SMX 24, le sous-marin avec des ailes et le SMX-25.

illustration:ar-maroc.forumpro.fr

illustration:
ar-maroc.forumpro.fr

cropped-capture2.jpg

avatareraavatar i love japan

Note adm:

26/02/2013, 19h35:

Nous vous proposons un projet de type nouveau concernant la classe des  submersibles.

Un extrait de l’article de Le point . fr publié Par  le  18 mai 2010, pour le SMX 24 la suite sera à lire sur le site de cette même source. 

De même pour la présentation du SMX 25, artilce du télégramme.com.(du 27 octobre 2010).

D’ après DCNS, Au sein d’une force navale, le SMX-25 est plutôt vu comme un éclaireur, chargé par exemple de recueillir des renseignements, ou bien, grâce à ses moyens d’action vers la terre (nettoyage de plages par des commandos ou frappes contre des cibles terrestre via ses missiles de croisière) de préparer une zone à l’arrivée d’une force de projection. Il n’est, en revanche, pas optimisé pour le combat sous-marin, sa dotation, défensive, se limitant à quatre torpilles prêtes à tirer dans quatre tubes situés à la proue.

gif dauphins

source:lepoint.fr/

Dans sa revue Naval Experts, la société DCNS revient sur son concept de sous-marin du futur, le SMX 24, dont nous publions ci-dessous quelques images conçues sur ordinateur. Ce « gros » sous-marin (3.500 tonnes), qui n’existe pour l’instant qu’au stade de projet et cherche encore son premier client, présente la particularité d’être modulaire et adaptable à toutes sortes de missions. Suitelogo_le_point1-300x64

rainbow

Mi-bateau, mi-submersible, le SMX-25, imaginé par le bureau d'ingénierie de DCNS Lorient, a été présenté en avant-première au salon Euronaval du Bourget. (crédit DCNS)

Mi-bateau, mi-submersible, le SMX-25, imaginé par le bureau d’ingénierie de DCNS Lorient, a été présenté en avant-première au salon Euronaval du Bourget. (crédit DCNS)

DCNS-Lorient (56). Un sous-marin de surface présenté à Euronaval

C’est le dernier né des bureaux d’ingénierie de DCNS Lorient: SMX-25 a été présenté en avant-première au salon Euronaval du Bourget. Le concept? Un sous-marin de surface.

SMX-25. Un nom futuriste pour un projet qui ne l’est pas moins: un sous-marin de surface aussi rapide sur l’eau qu’efficace en plongée. Mi-bateau, mi-submersible, SMX-25, sorti tout droit de l’imagination des ingénieurs de DCNS Lorient, veut marquer les esprits. «On s’impose tous les deux ans un projet un peu provocateur. Ce salon est le moment idéal pour sortir des sentiers battus», affirme Xavier Itard, le directeur de la ligne de produit sous-marins de DCNS, en marge du rendez-vous international. Une vitesse record 
La première tôle de ce bâtiment, de 109 mètres de long pour un déplacement de 2.800 tonnes en surface (4.700 en plongée), n’est sans doute pas prête d’être découpée. «Mais ce concept peut exprimer un besoin du marché et l’intérêt de futurs clients». SMX-25, c’est d’abord un monstre de rapidité. Le bâtiment, avec sa carène profilée (en perce-vagues) et spécialement adaptée à la navigation de surface, est capable d’atteindre des vitesses de 38 noeuds. Un record pour un sous-marin conventionnel qui atteint en général péniblement 8à 10 noeuds. Puissant, le sous-marin, manoeuvré par 27 hommes d’équipage, revendique aussi une autonomie de 2.000 milles nautiques. «Avec ce bâtiment, doté d’une propulsion de trois hydrojets et de trois turbines à gaz, on veut changer l’ordre des choses». Dans l’esprit des ingénieurs, SMX-25 devient l’avant-garde d’une force navale, capable de se déployer rapidement sur une zone de conflit. Discret et d’une réelle furtivité (sa signature radar ne dépasse pas celle d’un bateau de pêche en surface), le bâtiment se révèle redoutable pour faire du renseignement ou utiliser ses 16 missiles de croisière antiaériens, terrestres ou contre des navires. Sa plateforme d’ascenseur de 7 mètres peut servir de force de projection à des commandos ou de rampe de lancement à des drones aériens et sous-marins.

Suite  letelegramme.comletelegramme.comLogo_LeTelegramme

Le SMX-25crédits : DCNS

Le SMX-25
crédits : DCNS

barre dorée

Mise  à  jour investigation océanographique et oanis, le :26/02/2013 à : 19h35.

cropped-capture2.jpg

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :