Océan synthèse d’investigation ( chapitre 1 )

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

« Carte marine

illustration« 

Pour la recherche ufologique l’administration a mis les cap sur les fonds marins.

Les premiers enseignements ne tarderont plus à venir une fois le travail colossal effectué .

Ce n’est pas  cela qui va nous décourager ou entamer notre motivation, bien au contraire!

Le domaine scientifique est vaste, complexe , les mystères tenaces et insaisissables.

L’objectif de la rédaction est d’explorer une à une les filières en rassemblant les découvertes, la connaissance , les témoignages dans un sens rationnel , crédible.

Rien que pour les océans, nous constatons que la vie abonde , même dans les endroits inadaptés elle s’installe, résiste se développe, évolue. Elle est si solide et fragile à la fois.

Des espèces étonnantes, intrigantes voir originales tapissent le fond de nos océans. Le premier constat éloquent si vous vous donnez la peine de consulter pages par pages ce site comme vous le feriez avec un livre  et si vous faites fonctionner vos neurones tout en ouvrant votre esprit , vous remarquerez que la vie même dans le poison existe ! Première preuve que je vous suggère pour étendre et revoir au possible les zones d’habitabilité des exoplanètes que les missions Kepler  et Corot scrutent!

Rien ne sert de posséder une formule un si il y a un âne au volant !

Bref, refermons cette parenthèse. Les abysses sont loin d’être inertes, sans vie, sans mouvements .

Les études en cosmologie,  biologie, chimie,physique,  géologie, climatologie et autres courants marins, tous ces phénomènes et ingrédients  montrent d’une part que les éléments se retrouvent partout sur notre planète comme dans l’espace mais à diverses doses et éparpillés ici et là !

En fait notre planète est une boule vivante, une sphère si vous préférez.

De l’infiniment grand à l’infiniment petit, tout s’assemble s’associe comme un complexe et immense puzzle!

Les océans habitent des ressources naturelles en tout genre!

Des formes de vie existent et nous ne les connaissons pas toutes. Alors partant de ce principe et du contexte de l’inconnu,

serait-il interdit de penser qu’une forme de vie subaquatique rivaliserait avec l’intellect humain?

Mieux encore, cet environnement particulier n’ offrirait- il pas un havre de paix pour d’éventuelles entités extra- terrestres ? Ce petit monde hypothétique serait heureux comme des poissons dans l’eau , puisant dans nos réserves, nos ressources naturelles   pour sa propre survie le tout,  bien planqué à l’abri  des regards  indésirables!!

Ces hypothèses pour l’heure sont plus qu’audacieuses, voir farfelues je vous l’accorde , laissons le temps agir, nous verrons bien, peut -être,  si nous vivons assez longtemps pour ça!

Dont l ‘ importance de scruter le ciel, le cosmos , les fonds marins qui nous entourent et font partie de nous .

Tout dans l’univers est étroitement lié et délié .

Il existe des substances qui nous empoisonnent ou nous guérissent, c’est selon,  il y a différents métaux, gaz, énergies…..

Dans le cosmos les proportions varient et se combinent autrement pourtant les matières existent, certaines nous apportent la vie pendant que d’autres nous détruisent, à bien y regarder tout est question de mélanges et dosages!

En cuisine quand vous avez les éléments de base: œufs, farine, lait vous faites bien la recette qui vous incombe et bien dans l’espace et sur notre planète les vies différentes sont des alchimies de dame nature!

Je vous conseille de bien regarder le tableau des profondeurs marines que j’ai repris sur un site exprès pour vous et vous constaterez que chaque niveau de profondeur abrite une forme de vie là ou une autre ne peut aller, car elle ne pourrait survivre! La vie est différente d’un lieu à un autre sur terre comme sur mer et sous l’eau , valable en altitude et en sous terrain ou dans des lieux volcaniques ou de radio-activité! La vie s’adapte, mais chacun à sa place en quelque sorte.

Ceci est le premier résultat probant et indiscutable de  cette première étape  d’investigation , la suite arrive doucement .

Des êtres appelés extrêmophiles s’adaptent. Parmi ces extrêmophiles , des  êtres appelés hyper-thermophiles vivent dans des eaux à plus de 80° C.

Nike POPE le célèbre »ufologue  britannique » a sans doute raison, c’est probablement par la science que nous découvrirons les preuves possibles de l’existence des extraterrestres pour l’instant insoupçonnées, inavouées!

L’histoire telle qu’elle nous est contée par nos professeurs et médias pourraient ainsi s’écrire autrement ou non , selon les découvertes. Alors , continuons ce travail sans trop se disperser et se risquer à des désillusions car la vérité viendra d’elle même tôt ou tard j’en suis convaincu!

Publicités

Publié 4 février 2012 par Sylv1 dans Journal de Bord

%d blogueurs aiment cette page :