué sur une certaine base qui est peut être légèrement au-delà de la portée de notre d’intelligence.

Quand les officiers de cette Direction ont récemment visité le Service Suédois des Renseignements de l’Armée de L’air; cette question a été posée aux Suédois. Leur réponse fut que quelques personnes dignes de confiance et techniquement très qualifiées ont tiré la conclusion que « ces phénomènes ne peuvent être que le résultat d’une compétence technologique élevée qui ne peut pas être reliée à une culture actuellement connue sur terre ». Ils supposent donc que ces objets proviennent de quelque technologie précédemment inconnue ou non identifiée, et probablement externe à la Terre.

L’un de ces objets fut observé par un technicien suédois, près de chez lui sur le bord d’un lac. L’objet s’est crashé ou a atterri dans le lac et le technicien a soigneusement noté l’azimut de son point d’observation. Les Renseignements suédois furent suffisamment confiants de son observation, qu’une équipe navale de récupération a été envoyée sur le lac. Les opérations étaient en cours pendant la visite des officiers de l’US. Air Force. Les plongeurs ont découvert un cratère précédemment non référencé au fond du lac. Aucune autre information n’est disponible, mais nous avons eu la promesse, d’avoir connaissance des résultats. À leur avis, l’observation était fiable, et ils croient que la dépression sur le fond du lac, qui n’est pas apparu sur les diagrammes hydrographiques courants, a été en fait provoquée par une soucoupe volante.

Bien qu’acceptant cette théorie sur l’origine de ces objets, cela pose de nouvelles questions et soumet une grande partie de notre pensée à une lumière différente; nous sommes d’accord pour ne pas critiquer entièrement cette théorie quelque peu spectaculaire, en conservant un esprit ouvert sur le sujet. Quelles sont vos réactions.

Relayé par investigations ufoetscienceinvestigations ufoetscience

barre dorée

Rejoignez nous sur notre groupe facebook

oanis

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le : 18/02/2015 à : 15h40.

cropped-capture2.jpg

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :