Série de témoignages de Lumières sous la mer

« Série de témoignages envoyés par notre contact sur facebook Alex Vain que nous remercions.

Nous traduisons pour vous ce que le site source a mis en ligne.« 

Source: http://www.ufo-bbs.com-  traduction ERA pour cropped-capture2.jpg

Stairway to Heaven BBS
UFO service Communication de l’information
Streatham, Londres, Angleterre

Nœud 1: + 44-81-769-1740, 8-N-1, Vitesse – 300 à 16.8k TVH
Node 2: + 44-81-769-8046, 8-N-1, Vitesse – 300 à 16.8k TVH
SysOp – Shane Nolan

TYPE D’INFORMATION: Rapports observations et la participation militaire
LIEU: Côte Islande
DESCRIPTION: les ovnis et les lumières vues sous la mer, les enquêtes
: Par le militaire. Enquête / Rapport Tony Dodd
SOURCE: UFO Magazine [Vol. 12, Numéro 4 Sep / octobre 1993]
DATE DE L’ÉVÉNEMENT: Dec 1992
PRESSE DATE: Le 15 Décembre 1993
Source: FILENAME: ARTICUFO.ASC

CONFRONTATION EN MER – TONY DODD

Le Cercle mystérieux de l’Arctique, avec ses vastes champs de glace et de neige a capturé l’imagination du monde pendant de nombreuses années. L’une des dernieres zones non polluées, abritée de la civilisation par un relief accidenté et des températures au dessous de zéro,  a gardé beaucoup de ses secrets loin des  doigts inquisiteurs de l’humanité durant des milliers d’années.

Non loin de ce monde glacé se trouve l’île de l’Islande, un pays situé à la jonction des plaques tectoniques de l’Amérique et de l’Europe. Un assemblage de volcans, glaciers et de geysers, et l’un des rares endroit sur Terre où des isotopes radio-actifs se forment naturellement dans les entrailles de cet enfer. Cette belle et robuste terre a longtemps été la maison de la légende. Ses habitants sont fiers de leur ascendance viking. Les flottes de pêche ont été la principale source de revenus pour des centaines d’années, période pendant laquelle beaucoup ont péri quand ils ont cherché à contester la puissance et la colère de ces eaux dangereuses.

Pendant la guerre froide, ces eaux ont été protégées par l’Amérique et ses alliés contre l’intrusion des forces soviétiques glissant hors de leurs bases dans la mer de Barents et  à travers le flanc nord vulnérable de nos défenses. De grandes
stations de radar ont été placées sur la côte de l’Islande pour détecter les avions ou missiles ICB hostiles entrant. À de nombreuses reprises des avions ont été envoyés pour intercepter des contacts radars qui se sont avérés être les fantômes du ciel, ou des Ovnis. Plusieurs pilotes de chasse qui ont effectué des patrouilles dans la zone font état de
rencontres avec de curieuses machines volantes aux capacités étonnantes. En d’étranges occasions les affrontements se sont terminés par la perte de l’avion et du  pilote.

Au fil des années, les histoires d’ovnis et des extraterrestres aperçus  dans les environs de l’activité volcanique ont augmenté, et les rapports affluèrent du Mexique, du Japon et de l’Islande et
plus tard de Porto Rico où les habitants ont rapporté que les extraterrestres avaient été vus régulièrement
et semblaient faire de l’exploitation minière dans les montagnes.

Lors de mon premier voyage en Islande, les populations locales m’ont dit qu’ils avaient vu des ovnis et des petites
créatures extraterrestres de nombreuses fois dans le voisinage du  Glacier  Snaefellsjokull. Les gens laissaient régulièrement de la nourriture à l’arrière dans leur jardin pour nourrir les petits êtres gris qui vivent sous le glacier et à de nombreuses reprises la nourriture avait disparu, mais je soupçonne ce pourrait être le fait des animaux qui rôdent la nuit.

J’avais suivi les rapports en provenance de l’Islande, mais je n’étais pas préparé pour la séquence d’événements qui devaient se dérouler en Décembre 1992 au large de la côte islandaise . Il s’agit d’un vrai récit de ces événements qui m’a été donné par certains contacts directement impliqués dans l’incident. Leurs noms ne peuvent pas être cités car ils auraient des ennuis pour avoir fait passer l’information.

 

Au cours des derniers mois de 1992, des dizaines de signalements d’ovnis ont été reçus de nombreuses régions du nord de l’Ecosse. Parfois, la population locale était dans un état proche de l’hystérie et les équipes de presse et la télévision nationales étaient rapidement sur les lieux pour parler aux témoins locaux et espérant  obtenir des séquences filmées de ces ovnis étranges. Peu à peu, l’hystérie est retombée et les médias ayant obtenu les récits s’en sont retournés dans leurs foyers respectifs.

 

20 décembre 1992 :
J’ai reçu un appel téléphonique d’une source Navale islandaise qui murmurait presque. Il m’a dit qu’on avait suivi trois OVNIS qui descendaient et sont entrés dans la mer au large de la côte est de l’Islande, à proximité de Langeness.

21 décembre 1992 :
Des pêcheurs islandais pêchant sur ​​la côte nord-est de l’Islande ont été confrontés à plusieurs engins se mouvant à grande vitesse sous l’eau avec des lumières clignotantes colorées.  Ils semblaient être accompagnés par un objet aérien incandescent qui se déplaçait vers le sud dans une direction générale au nord de l’Écosse. Comme les engins se déplaçaient rapidement dans l’eau, ils sont entrés en contact avec les filets de chalutage manoeuvrés par les pêcheurs, ce qui entraîna beaucoup de dégâts.

Les pêcheurs, qui ont l’habitude de voir  des sous-marins dans la région, ont déclaré que ce n’était pas comme les sous-marins qu’ils avaient déjà vu: Ils étaient trop grands, trop rapides et les sous-marins conventionnels ne sont pas munis de lumières colorées qui clignotent selon eux.  Les pêcheurs ont eu peur et ont informé les autorités islandaises. Ils furent bientôt rejoints par les navires de la Garde nationale des côtes islandaises qui leur fit une escorte.

23 décembre 1992 :
Un navire de la Garde côtière islandaise et deux canonnières reçurent l’ordre de se rendre au large de Langeness. Cette opération fut couverte d’un voile de secret et l’équipage se sentit très mal à l’aise. Il s’agissait bien sûr des trois ovnis suivis dans leur descente. Leur rôle à Langeness était de l’observation. A ce moment une flotte de navires de l’OTAN (incluant les Britanniques) arriva sur les lieux, dans ce qui fut décrit comme un « un exercice naval ». (Avez-vous déjà entendu parler de manoeuvres militaires d’envergure à Noël ?) Les journaux britanniques publièrent un article selon lequel au cours de  l’exercice les navires ont suivi un très grand engin sous-marin qu’on pensa être un des super sous-marins russes  de nouvelle génération.

24 décembre 1992:

Les équipages de deux sous-marins britanniques de type chasseur-tueur furent rappelés de leur permission de Noël et invités à se présenter à leurs bases respectives. Les deux sous-marins, le HMS Endurance et le HMS Warrior furent alors dépêchés  à relier  la flotte de surface. A cette époque, les navires de la Garde côtière islandaise et les cannonières
reçurent  l’ordre de se rendre à Alice fjord sur la côte est de l’Islande.

De plus amples informations de contacts  déclarèrent  que quatre autres ovnis avaient été suivis alors qu’ils descendaient et entraient dans la  mer – dans le même quadrant que les trois premiers. Ils confirmèrent également que l’opération entière était liée au remorquage d’un engin sous-marin connu extraterrestre. Ils rapportèrent également qu’une recherche massive en mer était en cours pour un navire de surface manquant. L’opération fut menée dans le plus grand secret.

30 décembre 1992:
La radio islandaise  diffusa un reportage affirmant que de nombreuses personnes dans l’est de l’Île avaient vu des ovnis sur les montagnes près de la côte.
12 janvier 1993:
Tous les navires islandais furent arrêtés au Langeness Fjord en raison des épouvantables conditions météorologiques. Les habitants, terrorisés rapportèrent d’étranges petits personnages autour du fjord.

6 février 1993:
Le temps s’était amélioré, et tous les navires reçurent l’ordre de reprendre la mer. Les navires islandais reprirent leur
positions originales sur leur mission d’observation. Ces observations continuaient toujours le 24 Février.

25 février 1993:
Tous les navires avertis de ne pas se déplacer dans les trois miles nautiques de la flotille de destroyers américaine opérant près du cercle polaire arctique. Bien qu’à l’extérieur de la zone d’exclusion, les radars des navires enregistrèrent seize contacts aériens au dessus de  la Flotte américaine. On observa des lumières jaunes qui descendaient et planaient au dessus des navires de guerre. Il n’y avait aucune possibilité que ce soient des hélicoptères en raison de la distance avec la terre. En outre, les conditions météorologiques étaient trop mauvaises pour permettre aux hélicoptères de voler.

15 avril 1993:
Tous les navires impliqués dans cette opération secrète reçurent l’ordre de rechercher le navire américain manquant. Seuls deux destroyers restèrent dans la zone; tous les deux virent leurs noms retirés. On vit leurs équipage porter des tenues de combat.

Tous les navires civils, y compris les canonnières et les navires de la Garde côtière reçurent maintenant l’ordre de sortir de cette zone et furent exclus de la zone interdite. (Je n’ai pas doute que ce fut le cas parce qu’ à cette époque j’ai commencé à enquêter en Amérique sur les destroyers américains.) Au cours de l’opération, les Navires américains restèrent en mer. Les autorités doivent alors avoir supposé que les fuites d’informations venaient d’autres navires.

16 avril 1993:
La télévision britannique et les journaux ont titré : DES EXERCICES MILITAIRES CONJOINTS RUSSES ET AMERICAINS SONT SUR LE POINT DE SE DEROULER.

Pour la première fois depuis la secon de guerre mondiale,  des exercices conjoints impliquant des troupes d’élite américaines et russes sont sur le point d’avoir lieu sur le sol russe. Selon les dires , la zone d’opération serait la Sibérie.
Le point d’arrivée des troupes américaines, était Tiksi. (Une carte indique que Tiksi est probablement le port maritime russe la plus proche de la zone où l’ensemble de l’activité se déroulait.)

21 avril 1993:

L’équipage d’un avion de ligne Islandais, voyageant de Londres vers l’Islande fut averti que deux OVNIs (deux grosses boules de lumière blanche) avaient rejoint l’appareil alors qu’il survolait la côte nord de l’Ecosse. Les boules de lumière vive éclatante prirent position de chaque côté de l’avion vers la queue et gardèrent cette position jusqu’en Islande et ne s’envolèrent que lorsque l’avion atterrissait à l’aéroport de Keflavik.

15 mai 1993 :
Je reçus l’information selon laquelle une recherche en mer de grande envergure avait lieu  pour retrouver deux bateaux de pêche Islandais disparus. Les équipes de recherches étaient  inquiètes et perturbées par l’apparition de lumières  de type tubulaires blanches fluorescentes qu’on voyait dans le ciel nocturne planant au-dessus de leurs navires. A ce moment , la radio à bord des navires refusade fonctionner – mais fonctionna de nouveau normalement lorsque les objets s’éloignèrent.  La recherche des navires manquants fut finalement arrêtée après de nombreux jours en mer. Les équipages furent de nouveau avertis des conséquences sévères en cas de divulgation de la moindre information en rapport avec les évènements des quelques semaines précédentes. Les autorités étaient furieuses que des fuites d’informations avaient eu lieu. Après ceci mes informations s’arrêtèrent.

Mes collègues aux Etats Unis se rapprochèrent du service des renseignements de la Marine. Ils expliquèrent qu’ils étaient au courant des incidents au large de la côte de l’Islande et leur demandèrent leurs commentaires. L’officier auquel ils parlaient rejeta l’histoire comme de la fantaisie, déclarant qu’ils auraient été au courant d’un tel évènement, mais promit de donner un ou deux coups de téléphone. Quelque temps plus tard, nos contacts reçurent un appel téléphonique du service des renseignements de la marine. Cette fois l’attitude amicale avait changé et la personne avait l’air furieuse et voulut savoir d’où provenait l’information.

A cette époque on demanda à une équipe de « voyants à distance »  aux Etats Unis de découvrir ce qui était arrivé aux navires de guerre américains dans le cercle arctique. Ils finirent par dire qu’un navire furtif le « Sea Shadow » avait opéré dans la zone – remorquant une barge. La barge chargée de matériel de haute technologie, avait suivi des opérations minières sous-marines extra-terrestres. Les voyants à distance dirent que soudainement le bateau avait disparu. Il n’y eu pas d’autre information.

Lors d’un voayge au Danemark du 15 au 21 octobre 1993, je fus informé que les médias d’information Norvégiens avaient diffusé des histoires racontant comment les navires de guerre de l’OTAN avaient poursuivi et traqué sous l’eau un vaisseau extra-terrestre dans la zone au large des côtes Islandaises et Norvégiennes. De plus amples informations sur cette affaire sont attendues.

Remarque : Cette information est à prendre avec précaution puisqu’elle n’a pu être certifiée.

Source

Rejoignez -nous sur notre groupe facebook

oanis

 

geyser

gif

Mise à jour investigation oceanographique et oanis, le : 06/10/2014 à : 22h05.

cropped-capture2.jpg

 

Publicités

Publié 6 octobre 2014 par Sylv1 dans OANIS/OSNiS/USOS/Ufo/OVNI( s)

Tag(s) associé(s) :

%d blogueurs aiment cette page :