Lac Vostok : découverte d’organismes unicellulaires et pluricellulaires

Lake_Vostok_Sat_Photo_color.jpg.1000x297x1

Article source:french.ruvr.ru/

Les derniers résultats d’analyse d’échantillons du lac Vostok (Antarctique) ont révélé que ces eaux subglaciaires abritaient une grande diversité d’organismes : des bactéries certes, mais aussi d’autres organismes unicellulaires et pluricellulaires, comme des champignons.

Il semblerait que le lac Vostok ait mérité tout l’intérêt qu’on lui porte depuis des décennies. Après y avoir consacré plus de 20 ans d’efforts, des scientifiques russes ont finalement réussi en février 2012 à forer ce mystérieux lac subglaciaire, le plus étendu et le plus profond, situé en Antarctique. Ils ont ainsi pu y prélever en décembre plusieurs échantillons d’eau et de glace via une technique particulière censée empêcher toute contamination.

En effet, selon ces analyses, des échantillons de glace récoltés contiendraient l’ADN de pas moins de 3 507 organismes assez diverses. Il s’agirait pour la majorité de bactéries, mais d’autres organismes unicellulaires et multicellulaires comme des champignons y figureraient également.  N Source: la voix de la russie

lxqax

gif

Mise à jour investigations océanographique et oanis, le: 10/07/203 à : 18h20.

cropped-capture2.jpg

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :