Une évolution sans pareil

Source : Agence Science-Presse,  le 29 mai 2014, 15h14
Ctenophore from Tasmanian waters with refracted rainbow colors Crédit Photo  Lisa Gershwin Source PhycoKey

Ctenophore des eaux de  Tasmanie  avec des couleurs arc-en-ciel réfractées
Crédit Photo Lisa Gershwin
Source PhycoKey

 

 

C’est comme de trouver un extraterrestre dans le Pacifique: le génome d’une étrange bestiole marine, qui ressemble à une méduse, mais est cousine du plancton, révèle un système nerveux différent de toutes les espèces vivantes.

L’allusion aux extraterrestres est venue du chercheur lui-même, le neurologue de l’Université de Floride Leonid Moroz: «Ce sont des extraterrestres (aliens) venus sur Terre», a-t-il déclaré à la blague. La bestiole en question est un cténophore, un organisme marin transparent —et néanmoins carnivore— présent dans tous les océans et qui compte environ 150 espèces.

À l’instar des éponges, qui n’ont pas de système nerveux à proprement parler, mais possèdent les mêmes gènes pour détecter la lumière ou se mouvoir, on imaginait que les ancêtres des cténophores avaient commencé sur la même voie que nous —un embryon de système nerveux, il y a 500 millions d’années— avant de prendre un autre chemin. Mais le génome de l’un d’eux, publié le 21 mai dans Nature, révèle plutôt un système nerveux qui, jadis, a fait ses premiers pas d’une façon complètement indépendante de tous les autres êtres vivants.

Source Agence Science Presse Ca

Vidéo Source Youtube :

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour Investigation Océanographique et OANIS le 30-5-2014 a 13:47

Publicités

Publié 30 mai 2014 par Era dans biodiversité marine, océanographie

Tag(s) associé(s) :

%d blogueurs aiment cette page :