Anomalie sous la Baltique : « Ce n’est pas un jeu  » selon l’équipe Ocean X

Info envoyée par Lt Lafayette – Source : http://truthfall.com/- Traduction Era pour Area51blog

Aujourd’hui, le chef de l’équipe OceanX  Dennis Aasberg a donné une autre déclaration courte mais très intéressante sur les efforts de l’équipage pour faire la lumière sur l’objet de la mer Baltique mystérieux qui a échappé à toutes les tentatives raisonnables de l’identification jusqu’à présent.

 « Tout est top secret maintenant… en raison des risques … espérons que vous comprenez tous que ce n’est pas un jeu. Mais la vérité sera rapportée dans peu de temps « -. Dennis Aasberg

Un OANI accélère sous les vagues – Images fixes du documentaire de History Channel

Il n’est pas indispensable de croire que cette hypothèse sur le point d’être partagée est l’explication définitive, mais elle devrait au moins être prise en compte avec toutes les autres.

Il existe beaucoup de rapports d’oanis à propos d’objets voyageant à grande vitesse sous l’eau avec des lumières visibles, incluant un rapport qui date d’aussi loin que Christophe Colomb. Ces objets sous-marins ont été signalés comme étant capables de glisser dans effort sous l’eau à grande vitesse.

Si vous avez un esprit ouvert au point de croire l’hypothèse extraterrestre, alors il y a une autre possibilité comme la façon dont les objets sont venus à être là où ils reposent maintenant. Mais d’abord, vous devez réaliser qu’il y a un troisième objet, qui n’est presque jamais mentionné dans les discussions et il se trouve à environ 5000 pieds plus loin des 2 anomalies.

Les possibles pistes de dérapage commencent à 1500 mètres (4,921 pieds) au sud et voyagent vers le nord où elles se terminent à chacune des deux   anomalies les plus connues. Au point de convergence de 1500 mètres il y a effectivement une autre anomalie qui ressemble à un énorme rocher d’environ 90 pieds de haut et 900 pieds de diamètre avec une grande fissure qui le traverse d’environ 120-180 pieds de large et 60 pieds de profondeur. Et oui, la direction de la fissure est la même  que les «pistes».

Et si l’objet était DÉJÀ sous l’eau ? Il a accéléré  dans l’eau et peut-être touché la  structure rocheuse sous-marine de 90 pieds de  haut  décrite ci-dessus – l’a frappée avec une telle force qu’elle a taillé la fissure profonde, puis devenu hors de contrôle avant de se séparer en 2 morceaux à 5000 pieds au nord du point d’impact (les deux pièces seraient les deux principales anomalies visibles que nous voyons dans les images sonar).

Plus de nouvelles de l’équipe sur leur page Facebook  : https://www.facebook.com/groups/178384865554985/

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :