Archives de avril 2013

Le Platax aux lèvres rouges des galapagos (vidéo)

plataxLa chauve-souris aux lèvres rouges ou Ogcocepphalus darwini appartient à la famille Ogcocephalidae. Ce poisson est endémique aux eaux entourant les îles Galapagos, l’île Coco et le Costa Rica. Ce sont des poissons de fond occupent généralement des profondeurs dans l’intervalle de 100 pieds.

La chauve-souris aux lèvres rouges est certainement l’un des spécimens les plus bizarres marins à la recherche. Son corps est très fortement compressée horizontalement. Malgré leur nom, ces chauve-souris ne portent une vague ressemblance avec la forme animale d’après laquelle ils sont nommés. Bien évidemment cette espèce particulière a les lèvres rouges.

Cette espèce a deux traits distinctifs de l’évolution en commun avec un autre groupe impair fond à la recherche demeure de savoir que le poisson lotte ou poisson crapaud. Les deux sont de mauvais nageurs et s’appuient fortement sur les structures des nageoires modifiés à marcher sur le plancher océanique. Tous les deux ont les nageoires dorsales qui se sont adaptés dans le rachis comme des annexes sur leurs têtes qui sont utilisés pour endormir leur proie.

Ces créatures uniques effectivement aller à la pêche pour leurs dîners. Ceci est réalisé par l’utilisation d’une appendice savoir en tant que illicium. Les illiciums est un mince, en forme de corde d’extension qui peuvent être projetés ou coulés en avant de leurs corps un peu comme un pêcheur jette sa ligne de pêche.

Ils ont une deuxième adaptation évolutive connu comme un esca. Esca sont plus épaisses membranes sur la pointe de l’illicium qui ont la même fonction que de placer un appât sur l’extrémité d’une ligne de pêche. Contrairement frogfish, platax ont un museau allongé qui surplombe leurs appendices de pêche et sert à les protéger contre les dommages.

La coloration de ces deux poissons, bien que rien de semblable, est un moyen naturel de camouflage pour les aider à la capture des proies. Cette chauve-souris est brun avec des pointes sur son haut du corps et se confond très bien avec le fond de l’océan.

(Source : Edukao)

Le Platax aux lèvres rouges des galapagos (vidéo).

vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Article repris sur le site :

etrange-et-insolite

Un poisson au sang transparent intrigue les scientifiques à Tokyo

9.04.2013, 15:58, heure de Moscou – Sourcela voix de la russie

Un poisson au sang transparent intrigue les scientifiques à Tokyo

 

Depuis peu, l’Aquarium de Tokyo au Japon héberge un petit poisson pas comme les autres : originaire des profondeurs de l’Antarctique, il possède un sang complètement transparent.

Le monde et les océans qu’il abrite regorgent de créatures étranges et surprenantes. Et l’un des poissons exposés à l’Aquarium de Tokyo le démontre une nouvelle fois ! Avec son aspect clair ou grisé, son museau allongé et ses nageoires, le Chionodraco rastrospinosus (ou Ocellated Icefish en anglais) ressemble à n’importe quel autre poisson et pourtant, il présente deux particularités : celle d’avoir un sang totalement transparent et celle de ne pas posséder d’écailles.

Ce poisson de glace vit dans les eaux glacées et profondes de l’Antarctique. Et s’il possède du sang parfaitement clair, c’est en raison du faible taux d’hémoglobine que son liquide organique transporte, ont expliqué les équipes de l’Aquarium. Cette protéine, contenue dans les globules rouges, sert à transporter l’oxygène dans l’organisme des vertébrés par l’intermédiaire du sang. C’est ainsi elle qui donne sa couleur rouge aux hématies et au sang.

Le seul vertébré connu avec du sang transparent

Or, chez la majorité des espèces animales, le taux d’hémoglobine atteint au minimum 45%. Mais chez le Chionodraco rastrospinosus, ce taux ne dépasse pas les 1%, d’où l’absence de coloration. Les chercheurs pensent que l’absence d’hémoglobine est possible chez ce poisson en raison de la grande taille de son coeur et du fait qu’il utilise directement le plasma sanguin pour véhiculer l’oxygène dans le reste de l’organisme.

Vidéo :

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici 

dauphin

Mise à jour par Era pour Investigation Océanographique et OANIS le 14-4-2013 à 16 heures

cropped-capture2.jpg

Publié 14 avril 2013 par Era dans biodiversité marine, Faune et Flore

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Avion amphibie russe Be-200: un fort potentiel en Amérique latine (officiel)

© Photo Vladimir Anosov

© Photo Vladimir Anosov

rian

09:40 12/04/2013 Ria Novosti

L’avion amphibie bombardier d’eau Be-200, produit par le constructeur aéronautique russe Beriev, est un appareil indispensable à l’Amérique latine, a estimé Sergueï Ladyguine, chef de la délégation de l’Agence russe d’exportation d’armements (Rosoboronexport) au Salon de la Défense et de la Sécurité (LAAD).

« Compte tenu de son potentiel, le Brésil pourrait devenir un centre latino-américain d’intervention lors des situations d’urgence, équipé d’avions Be-200 », a indiqué M.Ladyguine.

Le salon LAAD 2013 se déroule à Rio de Janeiro (Brésil) du 9 au 12 avril 2013.

L’avion polyvalent Beriev-200 est conçu sur la base du plus grand avion-amphibie à réaction du monde A-40 Albatros. Sa version de base est destinée à combattre les feux de forêt, mais l’appareil peut également transporter des passagers (version Be-210) et des marchandises, patrouiller des zones côtières, effectuer des opérations de recherche et de sauvetage et d’autres missions. L’avion Be-200 peut se poser indifféremment sur l’eau et sur le sol.

rainbow

Ajout de notre administration cette vidéo Youtube :

 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

russie15

 

 

Mise à jour Era pour Investigation Océanographique et Oanis le 13-4-2013 à 16:34

cropped-capture2.jpg

Découverte d’une pyramide mystérieuse au fond de la mer de Galilée

A Submerged Monumental Structure in the Sea of Galilee, Israel

 

 

Les archéologues ont découvert au fond de la mer de Galilée en Israël une pyramide géante de forme conique construite à partir de blocs de basalte et de roches. La pyramide pèse quelque 60 000 tonnes et a 10 m de haut.

Selon certaines hypothèses, de telles constructions ont été utilisées comme tombeaux.

La structure a été détectée pour la première à l’été 2003 lors d’une enquête sonar de la partie sud-ouest de la mer. Des plongeurs sont depuis descendus plus bas pour enquêter, écrivent-ils dans le dernier numéro de la revue International Journal of Nautical Archaeology.

 A Submerged Monumental Structure in the Sea of Galilee, Israel

Plus de 4000 ans?

De nouvelles fouilles archéologique sous-marines sont nécessaires pour que les scientifiques puissent trouver des artefacts associés à cette pyramide et ainsi pouvoir déterminer la date de la structure.

Le chercheur Yitzhak Paz, de l’Autorité des Antiquités d’Israël et de l’Université Ben Gourion, estime que la pyramide pourrait remonter à plus de 4000 ans.

« La possibilité la plus logique est qu’elle appartienne au IIIe millénaire avant JC, car d’autres découvertes mégalithiques ont été mises au jour à proximité, » notant que ces sites sont associés à des habitats fortifiés.

Les chercheur sont en effet une liste de plusieurs exemples de structures mégalithiques retrouvées non loin de la mer de Galilée , qui datent de plus de 4.000 ans.

Le site monumental de Khirbet Beteiha en est un exemple et est situé à 30 kilomètres au nord-est de la structure en pierre submergée, écrivent les chercheurs.

Il se compose de trois cercles concentriques de pierres , dont le plus grand fait 56 m [184 pieds] de diamètre.

 

Marc Bildermann pour WikiStrike 

Sources   :

http://www.livescience.com/28567-ancient-structure-under-sea-of-galilee.html

http://israel21c.org/news/mysterious-ancient-structure-found-in-sea-of-galilee/

http://french.ruvr.ru/2013_04_11/Decouverte-dune-pyramide-mysterieuse-au-fond-de-la-mer-de-Galilee/

 

 

gif dauphins

Mise à jour par Era pour Investigation Océanographique et Oanis le 12-4-2013 à 12:45

cropped-capture2.jpg

 

La marine américaine va jouer à « Star Wars »

5619414-la-marine-americaine-va-jouer-a-star-wars

thumb-sciences-et-avenir-le-magazine-des-passionnes-de-sciences-2112-gif

Information de Sciences & Avenir

Le prototype de rayon laser que la Navy espère monter sur un de ses navires en 2014 U.S. Navy photo by John F. Williams/Released

PROTOTYPE. Lundi 8 Avril, les responsables de la Navy (les forces navales américaines), ont annoncé la phase de tests sur le terrain pour un prototype d’arme laser. Ce dernier, avec sa puissance actuelle d’environ 33kW serait déjà capable de neutraliser des petits bateaux et d’enflammer des drones en plein vol. La Navy a annoncé son désir de tester cette technologie sur le pont de l’USS Ponce, un navire militaire de transport et de débarquement. Et ce dès l’année prochaine.

La marine américaine va jouer à « Star Wars ».

 

La disparition énigmatique de la « Reina Regente »

Reina Regente Cruiser Alboran Sea (1)

Article Source : Inexplicata

Traduction Era pour Investigation Océanographique et Oanis

oanis

Espagne : La disparition énigmatique de la « Reina Regente »Par Angel Carretero Olmedo – Andalucia Misteriosa

A la fois ici et sur le site Andalucia Misteriosa J’ai parlé du « Triangle d’Alborán » et de ses mystères, en omettant de discuter de certains sujets afin d’éviter à me articles une longueur excessive.   Des choses très intéressantes se sont produites entre les frontières de ce qui précède le «triangle» et la province de Cadix, en particulier. Le cas  dont nous allons parler célèbre un anniversaire, et nous devons remonter plus d’un siècle en arrière dans le temps.

 Le croiseur espagnol « Reina Regente », construit pour la marine espagnole dans les chantiers navals de Thompson-Clydebank, était très en avance sur son temps, avec son armement composé de fusils individuels 240 millimètres.

Le 9 Mars 1895, le temps de Cadix était médiocre, comme il l’est de nos jours, avec des vents violents et des pluies. En dépit de cela, le capitaine Francisco Sanz de Andino, commandant du navire, décida de naviguer de  Cadix à Tanger.

Sa mission était de ramener le sultan de l’ambassade du Maroc , et il était pressé, comme  souhaitait rentrer au port afin d’être présent pour le lancement d’un autre croiseur, le «Charles Quint».

Les spectateurs ont vu que le cap du navire était irrégulier car il se dirigeait vers le détroit de Gibraltar en raison des vents violents du sud-ouest. Il n’a jamais atteint le port de Tanger. Une recherche a été organisée dans l’espoir que le navire avait trouvé un port pour traverser la tempête. Tous les efforts ont été abandonnés quand les restes du navire ont été trouvés sur les plages de Tarifa et Algésiras.

Personne n’a jamais plus entendu parler de son commandant et des 420 membres de son équipage – ou de l’ambassadeur du Maroc. Ce fut la plus grande tragédie subie par la marine espagnole, avec la perte des «Baléares». Cent dix-huit ans se sont écoulés depuis sa disparition. C’ est l’un des mystères de Cadix.

[Note de l’éditeur: Pour les lecteurs qui pourraient dire « il n’y a rien d’intéressant en terme de faits ufologiques dans cette histoire » nous disons que la mer d’Alboran est l’une des régions de notre planète les plus étranges, qui a attiré l’attention d’Ivan T. Sanderson et Antonio Ribera . Pour plus d’informations s’il vous plaît lisez  http://inexplicata.blogspot.com/2012/03/ships-and-saucers-ufos-at-sea.html]

 

Information envoyée par Gilles ThomasSource/ Ref: Inexplicata.blogspot.fr 

dauphin

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le : 08 / 04/2013 à : 19h05.

cropped-capture2.jpg

Publié 8 avril 2013 par Era dans Mystères Marins et Légendes

Tag(s) associé(s) :

Le squelette d’une créature marine repêché en Chine ?

sea-creature-landscape

Source( d’un site ami):ufoparanormal

Un squelette mesurant 3,5 mètres de long, a prétendument été découvert dans les eaux au large de la province du Shandong en Chine.

Le squelette, a été retrouvé par des pêcheurs à Qingdao le 28 Mars. Les équipes de tournage locales et des foules de spectateurs se sont réunis pour avoir un aperçu de la créature étrange, dont les origines n’ont pas encore été confirmées.

Malgré la mis en ligne quelques jours avant le 1er Avril, cela a conduit beaucoup à croire qu’il est, en réalitée, une sculpture élaborée ou d’une plaisanterie bien conçu. De plus ce ne serait certainement pas la première fois qu’un objet « mystérieux » soit publié dans les médias chinois.

sea-creature (1)

Vidéo Youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

                                                                                                                ▼ Qindao est situé dans la province de Shandong, en Chine.

qingdao

Ref/Sources : Byoukan dimanche  (japonais) via rocketnews24 (anglais)

Remarque adm: investigation océanographique et oanis: Prudence sur cette « découverte « qui reste à confirmer.

« repris  aussi par les sites  wikistrike et étrange et insolite »

dauphin

Mise à jour investigation océanographique et oanis, le : 06/04/2013 à : 05 h55.

cropped-capture2.jpg

Antartique : Un cas d’OANI historique

Source Wikipedia

Source Wikipedia

Lors d’une soirée froide et sombre pendant l’opération   »Deepfreeze  » de la  Navy (1955-1956), une rencontre étonnante a eu lieu en baie de l’Amirauté (région de l’Antarctique), à laquelle ont  assisté  deux membres d’équipage et un scientifique à bord du brise-glace américain Eastwind Coast Guard Cutter.

Note spéciale : Plus de détails sur cette affaire seront révélés dans la partie 2 de cette série. Référence # 4 (non associé à la collection Leonard Stringfield)

Tous les autres membres d’équipage étaient sous le pont au moment de l’incident. Aux alentours de 21h00, un engin en forme de balle de couleur argentée  » a été vu transpercer  37 pieds (11,30 mètres) de glace solide à environ ½ mile (800 mètres)  du navire, et s’envoler dans le ciel à une vitesse élevée. Un chercheur brésilien du nom de Dr Rubens Villela J. a été choqué en voyant le vaisseau se propulser à travers la glace. En la traversant, l’étrange engin a projeté  d’énormes blocs de glace haut dans le ciel, qui sont retombés à la surface avec fracas.

L’engin a laissé un trou de forme circulaire dans la glace en partant. Deux témoins oculaires supplémentaires (un officier et un barreur ) ont également remarqué que de l’eau bouillante et de la vapeur émanaient du trou d’où l’engin avait jailli.

Ce cas particulier d’ovni/oani se classe parmi les plus importants dans l’ensemble des historiques en raison du fait que l’engin a voyagé à travers quatre milieux différents: l’eau, la glace, l’air et l’espace (Source: Les Invisibles Sous les Mers par Ivan T. Sanderson) (Deepfreeze Opération USO illustration par William McDonald -. Merci à Michael Schratt

Source : George Filer’s Files  Traduction Era pour Investigations Océanographique et OANIS

gif

Mise à jour Investigation Océanographique et Oanis le 6 avril 2013 à 00:05

oanis

viaAntartique : Un cas d’OANI historique.

Les monstres des mers

Source image : http://resize.over-blog.com/

Source image : resize.over-blog.com/

Ils sortent de l’eau au moment où on s’y attend le moins, partout sur la planète des gens rapportent avoir vu d’étranges monstres…S’agit il d’espèces aquatiques inconnues ? De descendants des dinosaures ? ou est-ce simplement un mythe ?

 

Source Dailymotion Grande Etoile

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

nessie

Mise à Jour Era pour Investigation Océanographique et Oanis le 5-4-2013 à 19:30

cropped-capture2.jpg

Publié 5 avril 2013 par Era dans Cryptozoologie Marine

Tag(s) associé(s) :

Projet Gombessa : top départ !

5.04.2013, 12:54, heure de Moscou

Source :la voix de la russie

Projet Gombessa : top départ !

Photo : AFP

Aujourd’hui s’envole vers l’Afrique du Sud le plongeur et naturaliste Laurent Ballesta accompagné d’une équipe de plongeurs et de scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle et du CNRS. En compagnie de spécialistes de l’Institut Sud-Africain SAIAB (South African Institute for Aquatic Biodiversity), ils partiront à la rencontre d’un poisson géant long de deux mètres, le Gombessa ou Cœlacanthe. Jusqu’en 1938 ce poisson était considéré comme une espèce disparue depuis 70 millions d’années. Il vit à plus de 100 mètres de profondeur et a été très rarement observé. L’expédition fera l’objet d’un documentaire qui sera diffusé sur Arte.

gif dauphins

Mise à jour Era pour Investigation Océanographique et OANIS le 5-4-2013 a 12:45

cropped-capture2.jpg