L’évolution de la Terre : ce que disent les génomes …

.rfi.fr.rfi.fr

Article source:exobiologie.fr

Par Manolo Gouy, du laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive

SFE

Il existe un lien très fort entre la composition en bases azotées (G+C) (guanine + cytosine) des ARN ribosomiques ou en acides aminés des protéines et la température optimale de croissance des organismes procaryotes (bactéries et archées). Ce lien permet la construction d’un thermomètre moléculaire : si on peut connaître la composition moyenne en acides aminés des protéines d’un organisme ancestral, on pourra estimer la température moyenne à laquelle cet organisme vivait. Un tel travail a permis à Manolo Gouy et son équipe du laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (CNRS, Université de Lyon) de reconstituer la variation des températures environnementales le long l’histoire de la vie.

viaL’évolution de la Terre : ce que disent les génomes ….

Publicités

Publié 6 mars 2013 par Sylv1 dans Exobiologie/Biologie

%d blogueurs aiment cette page :