Bioluminescence: quand les vagues produisent une belle lumière bleue

Article source:http://ufoetnature.over-blog.com/

Comme nous l’expliquait Taki Bibelas, les vagues sont avant tout de l’énergie qui se transforme. Parfois, l’énergie des vagues peut se transformer en lumière par le phénomène de bioluminescence. C’est ce qu’illustre parfaitement cette magnifique image du photographe spécialiste de la vie marine Doug Perrine.

Cette photo a été prise en 2010 à Vaadhoo, une île de l’Atoll de Raa aux Maldives. Elle illustre la réaction chimique naturelle de bioluminescence qui est une luminosité naturelle, qui n’a donc rien à voir avec une lumière artificielle comme celle des planches de surf à diodes électroluminescentes.


Certains microorganismes du phytoplancton équivalents à des algues unicellulaires – les dinoflagellés de type Noctiluca – sont capables de bioluminescence quand leur membrane cellulaire est stimulée mécaniquement. Quand ils sont remués par les vagues ou par les courants marins, ils réagissent avec l’oxygène et produisent cette réaction bioluminescente.

La réaction consiste en l’oxydation de la luciférine catalysée par une enzyme: la luciférase qui aboutit à la création d’oxyluciférine et de photons lumineux. L’effet lumieux est d’autant plus spectaculaire que la concentration de dinoflagellés bioluminescents est importante.

C’est le même phénomène que nous avions pu admirer dans la magnifique vidéo de surf «Red Tide – Surfing Bioluminescence» postée sur Facebook.

Vidéo youtube:

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Ce phénomène rare au bord de l’eau survient pendant «les marées rouges» provoquées par l’accumulation de dinoflagellés «Noctiluca miliaris» et «Noctiluca scintillans» au cours d’épisodes d’efflorescence algale. D’aspect rougeâtre ou trouble en plein jour, ces «marées» rouges peuvent entraîner des phénomènes de bioluminescence la nuit. On peut observer des marées rouges en Californie, en Floride par exemple. Elles s’accompagnent généralement d’une forte odeur désagréable et d’une mortalité des poissons et autres animaux marins à cause de la déprivation en oxygène qu’elles entraînent et de leur toxicité. Pour le surfeur ou le baigneur, le contact avec la peau peut entraîner des irritations et l’inhalation d’air marin contaminé par certaines espèces de dinoflagellés peut entraîner des troubles respiratoires. Si certaines marées rouges sont d’origine naturelle, leur augmentation est probablement liée à la pollution côtière et aux rejets de l’agriculture notamment (tout comme pour les algues vertes) et au réchauffement de l’eau.

D’autres organismes marins brillent sous l’eau, notamment ceux qui vivent à des grandes profondeurs où la lumière pénètre moins. Pour en savoir plus sur la bioluminescence dans le milieu marin, je vous recommande cet excellent TEDx de la grande spécialiste de la bioluminescence Edith Widder qui nous explique comment la bioluminescence aide certaines créatures marines à se défendre, à communiquer, à attirer ou à repousser.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Sources surf-prevention , zone nautique

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :