Sea Orbiter : Exploitation aquatique de demain

Source :

Parmi ses nombreuses applications, SeaOrbiter propose un rapprochement à la fois inédit et légitime : l’abysse et le cosmos se rejoignent.

SeaOrbiter, également appelé Sea Orbiter (en deux mots)1 est un projet de « laboratoire océanographique flottant ». Il est dirigé par l’architecte français Jacques Rougerie, l’océanographe Jacques Piccard et le spationaute Jean-Loup Chrétien. La construction du laboratoire océanographique a débuté en 2011.

Le laboratoire océanographique est semi-submersible. Cet engin mi-bateau mi-vaisseau, est d’une hauteur totale de 51 mètres dont 31 pressurisés sous le niveau de la mer et d’un poids de 1 000 tonnes. Il se laisse dériver au gré des courants mais possède deux petites hélices lui permettant de modifier sa trajectoire et manœuvrer dans les canaux de Suez et de Panama ainsi que dans les ports. De nombreux robots sous-marins pourront être envoyés à partir du laboratoire pour explorer les fonds marins. La coque, constituée d’un alliage comprenant aluminium et magnésium est cinq fois plus épaisse que celle d’un navire classique.

Lire la suite sur le site 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :